Ilet des Salazes – Les trois Roches – Roche Plate

Destination : Ile de la Réunion | Montagne : Massif du Piton des Neiges | Activité : Randonnée  | 



Posté le :


Carnet : 7 jours de randonnée dans le cirque de Mafate

Jour 2 : Ilet des Salazes – Les trois Roches

 + 620 m / – : 916 m  8,5 km  6h00

Nous hésitons à sortir de nos duvets, ma montre indique qu’il fait 3 degrés ce matin ! Heureusement, le feu est déjà allumé du côté des jeunes, et nous pouvons les rejoindre pour prendre notre thé / café / pain au lait.

Nous sommes prêts les premiers et souhaitons bonne route au groupe. Nous avons hâte de grimper pour nous réchauffer au soleil. La montée est agréable et offre de belles vues sur Cilaos ou sur les sommets qui se rapprochent.

vue sur Cilaos

tête Pluto Le col du Taïbit n’est plus très loin et nous l’atteignons vers 11 heures.

panneau col du Taïbit

Nous découvrons avec beaucoup d’émotion le théâtre de nos prochains exploits, le cirque de Mafate se dévoile enfin devant nous.

vue Mafate

Nous plongeons avec joie dans ce site naturel, et arrivons vers 13 heures à Marla, après avoir aidé une chèvre à brouter des branches pleines d’épines et néanmoins délicieuses, qu’elle n’arrive pas à atteindre à cause de sa laisse trop courte.

chèvre

Le premier bar restaurant est fermé mais heureusement, au centre du village, se trouve un café très animé avec musique, boissons, frites et carry d’agneau ! Nous nous y arrêtons bien volontiers, et voyons bientôt arriver le groupe Bouillon d’Aventures rencontré la veille, nous discutons encore avec les animateurs et les jeunes qui nous connaissent bien maintenant.

Il est temps de repartir, et nous prenons le chemin des Trois Roches. Le sentier est moins fréquenté et beaucoup plus sauvage, néanmoins nous n’avons aucune difficulté d’orientation, tout est bien fléché. De plus, cette année, mon investissement principal est une montre Suntoo dans laquelle j’ai pu entrer tous les itinéraires et variantes prévues. La trace GPX fournie avec ce carnet provient d’ailleurs de l’enregistrement de cette montre. D’après mes calculs, elle devrait tenir une semaine sans recharge.

Des nuages commencent à se former sur la crête à gauche, entre le Grand Benare et le Maïdo. Il va nous falloir trouver un lieu de bivouac, et cette fois il n’y a pas de camping… L’endroit est même très sauvage, la descente parmi les rochers devient plus difficile et nous devons franchir notre premier gué.

descente vers les trois roches

Nous rejoignons la rivière des galets, qui porte bien son nom par ici : petits ou gros galets, il y en a pour tout le monde !

Bernard Isa

Un petit terrain plat de quelques mètres carrés s’offre à nous un peu plus bas. Étant donné que c’est plutôt rare dans cette zone, nous décidons de nous arrêter juste avant d’arriver aux Trois Roches. Nous sommes absolument seuls et pouvons profiter d’un repas chaud avant la tombée de la nuit, qui survient ici très rapidement vers 18h.

campement trois roches Un couple passe à ce moment sur le sentier, ils n’hésitent pas à monter à Marla. Nous les prévenons que c’est assez loin, ils nous répondent “pas de problème, on a des lampes”. Soit.

De notre côté, nous profitons d’un petit feu avant de nous coucher rapidement, on a décidé de s’adapter aux heures du soleil.

Jour 3 : Les Trois Roches – Roche Plate

 + 349 m / – : 456 m  7,9 km  4h50

En réalité, on s’est bien adaptés le soir, mais le soleil est beaucoup plus matinal que nous ce matin. Nous avons dormi près de 12 heures, sans doute peu habitués au grand air et installés confortablement sur nos matelas auto-gonflants.

Nous faisons à peine quelques dizaines de mètres et arrivons sur le site des Trois Roches. Ça n’est pas vraiment l’heure de s’arrêter, mais après tout nous sommes en vacances et nous ne faisons pas la diagonale des fous ! Nous profitons du temps magnifique pour admirer le site, très reposant mais aussi très dangereux si l’on fait n’importe quoi, en particulier lorsqu’il pleut, avec les rochers qui peuvent se transformer en toboggan infernal.

deux des trois roches

cascade trois roches

Nous sommes étonnés de voir plusieurs chats évoluer dans le coin, nous les observons un moment puis repartons enfin… pour nous arrêter au bout de 5 minutes : La tisanerie des Trois Roches nous tend les bras, c’est un écrin de verdure avec avocats, agrumes, un accueil chaleureux, une crêpe, un jus d’orange et une citronnade comme nous n’en avons jamais goûtés.

 citronnade et jus d'orange

Il est presque midi lorsque nous démarrons enfin ! Le GR R3, comme les autres, est surtout constitué de marches qui montent ou de marches qui descendent ! Il offre de belles vues sur le cirque et les remparts qui l’entourent, sauf que, une fois de plus, des nuages arrivent vers 14 heures et masquent les sommets.

nuages sur Mafate

Nous arrivons à Roche Plate et commençons à chercher un gîte qui pourrait nous proposer un petit bout de terrain pour notre tente. Ceux-ci ouvrent tous à 16 heures, cela tombe bien, nous n’avons que un quart d’heure à attendre. Attirés par un panneau, nous entrons dans un gîte avec des escaliers partout, aucun endroit où planter la tente. Arrive un jeune homme qui nous propose son jardin. Nous le suivons, il nous amène à Ti Kaz Bleu, un gîte avec plusieurs bungalows, et nous propose pour cinq euros un endroit plutôt pas mal avec une vue sympa.

Problème, il y a plein de cailloux au sol. Nous lui demandons pourquoi on ne peut pas s’installer juste à côté, il y a plus de place et surtout pas de cailloux. Il nous explique qu’un groupe va arriver et qu’on sera gênés, puis s’en va. On choisit de monter notre tente sur l’herbe, tant pis si on est ennuyé par le groupe. Notre tente à peine montée, on entend des rires d’enfants avec des “ouf, enfin arrivés”. On se retourne, c’est le groupe “Bouillon d’aventures” qui a loué l’ensemble du gîte. Incroyable de les retrouver comme cela, complètement par hasard. Du coup, on passe une soirée vraiment inattendue et bon enfant avec eux, notre tente juste à côté de leur grande table de repas.

blupin
A propos de l'auteur

Chaque année, une nouvelle randonnée sur plusieurs jours, et chaque année de nouvelles surprises. Mais avec toujours le même concept : autonomie totale, liberté, bivouac, découverte....



seize − deux =