Informations pratiques

Destination : Inde » Asie | Montagne : Himalaya | Activité : Randonnée  | 


Informations pratiques - Trekking au Sikkim
Posté le :


Résumé du parcours :

  • Jour 1 : Yoksum (1 800 m) – Bakhim (2 700 m) ; 20 km, 6h
  • Jour 2 : Bakhim – Dzongri (4 000 m) ; 9 km, 5h
  • Jour 3 : acclimatation à Dzongri
  • Jour 4 : Dzongri – Thanshing (3 900 m) ; 8 km, 4h
  • Jour 5 : Thanshing – Samiti Lake (4 200 m) ; 6 km, 3h
  • Jour 6 : Samiti – GoechaLa (4 950 m) – Samiti ; 2×7 km, 7h
  • Jours suivants (3 ou 4) : descente jusqu’à Yuksom

Informations pratiques et recommandations :

Permis pour entrer à Sikkim : il peut s’obtenir à Darjeeling et Siliguri ainsi qu’à Delhi, Mumbai et Calcuta. Si les démarches sont faites en Inde, elles sont gratuites, « il n’y a qu’à investir du temps ». Depuis l’étranger, elles supposent un surcoût qui correspond au prix du visa indien. Pour accéder à l’Ouest et au Nord de Sikkim, les étrangers doivent avoir un permis spécial. Il faut aussi former des groupes de minimum deux personnes + le guide local. Les démarches pour ces permis spéciaux sont faites par les agences officielles engagées pour leurs services.

Quand y aller : il existe deux périodes idéales : de mars à mai et d’octobre à novembre. La période de mai à septembre est à éviter car c’est la saison de la mousson. De décembre à mars, la neige et les basses températures rendent infaisable la partie haute voire même la totalité du parcours. D’avril à mai, la floraison suppose un attrait supplémentaire.

Comment arriver : l’aéroport le plus proche est Bagdogra, avec des vols depuis Delhi et Calcuta. Depuis Bagdogra, il existe un service d’hélicoptère à Gangtok. Par la route, on met 5 heures en co-voiturage tout-terrain. Si on arrive en train, la station de référence est New Jaipalguri, près de Siliguri. De là, le temps en tout-terrain est similaire. On peut engager une agence depuis Siliguri et Darjeeling ou directement sur le net. Dans ce cas, il faut passer par Gangtok ou encore Pelling, autre ville avec services et agences située plus proche du parcours.

Logement : sur le parcours, on dort dans des cabanes et/ou tentes. Cela dépend de l’agence et des places disponibles. Dans le reste de Sikkim les options pour le logement sont nombreuses.

Équipement : chaussures de trekking, vêtements adéquats aux différents milieux par lesquels on passe, guêtres, bâtons et un bon sac à dos (on peut atteindre –20ºC dans la partie haute du parcours). Le sac et autres composants de l’équipement peuvent être fournis par l’agence.

Difficulté du parcours : si ce n’était pour les restrictions imposées aux étrangers par les autorités, tout randonneur expérimenté pourrait entreprendre le parcours pour son compte en prenant les précautions pertinentes à cette altitude. Cependant, il est toujours précieux de compter avec les connaissances du milieu que peuvent fournir le guide local et l’organisation logistique de l’agence. Il faut savoir qu’au-dessus de Bakhim, il n’y a aucune possibilité de communication pour solliciter de l’aide.

Coût : le prix du trekking, guide, porteurs, nourriture et logement inclus varie de 30 à 50 dollars par personne et par jour. Le trajet en taxi (tout-terrain), en co-voiturage, de Siliguri/Bagdogra à Gangtok coûte 120 rupias (1 euro = 57 rupias).

Liens: