Jagat – Koto

Destination : Népal » Asie | Montagne : Himalaya | Activité : Alpinisme  | Agence : Allibert Trekking 


Jagat - Koto - Saribung Peak
Posté le :


Jeudi 7 mai : Jagat(1300m) Darapani(1860m)

Pour le népalais le temps est un allié

T°sous la tente 18° profitons-en, ça ne durera pas.
Aujourd’hui j’en apprends un peu plus sur cette incroyable route que les népalais veulent ouvrir ; il semblerait que ce ne soit pas que pour l’électricité et que ce soit jusqu’à Manang ! Un projet fou à coté duquel les travaux d’Hercule font pâle figure. Quand on connait le terrain et que l’on voit ces gorges aux parois de rocher compact qui descendent verticalement jusqu’au torrent bouillonnant, on s’imagine mal comment c’est possible et encore plus quand on rencontre, de loin en loin, des équipes de gamins qui percent les rochers un à un, à la main, avec des barres à mine pour y installer les charges explosives, les questions se bousculent. Enfin c’est le Népal, le temps n’a plus la même valeur et le risque non plus (nous sommes passés à coté d’un rocher avec la dynamite en place, la mèche qui dépassait prête à être allumée). J’ai passé la journée à me demander en regardant les parois compactes sur lesquelles s’arrêtent des débuts de tracé comment ils allaient s’y prendre pour franchir de tels obstacles. Et Manang est encore très très loin. Nous déjeunons à Tal (qui veut dire assiette en népalais) une grande plaine coincée entre deux gorges.

Les porteurs arrivent très tard coincés derrière un tir de mine qui les obligent à attendre 2h, ce qui ne les empêche pas de prendre les instruments et sans penser à manger de nous offrir une soirée tambour guitare et chants comme presque tous les soirs.

  • M : 970m – 260m/h
  • D : 412m -370m/h
  • Tps : 8h20 avec 2h de lunch
  • Pouls : 66/105/134(mini/moy/max) 8h15 en dessous de 130 puls

Vendredi 8 mai : Darapani(1860m) Koto (2600m)

Quand on n’a pas de tête … on fait plaisir aux jambes.

Nous avons dormi comme des bébés dans un lodge, le « New Tibet Guest House » à la sortie du village. Confortable, meublé avec goût par une "tenancière" elle-même habillée avec goût et originalité, la T° dans le lodge est de 16°.

Dès le départ, voulant écouter de la musique en marchant, je découvre que j’ai égaré mon "MP3" sûrement à Tal quand j’ai défait mon sac à la pause du lunch, nous verrons au retour, avec un peu de chance… Courte marche jusqu’à Danakye pour la pause lunch à 10h30, la végétation change d’un seul coup à 2000 m et comme a dit Alain très joliment les arbres disparaissent pour laisser place aux pins. Nous repartons vers midi par une montée raide jusqu’à la route et presque arrivées à Koto à 13h25 je découvre en ouvrant mon sac que j’ai laissé mon Palm en charge avec le panneau solaire sur la table du lodge pendant le lunch. Décidément ce n’est pas mon jour ! Pas le choix, je laisse mon sac à Alain qui le portera jusqu’à Koto et je fais demi-tour au pas de course pour retrouver le précieux matériel. En nage après 35mn de course sur sentier, le matériel était encore là, le propriétaire du lodge l’avait rentré. Je récupère le tout et repars jusqu’à Koto que j’atteins vers 16h. Ce qui me vaut l’appellation très flatteuse de strong badgé (fort grand père) de la part des Népalais.

Cela me rappelle toutes proportions gardées le surnom de Terray à l’Annapurna, strong Sahib. Alain m’a passé Annapurna une affaire de cordée de David Roberts en collection Guérin le genre de livre qu’on referme à regret… D’ailleurs j’y retourne.

  • M : 1371m – 350m/h
  • D : 733m – 560m/h
  • Tps : 8h23
  • Pouls : 74/112/151
  • 1h25 entre 130 et 160
  • 6h58 en dessous de 130
petraud
A propos de l'auteur

Guide de haute montagne, Vingt-cinq années d'itinérance dans les Alpes, l'Amérique du Sud et l'Himalaya en alpinisme, trekking, expéditions et l'émotion provoquée par  la fréquentation de paysages hors du commun ont trouvé un débouché tout naturel à une passion tenace...



http://www.guidexpe.com/

deux × 2 =