Jusqu’à la plage de Kabak par la vallée des Papillons

Destination : Turquie » Moyen-Orient | Activité : Randonnée  | 


Avant de rejoindre Kabak, petit crochet par la vallée des Papillons réputée pour abriter le rarissime écaille chinée. Courte étape mais ô combien magnifique qui se ponctue sur la plage de Kabak. Baignade obligatoire !
Posté le :


Carnet : Lycian Way

Faralya – Vallée des Papillons – Faralya – Kabak

  • D+ : 659 m
  • D- : 785 m
  • Distance : 4,2 km
  • Temps de marche : 3h30

Vallée des Papillons

Pour la prochaine étape jusqu’à Kabak, nous décidons dans un premier temps de partir explorer la vallée des Papillons. Accessible uniquement à pied ou par bateau, la vallée accueille de nombreux papillons dont le rarissime écaille chinée (euplaçia quadripuncturia). Le sentier démarre derrière la George House. Raide, il comporte quelques passages d’escalade assurés par des cordes.

Descente dans la vallée des Papillons

Sur la plage, un bar hôtel restaurant de style néo hippie permet aux visiteurs de se poser pour une nuit ou plus. Les lieux sont calmes quand il n’y a pas les bateaux de croisière venant de Fethiye.
Une fois en bas, il nous faut remonter à Faralya, récupérer nos sacs à dos et poursuivre vers Kabak.

A la sortie du village, le sentier étroit monte dans la garigue et zigzague à travers les pins, les cistes et les genêts. Les senteurs de la Méditerranée explosent aux narines.

Depuis le chemin, nous dominons le village d’Uzunyurt et poursuivons le long d’anciennes terrasses agricoles. Nous ne tardons pas à descendre sur Kabak et tombons nez à nez avec le Mama’s Restaurant qui propose aussi quelques chambres pour la nuit. Ne trouvant pas la propriétaire des plus sympathiques, nous longeons l’établissement sur la droite et posons nos sacs à dos à l’Olive Garden Café & Restaurant pour y prendre le déjeuner. Nous y mangeons trois poulets cuisinés différemment. C’est tellement bon et la vue sur la baie de Kabak est si belle qu’on décide de rester ici pour la nuit (130 TL le bungalow de deux personnes sur pilotis en demi-pension). Nous nous installons dans un bungalow face à la piscine.

Plage de Kabak

Après avoir fait la lessive, nous descendons sur la plage deux mètres plus bas. Comme c’est agréable de pouvoir se trouver torse nu en plein avril. C’est par contre un peu plus difficile de rentrer dans l’eau. 16 ou 17°C, guère plus. Mais, une fois qu’on y est. Quel plaisir ! Johanne et Jérôme restent sur la plage. Poules mouillées !
Le soir, c’est turbo grillé au menu. Fishement bien !

Olive Garden Café & Restaurant à Kabak

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com