Jusqu’à l’erg d’Aït Oumir

Destination : Maroc » Afrique | Montagne : Sahara | Activité : Randonnée  | Agence : La Balaguère 


Gravir les dunes de Bougarne et les descendre à toute vitesse comme de grands enfants, découvrir le pain du désert et les chants berbères. Encore une belle journée de randonnée...
Posté le :


Carnet : Dunes et oasis du sud marocain
  • Temps de marche : 5h30

Le ciel est toujours couvert au réveil. Inutile d’escalader la dune de Bougarne pour voir le lever de soleil. C’est l’occasion de traîner un peu la patte et de flâner au petit-déjeuner pris depuis le haut d’une petite dune.

Chargement des dromadaires

Nous quittons le campement vers l’est par l’erg Bougarne en suivant les crêtes ou en dévalant les pentes en courant comme on l’a déjà fait hier. Nous nous enfonçons parfois jusqu’au genou. Il faut ensuite retirer le sable des chaussures et secouer les chaussettes pour qui n’a pas mis ses sandales.

Erg Bougarne

Peu à peu, les dunes se font plus petites et laissent la place à un plateau poussiéreux qui nous conduit jusqu’à un ancien poste militaire. Occupé jusqu’au début des années 2000, il surveillait les trafics avec l’Algérie non loin.

Arrivée au poste militaire

L’après-midi, c’est la chaleur qui nous cueille. En moins de deux heures, les chameliers stoppent la caravane au milieu des dunes d’Aït Oumir. Comme tous les soirs, Mohamed prépare un thé qu’il nous sert sur une petite dune. Sirotant le breuvage sacrément sucré, nous laissons le soleil déposer ses derniers rayons sur l’horizon.

Thé à la menthe

Alors que la tajine est sur le feu, Mohamed y ajoute ses petites pincées d’épices pour la sublimer. Un peu d’harissa par ci, un peu de cumin par là… Avec le bois mort récolté autour du campement, un feu est allumé. Les braises serviront à cuire le tanegoult, le pain du désert, que Mohamed avait préalablement préparé sous la khaïma.Le feu attire. Tout le monde se retrouve vite autour. Les bidons vides d’eau se transforment en percussion et les chants s’enchaînent sous l’impulsion de Salah. Comme toujours, c’est plus difficile pour les français de pousser la chansonnette.

Ce soir, beaucoup de tentes sont restées dans leur sac de rangement. Les étoiles s’offrent à nos yeux de grnads enfants.

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com