Jusqu’au chalet des Tuffes

Destination : Bourgogne-Franche-Comté » France | Montagne : Jura | Activité : Raquettes à neige  | 

Après une très belles deuxième étape qui se termine par une bonne fondue, nous nous équipons mieux contre le froid et prenons la direction du fort des Rousses.


Jour 2 : Prés d’Haut jusqu’à Bois d’Amont

  • Temps annoncé : 6h45
  • Temps réalisé : 8 h
  • Distance : 15 km
  • Dénivelé : +360m

Le refuge du près d’haut au petit matin

Départ vers 9h, il fait beau et presque chaud (-9°C). Nous redescendons de 200m vers Chapelle des Bois, et traversons de grande quantité de pistes de ski de fond. Chapelle des Bois est un joli petit village tourné vers le ski de fond, ce qui permet de se restaurer au chaud.

Pour nous, le refuge nous a fourni des sandwichs avec un excellent comté et une tablette de chocolat noir.

L’itinéraire nous fait longer le val et les tourbières jusqu’au lac des Mortes. Le balisage nous fait grimper, jusqu’au point de vue de la Roche Bernard (1290m). C’est partie pour la traversée de la Forêt du Risoux (8km). La forêt du Risoux est un espace protégé qui accueille le grand tétras (ou grand coq de bruyère). Il ne faut donc pas sortir du sentier. Même si nous n’avons encore rencontré personne, le sentier semble bien utilisé.

Au milieu du plateau d’altitude, il est possible de manger au chaud au Chalet Gaillard, chalet perdu au milieu de nul part.

Vers 17h30, nous arrivons sur les sommets surplombant Bois d’Amont. Mais au moment de descendre, stupeur, les piquets GTJ disparaissent… Nous arrivons tant bien que mal au centre ville.
Et à 18h, nous sommes au gîte, il fait déjà -14°C (heureusement, une fondue jurassienne nous attend ^^).

Jour 3 : Bois d’Amont jusqu’au chalet des Tuffes

  • Temps annoncé : ND
  • Temps réalisé : 7 h
  • Distance : 15 km
  • Dénivelé : 0m

 

A 9h, il fait -16°C. Arrêt minute, pour acheter des gants plus performant et des caches cols pour protéger le nez et la bouche.

Cette partie de trajet n’est pas disponible, sur le guide fournit par l’association GTJ. C’est assurément la partie la moins intéressante de ce trek : un tracé existe, enfin commence à Bois d’Amont et disparaît peu après. Le tracé suit donc le fond du val jusqu’au lac des Rousses, le long des pistes de ski de fond. Le vent est fort et de face (donc froid). Malgré toutes les couches de vêtements, le froid nous transperce. Le vent et la poudreuse forme une sorte de brume, nous ne verrons rien du paysage.
Vers 12h, pause dans la salle hors sac des Rousses (espace chauffé avec des tables).

Puis c’est repartie, direction le fort des Rousses où sont affiné des milliers de tomes de comté… Après les Rousses, la GTJ disparait complètement, d’ailleurs nous coupons à travers champs jusqu’à La Cure et prenons le bus de station jusqu’au chalet des Tuffes (CAF) qui est hors GR.