Jusqu’au lac Tsomoriri

Destination : Inde » Asie | Montagne : Himalaya ; Ladakh | Activité : Randonnée  | Agence : Shanti Travel 


Jusqu'au lac Tsomoriri - Trekking au Changtang indien
Posté le :


Carnet : Trekking au Changtang indien

Durant trois jours, nous descendons la vallée de la Phirtse Chu. Le plus dur de l’itinéraire est passé. Les derniers jours de trek se déroulent sans aucune difficulté. La dénivelée étant quasi nulle, légèrement négative.

Depuis Gyama il y a deux jours, nous aurions pu redescendre sur le lac Tsomoriri en 5h00. Si nous empruntons la vallée de Phirtse Chu, c’est pour aller à la rencontre des nomades Changpas, qui l’été quittent les pâturages bordant le lac Tsomoriri pour ceux de la vallée. En procédant ainsi, les pasteurs pratiquent une gestion responsable de leur habitat. De retour au Tsomoriri au début de l’hiver, les animaux pourront bénéficier d’un pâturage qui aura pu se régénérer.

Depuis le début de notre périple, nous avons croisé un certains nombres de campement nomades et y avons vu de nombreuses chèvres et brebis. Les chèvres sont essentiellement élevées pour leur laine avec laquelle les Cachemiris confectionnent les voiles en pashmina. Cette laine constitue la principale source de revenu. Chemat Dorjat, un nomade Changpa rencontré dans la vallée au pâturage de Thargang, dispose ainsi d’un troupeau de 250 bêtes qui lui rapporte chaque année 60 à 70 kg de laine qu’il vend à une coopérative de Leh ou directement au Cachemiris de passage.
Mais une question reste sans réponse et taraude Monique depuis quelques jours : « où sont les yaks » ? Imperceptiblement, on nous dit « dans la montagne ». N’y sommes nous pas ?

Chemat nous apprends également qu’un professeur ambulant va pour la première fois instruire les enfants nomades. Une petite révolution culturelle dans ce monde nomade où les enfants sont avant-tout des adultes en miniature remplissant leurs lots de tâches quotidiennes : la tenue des troupeaux en tête.
Chemat n’est pas très curieux sur notre mode de vie mais une question l’intéresse : « Quelle est votre religion ? Avez-vous des moines ? Comment pratiquez-vous votre culte »? La religion est une constante en Inde. Les gens ne sont pas athées mais se rattachent à l’Hindouisme, au Janaisme, au Coran, au Christianisme ou au Bouddhisme pour se définir alors qu’en France, la profession ou le cursus universitaire nous intéressent davantage. Autre lieu, autres codes sociaux.

Alors que l’Inde évoque les mystères de l’Orient, la vie des Changpa, à une altitude moyenne de plus de 4500 mètres d’altitude, constitue pour moi une énigme contre les lois naturelles…

La descente de la rivière Phirtse Chu se poursuit. La vallée, qui était si large les jours précédents, se transforme en un canyon étroit dans lequel nous zigzaguons jusqu’aux rives sud du lac Tsomoriri coincé entre la chaîne du Spiti au sud, la chaîne de Korzok à l’ouest et le reste du Rupshu au nord.

2 août : C’est notre dernier jour de trek. Nous le passons intégralement le long des berges ouest du lac sous un cagnard de plomb. Il fait si chaud que je prends conscience que nous n’avons pas croisé un arbre depuis notre départ du trek !

Lac Tso Moriri

Le lac Tsomoriri avec sa couronne turquoise forme une mer intérieure de 140 km2. Ses bords sont entièrement dénués de végétation hormis à ses extrémités sud et nord où viennent se jeter les principales rivières des environs. Ces emplacements sont les lieux de pâturage hivernaux.

Nous arrivons sur Korzok, de loin un oasis de verdure dans ce milieu hostile. Une fois sur place, l’engouement est tombé. Le village est bondé de touristes, le campement est sale et bruyant. Un lieu à fuir au plus vite, ce que nous faisons dès le lendemain pour partir explorer la proche vallée de Korzong Chu qui comporte la plus grande concentration de nomades. Des rencontres à profusion pour mettre un terme à un trek d’altitude sous le signe de la rencontre.


Trekkking au Ladakh réalisé avec Shanti Travel, spécialiste des randonnées et voyages d’aventures en Inde ainsi qu’avec le soutien de l’office de tourisme de l’Inde à Paris

Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com