Jusqu’au refuge Grey

Destination : Chili » Amérique | Montagne : Andes | Activité : Randonnée  | 


Jour 1 du trek en W dans le parc national Torres del Paine au Chili : A/R depuis le camp Péhoé jusqu’au refuge Grey.
Posté le :


  • Temps de marche : 6h30
  • Distance : 22 km
  • Dénivelés : +/- 300 m

La nuit sous la tente a été venteuse, les boules quies était de rigueur. Nous partons du camp Péhoé, appelé aussi refuge de Paine Grande, au pied de la montagne du même nom. Le ciel est chargé de gros nuages gris, quelques éclaircies semblent possibles, une chose est sûre : nous allons encore avoir beaucoup de vent, la softshell est mise à rude épreuve, le test coupe-vent est sans appel. Le vent est froid, fouettant par rafale, nous déstabilisant parfois sur les promontoires, les appuis ne doivent pas être hésitants. Pour donner un peu de piments et nous réveiller, nous avons le vent de face pour ces 11km de montée à l’aller.

Cette zone du Parc a brulé durant plusieurs jours en décembre 2011 suite à une faute d’inattention d’un campeur qui a voulu brûler son papier-toilette… Aujourd’hui, les vues sont dantesques, les arbres sont noirs s’ils ont encore leurs écorces et blancs/gris pour les autres. La végétation reprend doucement par un tapis de diverses herbes vertes.

Comme nous l’avons vu avec la végétation du Parc Torres del Paine, les arbres sont principalement des faux-hêtres (Lenga et Coihue). Nous montons tranquillement et passons à côté du Lac des Canards (Laguna Los Patos), zone de reproduction, nous avançons dans les sentiers pierreux. De temps à autre, nous observons au milieu des herbes vertes, des orchidées, des « souliers de la vierge », des baies et des buissons de Calafate.

Nous arrivons sur un promontoire battu par les vents, il est difficile de tenir l’équilibre pour la photo ; 1ere vue du lac Grey, quelques icebergs décrochés du glacier sont venus se perdent sur les rives poussés par les vents.

Nous continuons au pied des pics de Paine Grande enneigés et embrumés. Nous découvrons le mont Olguin et son glacier dans la brume. Nous continuons sur les sentiers au bord du lac Grey, nous traversons la rivière Olguin alimentée par la fonte du glacier. Les premiers points de vues nous permettent les vues sur le glacier Grey que nous ne quitterons quasi plus des yeux. Nous descendons à une lagune ou des petits icebergs sont échoués.

Nous pique-niquons sur la plage, presque abrité du vent, face au glacier. Puis, nous revenons sur nos pas en direction du camp.

A propos de l'auteur

Passionné par les voyages, et la découverte des pays, des capitales, des populations et de la cuisine étrangère, j'ai découvert le plaisir de la marche d'abord dans le Connemara, en Jordanie puis dans les parcs Américains (Bryce, Zion, Canyonland, etc...) Aprés 3 voyages quasi consécutifs de randonnées aux USA, j'ai franchi la ligne pour ...



http://AlexRLille