Kagbeni – Marpha

Destination : Népal » Asie | Montagne : Himalaya | Activité : Randonnée  | 


Kagbeni - Marpha - Tour des Annapurnas
Posté le :


Kagbeni – Marpha

Pour une fois, c’est Anup qui réveille tout le monde, et nous sommes prêt avant les porteurs et les sirdars. Donc nous partons tardivement pour Marpha via Jomsom.
Nous suivons le lit de la rivière dans un paysage toujours aussi désertique. Dès que le vent se lève vers 10h, nous augmentons un peu notre rythme de marche.

Tout le long du trajet, nous croisons des pèlerins qui vont se recueillir au monastère de Kagbeni, Jharkot et Muktinath, profitant des deux semaines de congé pour la fête nationale.
Derrière nous, il est encore possible de voir le Thorung La, d’où viennent les « fous », dixit le restaurateur du monastère de Jharkot.

Devant nous, à droite le Dhaulagiri, qui disparaît peu à peu de notre vue, et à gauche le Nilgiri. Ces sommets enneigés contrastent fortement avec le paysage désertique de la vallée où seuls quelques buissons poussent.

Jomsom, une grande ville avec des grandes avenues, doit son essor à l’aéroport qui permet les liaisons quotidiennes, en matinée avant que le vent se lève, avec Pokhara – 52$ pour les étrangers et Katmandou – 115$. C’est plus une ville étape qu’une vraie ville, car clairement la vie s’organise autour de l’aéroport et de la caserne militaire chargée de sa surveillance.

Pendant notre repas à Jomsom, le vent se lève, nous repartons donc, tête baissée face au vent pour rejoindre le plus rapidement possible Marpha, terme de notre étape.

Je trouve la ville de Marpha superbe, avec ses ruelles étroites, ses fenêtres sculptées, le bois qui sèche sur les toits, les murs des bâtiments peint en blanc.

Nous dormons au Paradise Hotel, plus rustique que celui des jours précédents, mais néanmoins charmant avec ses cours intérieures.
Dès notre arrivée à l’hôtel les sirdars et les porteurs disparaissent de notre vue, ils ont dû aller se coucher pour récupérer de leur courte nuit.
Ayant du temps de libre, je déambule dans les rues, quittant la rue principale, je monte jusqu’au monastère.

Marpha est la capitale de la pomme et produit un brandy que nous avons le plaisir de déguster ce soir en apéro avant le repas. Cet Apple Brandy est une sorte de calvados. Anup nous fait aussi déguster l’Apricot Brandy, à l’abricot, plus sucré.

Après le repas, quart de finale du tournoi Népal France de Callbreak. Je joue avec Vincent, Sun, et Kasi. La première partie est remportée haut la main par Kasi, Vincent fini second. Pour la deuxième partie, je finis en tête devant Kasi. Sun termine bon dernier avec un score de -17, nous le soupçonnons d’avoir fait exprès pour nous faire jouer de l’argent.

18 − treize =