L’Échappée jurassienne à VTT

Destination : France » Bourgogne-Franche-Comté | Montagne : Jura | Activité : Vélo & VTT  | 
Nombre de jours : 5 jours | Difficulté : 4 | Dénivelé : +5100 m/-4240 m | Type d'itinéraire : Ligne | 
Ecosystème : Forêt, Lac, et Montagne | Hébergement : Gite d\'étape et Hôtel
Meilleures Périodes : Mai, Juin, Juillet, Août, et Septembre
5 jours de randonnée sur l'Echappée Jurassienne à VTT électrique de la plaine au Haut Jura en passant par les vignobles et les reculées. Dépaysement garanti !
Posté le :



Télécharger la "Trace GPS de l'Échappée jurassienne à VTT" (Téléchargement :94 fois)
5
(12)

L’Echappée Jurassienne, vous savez sans doute que c’est un itinéraire à pied de 2 semaines qui traverse le département du Jura. Mais saviez-vous que l’Echappée Jurassienne a maintenant son itinéraire VTT ?

Tout juste deux heures de route nous amènent, Alice Florent et moi, d’Annecy au Fort des Rousses dans le Haut Jura. C’est ici que Florian nous attend pour nous amener à Dole, point de départ de notre Echappée Jurassienne à VTT électrique. Nous déjeunons donc tous les quatre au restaurant Le Moulin des Écorces côté bistrot, au bord du Doubs en terrasse au soleil. Le trip commence bien !

13:30, Julien de Jura Ride arrive pour fournir de superbes VTTAE de location, des Mondraker Chaser 29, à Alice et Flo. Ils auront de beaux destriers pour les plus de 250 km de pistes et singles en tous genres qui nous attendent sur ces 5 jours en VTTAE sur l’Echappée Jurassienne entre Dole et la station des Rousses !

J1. Dole – Salin-Les-Bains : La plaine

 + 540 m / – 420 m 53 km GR blanc/rouge Hôtel des Deux Forts

Du restaurant à la Collégiale Notre-Dame de Dole, il n’y a qu’un tour de roue, nous faisons donc le détour pour aller admirer cet édifice du XVIème siècle, plus haute église de Franche-Comté. Dole, ville d’art et d’histoire, est une très jolie petite ville paisible traversée par la rivière Doubs. C’est ici, dans la plaine, que se trouve le départ de l’Echappée Jurassienne !

Une fois sortis de la ville, nous traversons la forêt de Chaux sur un beau single roulant et sans dénivelé. La forêt de Chaux est la deuxième forêt domaniale de France, nous y roulons donc à l’ombre un bon moment pour notre plus grand plaisir étant donné la chaleur du jour. Pour cette étape, le balisage est simple : il suffit de suivre le balisage blanc et rouge du GR de l’Echappée Jurassienne pédestre.

Tout juste sortis de la forêt de Chaux, nous arrivons à Arc-et-Senans où nous passons devant la majestueuse porte de la Saline Royale.

Les salines du Jura
L’histoire du Jura est étroitement liée à celle de l’exploitation du sel. Géographiquement posé sur un bassin salifère, le massif ne compte pas moins de six salines, dont celles de Salin-Les-Bains et Arc-et-Senans aujourd’hui classées au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Le commerce du sel, signe de richesse, aura eu cours du VIème au milieu du XXème siècle, son extraction étant par la suite devenue trop coûteuse en énergie face au sel de Camargue. On trouve aujourd’hui le musée du sel à Salin-Les-Bains, jouxtant la Grande Saline.

Entre Arc-et-Senans et Salin-Les-Bains, nous poursuivons notre chemin près de la Loue, rivière que nous traversons à Port-Lesney, une ancienne cité médiévale. Nous longeons ensuite ce cours d’eau, puis nous le retraversons à Rennes-sur-Loue avant de retrouver une nouvelle fois la fraicheur des sous-bois. Un nouveau single nous amène à Salin-Les-Bains, une ville thermale dominée par les forts de Belin et de Saint André, dans laquelle nous passerons la nuit. Nous sommes donc accueillis en toute fin d’après-midi à l’hôtel des Deux Forts où nous prenons tout de même le temps de déguster une bonne bière juste avant le repas.

J2. Salin-Les-Bains – Saint-Lothain : Les vignobles

 + 1670 m / – 1680 m 56 km  GR blanc/rouge ou jaune Gîte d’étape La maison du haut

Après un bon petit déjeuner en buffet, nous partons pour notre plus grosse étape du parcours. Le dénivelé est conséquent mais bien réparti, car il s’agit d’une succession de sept montées et sept descentes d’environ 200 à 250 mètres de dénivelé à chaque fois. Le tout atteignant la somme de 1670 mètres.

Nous débutons donc par une première montée globalement sur la route, où nous suivons maintenant un balisage jaune jusqu’au belvédère après la côte Saint André, pour retrouver le GR sur une petite portion et le requitter de nouveau pour le balisage jaune à la grange Salgret, et que nous suivons pour redescendre sur Pretin. Ici, nous retrouvons encore le GR pour monter dans la foulée sur le Mont Begon avant de redescendre à Montigny-les-Arsures où nous pouvons admirer nos premières vignes.

Afin de suivre facilement les alternances entre le balisage blanc/rouge du GR et le balisage jaune, je vous invite à télécharger le Road Book réalisé par l’agence de développement touristique du Jura.

S’en suit une troisième montée avant de descendre à Arbois, capitale des vins du Jura : de nombreuses caves et fruitières offrent des dégustations de vins. Pour notre part, c’est ici que nous nous arrêtons pour déjeuner au Bistrot des Claquets et nous en profitons pour recharger les batteries de nos VTTAE. Alice, qui doute que la recharge soit utile et pense aller au bout de l’étape avec ses 625 Watts, se laisse finalement convaincre que par sécurité, il vaut mieux qu’elle branche son vélo au secteur.

Reposés, nous pouvons repartir pour une bonne montée sur les hauteurs d’Arbois où se trouve un très beau point de vue sur la reculée des Planches-près-Arbois. Attention toutefois de ne pas trop s’approcher de la falaise qui est vertigineuse ! Mais qui dit montée et point haut, dit descente ! Nous voilà donc en route pour le fond de la reculée et sa magnifique cascade des tufs.

Moment contemplation donc, puis nous reprenons notre chemin pour deux montées et deux descentes supplémentaires nous amenant à Poligny, capitale du Comté, en passant par Pupillin et son vignoble.

Il aurait été bien suffisant de terminer notre étape ici à Poligny, mais le sort en aura décidé autrement et nous poursuivons pour une dernière montée et une dernière descente pour arriver à notre gîte, la paisible Maison du haut à Saint-Lothain.

J3. Saint-Lothain – Conliège : Les reculées

 + 840 m / – 670 m 41 km GR blanc/rouge ou jaune Auberge de la Vallière

Après notre plus grosse étape hier, celle qui nous attend aujourd’hui est notre plus courte. L’idée de raccourcir celle de la veille en s’arrêtant à Poligny pour rallonger celle-ci pourrait donc être bonne. Le côté cool d’avoir une étape courte aujourd’hui est que nous pourrons davantage profiter de l’après-midi pour nous reposer.

Nous quittons donc la Maison du haut pour entamer tout de suite une belle montée en forêt. Nous commençons à voir que la végétation change. Si nous n’avions que des feuillus jusqu’à présent, nous voilà en route vers l’étage altitudinal montagnard, qui commence à nous présenter un mélange équilibré de feuillus et de conifères. C’est cet étagement altitudinal progressif qui m’avait fait choisir ce sens de parcours de l’Echappée Jurassienne : je préfère commencer en plaine pour finir en montagne que l’inverse. D’autres pourraient aussi voir cette élévation comme un cheminement spirituel.

Nous poursuivons notre chemin et passons par les villages vignerons de Passenans et Menétru-le-Vignoble avant d’arriver à Château-Chalon, classé dans les Plus beaux villages de France®, et où nous pouvons admirer la superbe vue sur les vignobles en terrasses.

S’ensuit une grosse descente dans la reculée de Blois-sur-Seille pour aller traverser la rivière Seille, avant de remonter au dessus de Baume-les-Messieurs. Nous déjeunons à un belvédère sur cet autre Plus beaux villages de France® que nous ne verrons pas de près, car l’Echappée Jurassienne à VTT reste en balcon à contrario de l’itinéraire pédestre qui descend au village. Par contre, nous aurons droit à de nombreuses vues toutes plus belles les unes que les autres sur sa reculée.

Qu'est-ce qu'une reculée ?
Le massif du Jura compte de nombreuses reculées, notamment celles des Planches-près-Arbois, de Poligny, ou encore la reculée aux multiples culs-de-sac de Baume-les-Messieurs. Une reculée est donc une petite vallée calcaire étroite et profonde, bordée de hautes falaises, et qui se termine en un cirque.

Après avoir bien profité des différents panoramas que nous offrent les nombreux belvédères, nous arrivons à la montée la plus technique du trip ! Courte mais costaude ! Premier essai : nous finissons les derniers mètres en poussant les vélos. Mais qu’à cela ne tienne, c’est une question d’égo, hors de question que je n’y arrive pas. Je fais demi-tour et Flo m’interroge du regard : “Hors de question que je ne passe pas ce passage sur mon bike !” lui dis-je. Il fait demi-tour avec moi pour m’accompagner dans ce jeu. Après 4 essais de parcours différents dans cette montée, nous trouvons enfin la trajectoire qui va bien pour monter jusqu’en haut sur nos VTT. Heureusement que l’assistance électrique était là pour nous donner un coup de main ! Et pendant ce temps là, Alice s’amuse à nous faire des stories Instagram 🙂

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comment soutenir I-Trekkings ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (Merci de ne pas cliquer pour cliquer. N’achetez que si vous avez un besoin). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Le top de nos partenaires par ordre alphabétique :

  • Allibert Trekking (randos & treks à travers le monde)
  • Alltricks (boutique outdoor – Plus de 10 000 produits en  déstockage)
  • Alpinstore (boutique outdoor – Jusqu’à -60% sur plus de 3 800 produits en déstockage)
  • Cimalp (marque française outdoor – -40% sur les pantalons jusqu’au 11 octobre.
  • Décathlon (boutique outdoor)
  • Ekosport (boutique outdoor – Découvrez tous les bons plans jusqu’à-50 %)
  • I-Run (boutique outdoor – Découvrez les offres éphémères sur les montres connectées, les smartphones… et les offres déstockées)
  • Hardloop (boutique outdoor – déstockage sur plus de 11 000 produits jusqu’à -70%)
  • La Balaguère (randonnées dans les Pyrénées et à travers le monde)
  • Lyophilise.fr (les bons plans sur les plats lyophilisés et de matos de bivouac)
  • Snowleader (boutique outdoor – plus de 10 000 produits en déstockage jusqu’à -70%)
  • Trekkinn (boutique outdoor – + de 10 000 bons plans avec des réductions de + de 40% )

Nous arrivons à la fin de notre étape du jour, et pour rejoindre notre auberge de la Vallière à Conliège, nous passons par un long tunnel non éclairé. Quelle sensation étrange de pédaler dans le noir à la seule lueur de nos téléphones portables !

J4. Conliège – Chaux-Des-Crotenay : Le pays des lacs

 + 1040 m / – 770 m 56 km GR blanc/rouge ou jaune Chalet Cyclamen

Peu après notre départ, nous jouissons d’une dernière vue sur la dernière reculée du parcours, celle de Revigny, avant d’entrer dans le Pays des lacs. Moment contemplation donc à la table d’orientation avant de reprendre notre chemin dans un nouveau décor.

En effet, la végétation se fait de plus en plus rase et florale en prenant de la hauteur. Nous passons pendant cette quatrième étape de l’Echappée Jurassienne à VTTAE de 500 mètres à 800 mètres d’altitude, et si cela peut paraître peu, c’est suffisant pour observer de nouveaux paysages avec des vues plus dégagées.

Le premier lac que nous rencontrons est le lac de Chalain, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO pour ses vestiges palafittiques (constructions lacustres du néolithique et de l’âge du bronze). En VTT, ce sont surtout les belvédères nous offrant des vues sublimes sur ses eaux turquoises que nous fréquentons.

Nous poursuivons ensuite notre parcours vers Menétrux-en-Joux pour ensuite accéder au plateau du Frasnois et ses quatre lacs. Le premier lac que nous longeons, celui d’Ilay, est bordé de panneaux interdisant la baignade. Nous nous dirigeons donc vers le suivant, celui du Grand Maclu où nous ne voyons cette fois-ci aucun panneau, nous profitons ainsi de la pause déjeuner pour nous rafraichir un coup dans l’eau fraiche. Nous sommes seuls et l’endroit est vraiment paisible, la sieste digestive s’impose.

Le troisième lac, celui du Petit Maclu est totalement différent. Sa couleur verdâtre et ses nénuphars le faisant davantage ressembler à un étang vaseux du Morvan.

Enfin, nous arrivons à la rivière Lemme que nous traversons puis longeons à Chaux-des-Crotenay avant d’arriver à notre hébergement. Alice, adorable et à qui il reste encore de l’énergie, fait un saut à l’épicerie pour nous concocter un bon apéritif avant le repas du soir.

J5. Chaux-Des-Crotenay – Les Rousses : Le Haut Jura, petit Canada

 + 1010 m / – 700 m 47 km GR blanc/rouge ou jaune

Peu après notre départ nous rejoignons la Saine que nous longeons puis traversons aux Planches-en-Montagne, à l’endroit où cette rivière à creuser les gorges de la Langouette, d’une profondeur de 47 mètres !

Nous longeons encore un bon moment la rivière en suivant les gorges de Malvaux dans la haute vallée de la Saine. Elle nous apporte une bonne fraicheur pour notre plus grand plaisir jusqu’à Foncine-le-Haut.

Au fil de la journée, nous prenons encore de l’altitude pour dépasser les 1000 puis les 1200 mètres. La végétation est donc davantage aux résineux, d’où le nom de petit Canada français donné au Haut Jura.

Peu avant de passer à la pittoresque Chapelle-des-Bois, nous faisons une charmante rencontre avec 3 chevaux. De quoi donner du baume au cœur à Flo qui est un ancien cavalier. En vélo, il est important de parler afin que les chevaux entendent notre présence humaine et ne soient pas effrayés.

Nous voilà maintenant à la limite de la frontière franco-suisse au niveau de deux lacs, celui des Mortes et celui de Bellefontaine. Ces paysages de prairies entre lacs et montagnes sont vraiment magiques ! Nous faisons une longue pause contemplative ici, ainsi que de nombreuses photos, au boitier comme au drone. De plus nous sommes seuls, et il est vraiment hors du commun qu’un endroit aussi joli ne soit pas bondé de touristes. Mais on ne va pas s’en plaindre.

Dernier effort de cette dernière étape, la traversée de la forêt du Risoux, avec une dernière descente technique, une des plus techniques du parcours tout entier de cette Echappée Jurassienne à VTT électrique, avant d’arriver aux Rousses.

Une fois au centre de la station, nous célébrons notre parcours en buvant une bonne bière en terrasse, avant de nous diriger vers le Fort des Rousses où Julien de Jura Ride nous attend pour récupérer ses vélos. Un bel échange sur nos émotions avant de devoir reprendre la route en voiture pour rentrer chez nous.

Informations pratiques – L’Échappée jurassienne à VTTAE

Dôle, comment y venir ?

Venir en voiture

Via l’autoroute A39

Venir par le train

Ligne TGV de Paris en 2 heures
Ligne TER

Venir en Avion

Aéroport de Dôle. Plus loin, aéroport de Lyon St Exupéry ou aéroport de Genève puis Flixbus.

Se déplacer sur l’Échappée jurassienne

Que vous fassiez l’Échappée jurassienne en plusieurs fois ou si vous devez aller récupérer votre véhicule au point de départ, vous pourrez vous déplacer aisément grâce au réseau Mobigo, les VTT y sont admis 😉

Où dormir ?

J’ai indiqué dans l’article où nous avons dormi sur cette Échappée jurassienne. Vous trouverez une sélection d’autres hébergements sur le site de Jura Tourisme rubrique Séjourner.

Où manger ? Où se ravitailler ?

Mise à part la deuxième étape, il est possible de faire les autres avec une batterie de 500 Watts en mode éco sans recharger, mais cela est plus confortable avec une batterie de 625 Watts qui vous évitera le stress de la panne d’énergie. Afin de recharger durant le J2, vous trouverez de nombreux restaurants à Arbois où vous passerez en son centre, et aussi le restaurant Le Fer à Cheval en dehors de La Châtelaine mais littéralement sur le parcours.

Où faire le plein d’eau ?

Vous trouverez une carte intéractive sur le site de Jura Tourisme avec tous les points d’eau se trouvant sur l’itinéraire de l’Échappée jurassienne.

Où louer un VTT ou un VVTAE ?

DOLE

Pour la liste complète des loueurs de VTT dans le Jura, voici la page dédiée du site de Jura Tourisme.

Transport des bagages

Mise à part dans certains gîtes où vous devez avoir votre propre sac de couchage, dans les autres hébergements type chambre d’hôtes ou hôtel, tout est fourni. Vous n’aurez donc que peu d’affaires à transporter. Finalement le plus encombrant et lourd est le chargeur du VTTAE. Il est donc possible de transporter soi-même ses affaires dans une sacoche de VTT adaptée ou dans un sac à dos.

Le transport de bagages est présent sur tout le parcours de l’Échappée jurassienne grâce aux services de La Malle Postale ou de Roule ma poule.

Plus d’infos

Jura Tourism, le portail officiel de l’agence de développement touristique du Jura. On y trouve de nombreuses idées de découvertes du département et toutes les informations utiles pour préparer son voyage dans le Jura et en particulier ses itinérances à pied, à vélo, à VTT, à cheval… dans la rubrique ‘Pratiquer‘. L’ADT du Jura a aussi réalisé un Road Book très pratique sur cette Échappée jurassienne à VTT, téléchargez-le !

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 12

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

échappée jurassienne à VTT
kosmikrider
A propos de l'auteur

Photographe outdoor, c'est dans les Alpes autour d'Annecy que je passe mon hiver en splitboard ; l'été mon côté globe-trotter m'amène à pratiquer la plongée sous-marine à travers le monde. Aux inter-saisons, randonnée, trekking, alpinisme, via ferrata et VTT viennent compléter ma passion pour les grands espaces !...



5 Responses

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La vidéo du Moment : Tour du Lot à VTT

Share via
Copy link