La Civetta dans le brouillard

Destination : Italie » Europe | Montagne : Alpes ; Dolomites | Activité : Randonnée  | Agence : Espace Evasion 


Le mauvais temps s’est installé. Peu importe, nous profitons des moindres fenêtres météorologiques pour apprécier le paysage. Direction le refuge Staulanza au pied du mont Pelmo.
Posté le :


Carnet : Randonnée à travers les Dolomites

Refuge Vazzoler – refuge Staulanza

  • D+ : 1370 m
  • D- : 1280 m
  • Distance : 16,20 km
  • Temps de marche : 6h30

Les nuages montent sur nous

6h45, le réveil sonne. J’ouvre les volets et regarde le ciel. Toujours aussi couvert que la veille au soir. C’est le pas lourd et pas très motivé que je rejoins avec Laurent la salle pour le petit-déjeuner. Un morceau de pain, deux biscottes, du thé ou du café, un beurre individualisée, une petite barquette de confiture et de chocolat à tartiner. C’est sûr, c’est un refuge du CAI.

Lac sans nom non cartographié

Peu après 7h30, nous sommes sur le départ par le sentier 560 qui part vers le nord. Le sentier surplombe le Val Corpassa dont la mer de nuages commence à monter vers nous. Au col Sella du Pelsa (1954 m), le brouillard est sur nous et sa bruine. On commence à s’engager dans le val Civetta, passons un lac non cartographié puis on bifurque sur une petite variante sur le sentier n°563 en direction du refuge Tissi (2250 m). Nous espérons que les nuages se dissipent pour apercevoir la Civetta (3220 m), le sommet emblématique du secteur. Au refuge, le brouillard est encore plus épais, on décide de s’y arrêter quelques temps s’abriter, boire et manger un morceau. Quand nous repartons la pluie à redoubler. La veste Cimalp que je teste ne tarde pas à montrer ses limites. Nous rejoignons le sentier 560, passons le lac Coldai (2143 m) et traversons plusieurs névés importants mais faciles sous les pentes de la Civetta. Un vent fort nous fait face quand nous passons le col Coldai (2191 m) avant de descendre sur le refuge du même nom. On s’y arrête pour faire sécher nos affaires dans une salle chauffée par un poêle, y manger notre pique-nique et consommer du thé et un peu de chocolat tout en nous réchauffant nous aussi. Nos vêtements sont trempés : le pantalon peut-être essoré tout comme le sous-vêtement malgré la veste imperméable. Nous sommes bien restés deux heures à attendre une amélioration de la météo qui n’est bien entendu pas venue, bien au contraire.

Avec ce brouillard, impossible de voir la Civetta depuis le refuge Tissi

Lorsque nous repartons, la pluie est encore plus forte. Le sentier descend en lacets raides mais sur un terrain facile même mouillé jusqu’à la cabane de Piodat (1816 m). Sur le sentier, on croise des salamandres de montagne. Elle ont l’air dans leur assiette avec toute cette humidité. Nous poursuivons vers le nord. Dans ce secteur, il y a une multitude de pistes. On finit par emprunter une mauvaise piste car la carte de randonnée est rangée dans le sac à cause de la pluie. On n’a perdu que 15 minutes.

Salamandre des montagnes

Toujours sous la pluie, on gagne la ferme de Vescova dans un joli vallon boisé face au massif du Pelmo. On emprunte la petite route derrière la ferme jusqu’au col de Staulanza où nous arrivons trempés au refuge hôtel. Les vêtements mouillés finissent dans le ski room, une douche chaude (3,50€ quand même) et un bon repas aux assiettes généreuses nous requinque. Dommage que la météo fut si pourrie car je reconnais que c’est une très belle étape.

Pelmo en vue

À la mi-temps de la demi-finale Brésil – Allemagne de la coupe du monde de foot, ça fait déjà 5-0 pour les allemands. La défense brésilienne prend l’eau. Les Dolomites aussi à entendre ce qui tombe sur le toit du refuge.

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com

quatorze + six =