Lac de Salanfe – Alpage de Chindonne

Destination : Suisse » Europe | Montagne : Alpes | Activité : Randonnée  | 


Lac de Salanfe - Alpage de Chindonne - Tour des Dents du Midi
Posté le :


Carnet : Tour des Dents du Midi
  • D+ : 1075 m
  • D- : 1400 m
  • Temps de marche : 6h30

Un peu avant 8h00, le soleil vient se blottir sur le cirque de Salanfe. Je n’ai pas rencontré les esprits, avec une petite pointe de regrets.

Les sommets des Dents du Midi (3257 m) jusqu’à la Tour Sallière (3220 m) se reflètent dans les eaux calmes du lac. Le glacier noir dans le flanc est de la Tour Sallière tente de résister à sa fonte. Un glacier, c’est blanc, alors pourquoi l’appeler noir me diriez-vous ? Il s’agit en fait d’un glacier recouvert d’une couche morainique. L’autre particularité du glacier concerne sa régénérescence grâce à des chutes de séracs provenant d’un glacier suspendu au milieu de la face nord-est de la Tour Sallière. Voilà le secret bien gardé d’un glacier de faible altitude (2700 m).

400 millions d’années contemplent le bassin de Salanfe. Des gneiss du col de Jorat, symboles d’anciennes chaînes de montagne aux grès du Col d’Emaney, témoins d’anciennes plages de sable parcourues par des dinosaures sans oublier les calcaires et argiles des Dents du Midi et de la Tour Sallière, dépôts de la mer Téthys. Pour obtenir des informations détaillées sur la géologie des Dents du Midi à la Tour Sallière, suivre ce lien.
Instant solitaire, magique. Quelques minutes où le temps semble s’arrêter. De toute façon, c’est une goutte d’eau à l’échelle géologique. Seuls quelques tintements de cloche raisonnent au loin. Imaginez qu’au début du XXième siècles, des milliers de vaches montaient l’été en estive.
30 minutes déjà ont passé. Il faut quitter le lac, à regret. Une belle journée de marche m’attend encore aujourd’hui.

Première étape : monter au col du Jorat (2212 mètres) entre la Dent de Salantin (2482 m) et les rochers de Gagnerie. La montée se réalise sur un bon sentier et les points de vue sur le lac ne manquent pas. En trois-quarts d’heure, je suis au col. Un abri permet de se protéger en cas d’intempéries.

Deuxième étape : rejoindre Mex, prononcé Mé, 1100 mètres plus. C’est une longue descente sur un très bon sentier, puis une piste caillouteuse et une route qui conduit au village de Mex, joliment perché au-dessus de la vallée du Rhône. J’arrive à Mex, où Steve de Chablais Tourisme, m’attend pour m’accompagner sur la fin du parcours. Je vais enfin pouvoir parler à quelqu’un tout en marchant.

Pour rejoindre l’alpage de Chindonne, plusieurs possibilités s’offrent aux randonneurs. Nous suivons l’itinéraire classique du TDM essentiellement sous le couvert forestier. L’ombre est salvatrice en cette chaude journée.
Entre les conifères, nous profitons des beaux points de vue sur la Cime Est (3178 m) des Dents du Midi et sur les autres montagnes qui nous entourent : 3 Becs, Tête de Chalin. Le glacier du Plan Névé, qui scintille au soleil, a beaucoup souffert du réchauffement climatique des dernières années.

Aux alpages du Fahy, pause casse-croûte avant d’attaquer les derniers lacets pour Chindonne. Deux heures plus tard, nous entrons dans la cabane, de loin la plus cosy du Tour des Dents du Midi, de Suisse et même de tous les refuges où je suis déjà allé. Ce sont les mêmes propriétaires que le Whitepod, un campement éco-responsable d’igloos high-tech, qui est ouvert l’hiver 200 mètres plus bas. La carte aussi n’a rien à voir avec celle d’une cabane. Le prix non plus, et ça semble plutôt logique aux vu des prestations. 

Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com