Lajoux – Saint Lupicin (par Saint – Claude)

Destination : Bourgogne-Franche-Comté » France | Montagne : Jura | Activité : Randonnée  | 

Lajoux - Saint Lupicin (par Saint - Claude) - Tour du Haut Jura et de la Haute Bienne


Étape 5 : Lajoux – Saint Lupicin (par Saint – Claude)

Arrivés par voiture à Saint – Claude (Alt. 440 m.) en début de matinée , nous délestons (par colis poste) nos sacs et ne gardons que le strictement nécessaire.
Les quatre étapes précédentes furent plus rudes que nous le pensions, et le Haut – Jura s’ annonce tout aussi exigeant (il le fut plus encore …)

Le tour du Haut – Jura Sud débute à l’ Office Municipal de Diffusion Culturel de Saint-Claude, et grimpe pendant plus de deux heures.
Il quitte la ville au nord par le grand pont sur la Bienne, il monte l’ avenue de la Gare et bifurque sur la droite par une petite rue (très) grimpante, atteint le passage d’Avignon et la rue du Belvédère.
Il la quitte pour une petite sente sur la droite.

Le sentier débouche sur la D303. On la quitte et on emprunte une route forestière empierrée qui monte jusqu’à la maison "Le Finet d’ en Haut" à 750 m. d’ altitude. Selon notre topo-guide, nous aurions dû rejoindre ce point en 1 h 20, il nous aura fallut plus du double de temps, le marquage du GRP est dès Saint-Claude effacé, détruit ou mal entretenu.

Il en sera ainsi jusqu’au la fin notre randonnée. Ce balisage lamentable sera d’ ailleurs en partie responsable de notre retour un peu prématuré en Belgique.

Soit, boussole en main et carte IGN déployée nous dépassons "la ruine de La Montagne" et nous nous engageons sur un chemin carrossable juste avant les premières maisons de Valfin-les-Saint-Claude. De fermes en ruines, en granges abandonnées à la nature, nous quittons la combe et dépassons la ferme de "Sur le mur" et atteignons après 5 heures de marche le lac de Cuttura on nous pensions planter la tente, mais aucun endroit ne nous enchante.

Un gîte d’ étape est renseigné à Ravilloles, nous nous y rendons, il es fermé !

Pas d’ endroit non plus pour poser la tente, nous décidons de marcher vers Saint-Lupicin, et nous entamons donc notre étape … du lendemain.

A Saint – Lupicin, trois hôtels et … trois hôtels fermés, des habitants pas vraiment sympas …

Tout en restant sur le GPR, on dépasse Saint – Lupicin, ça grimpe dur pendant plus de 45 minutes.

Nous sonnons à une première porte et demandons l’ autorisation de monter notre tente dans une immense prairie, refus !

Peu après, l’ on nous renseigne un terrain communal, exténués, on plante la tente …

Il est 18 h00, presque 9 heures sac au dos depuis ce matin, nous irons nous coucher tôt mais, même bercés par le son d’ un petit ruisseau, nous dormirons mal.

A propos de l'auteur

Nos modes de vie anéantissent peu à peu notre humble hôte, la Terre. Déjà, écologistes et scientifiques s' accordent sur un point : nous courons vers un désastre écologique sans précèdent, nous fonçons droit dans le mur, point besoin d'exemple ! Alors que nous ne sommes...



http://www.carnetderandonnee.net

7 + six =