Lamayuru – Shila

Destination : Inde » Asie | Montagne : Himalaya ; Ladakh | Activité : Randonnée  | 


Lamayuru - Shila - Traversée du Zanskar
Posté le :


Jour 2

D+ : 420 m
D- : 700 m
Temps de marche : 2h30
Altitude arrivée : 3200 m

Le cadre de Leh est somptueux mais ce que nous allons voir sur la route le sera encore plus. Ayant raté le bus quotidien, à 6h, pour Lamayuru, nous avons pris un bus partant 2h plus tard et passant à Khalsi, une ville assez importante un peu avant sur la route. Nous y aurons la chance de récupérer le bus manqué du matin allant à Lamayuru.

La route est une succession de baraquements militaires et de paysages incroyables. Nous ne croyions pas que cela serait aussi sec ! Nous longeons l’Indus pendant une grande partie du voyage, le fleuve est très chargé en sédiments car l’érosion himalayenne est colossale. Le car que nous avons pris est public (Jammu & Kashmir State Company) et il est parti à l’heure avec peu de passagers. Nous faisons des arrêts de-ci de-là pour prendre des voyageurs qui interpellent le rabatteur. Le voyage est magnifique, même si les cahots sont plutôt nombreux, mais cela reste supportable. La population s’étale dans les villages tout au long de la vallée de l’Indus mais, par endroits, le terrain est si inhospitalier que nous ne croisons personne pendant des kilomètres. Arrivés à Khalsi à 11h50, nous allons rapidement nous restaurer avec des momos au moutons : de la pâte de farine d’orge peu cuite fourrée à la viande. Cette spécialité tibétaine est vraiment un délice.

Après avoir chargé nos sacs sur le toit du bus pour Lamayuru, nous repartons à 12h25. La route est de plus en plus belle et nous finissons par une montée homérique. Dans ce bus, nous avons dû rester debout, c’est moins confortable mais ça nous laisse le temps d’examiner la cabine du chauffeur : des photos partout, des bibelots (certains religieux) qui pendent et des petits décors humoristiques. Tout le long de la route nous croiserons des camions de marchandises qui sont eux aussi magnifiquement peints et décorés, surtout à l’extérieur.

Quelques touristes subissent comme nous les cahots de la route et nous nous retrouverons d’ailleurs tous ensemble pour montrer notre passeport à un check-post militaire un peu après Khalsi. Juste avant d’arriver à Lamayuru, nous aurons l’occasion d’admirer un superbe karst à l’ouest.

Le temple de Lamayuru, de caractère très tibétain, est assez joli (surtout son site) même si on ne peut visiter que le hall d’accueil. C’est un plaisir de voir tous les ‘moinillons’, les jeunes moines, s’activer. Nous achetons quelques bananes avant de commencer le trek vers Padum. Cela commence par une descente du lit de la rivière puis au sud-est, la piste monte et c’est désormais vraiment parti pour cette marche d’au moins une semaine. L’occasion pour Nicolas d’étrenner son caméscope tout neuf. L’altitude rend la marche un petit peu plus difficile qu’ailleurs même si nous ne montons qu’à 3650 m (col de Prinkiti La). Le paysage est très sec et déjà impressionnant. Pas mal de vent. Nous descendons ensuite dans des gorges jusqu’à Shila. Nous sommes confrontés à un premier problème : trouver de l’eau. Nous irons en chercher en amont du village et, puisqu’il fait presque nuit, nous camperons à cet endroit dans un pâturage. A signaler qu’il y a des sites de camping, payants, aménagés le long du trek. Mais il est souvent facile de planter sa tente (avec discretion si nécessaire) à quelque distance, gratuitement et au calme. Pour l’eau, nous en avons toujours pris dans les ruisseaux, en utilisant à chaque fois du Micropur par prudence, et nous n’aurons jamais connu de problèmes digestifs. La précaution principale étant de se fournir dans des endroits où les activités humaines et la présence des bêtes sont limitées, soit le plus en amont possible des ruisseaux. On peut aussi acheter de l’eau minérale dans quelques hameaux mais c’est parfois bien difficile à trouver.

Dîner de polenta et soupe lyophilisée à l’eau bien chargée en sédiments !! puis dodo.

nicotravel
A propos de l'auteur

Sportif, contemplatif et amoureux des voyages, a la recherche de paysages inedits et de rencontres d'autres cultures...



http://nroirand.free.fr/

treize − 3 =