Le court été Artique

Destination : Canada » Amérique | Activité : Ski de randonnée nordique  | 


L'été artique est une occasion unique d'observer flore et faune d'Ellesmere (loups, renards, caribous, bœufs musqués mais aussi plongeon catmarin, bruant des neiges et harelde boréale)
Posté le :


L’été dure 6 à 8 semaines. La végétation doit donc accomplir son cycle de manière extrêmement rapide. L’éclosion des fleurs se fait en quelques heures. C’est magique ! Après deux mois et demi passés dans un univers blanc et noir, ce sont les couleurs vives qui apparaissent.

En partant du campement du lac Hazen, et après quinze kilomètres, j’arrive au pied de la vallée Henrietta Nesmith. La rivière fait par moment 2 kilomètres de large ! L’eau glacée monte au dessus des genoux mais le courant n’est pas violent. Ensuite, le long du lac se trouve des sites archéologiques matérialisés par des emplacements de tentes.
Je remonte en parallèle de la vallée Lewis. Le terrain est beaucoup plus facile car en pente. Je croise un couple de lagopède. La femelle a achevé sa mue et est parfaitement camouflée. En revanche, le mâle est totalement blanc. Il crie pour attirer mon attention et m’éloigner de la femelle. La raison pour laquelle le mâle est encore présent est que la femelle n’a pas encore pondu. A partir de ce moment là, il la quittera pour se réfugier à la limite de la neige pour mieux se camoufler.

Contrairement au lac Hazen, le lac Lewis n’est pas poissonneux. Des bœufs musqués broutent non loin. En remontant la vallée, il me faut traverser la rivière où le courant est puissant. J’arrive aux pieds des glaciers Charybdis et Scylla. Il me faut passer sur la moraine commune. C’est un bon moment de galère, sous la boue se trouve le glacier.
Le lac suivant, Ekblaw, abrite des champs de pavots arctiques. Je prends un peu de hauteur pour longer le glacier Air Force avant de redescendre dans la vallée suivante. Je découvre des bois fossiles datant de plusieurs millions d’années. A cette époque, l’île d’Ellesmere abritait une forêt subtropicale. L’aire glaciaire arriva et la forêt disparu sous une calotte de glace. De nos jours, le recul des glaciers a pour effet de faire réapparaître ces bois parfaitement conservés.

La vallée Air Force est très large et les bras de la rivière sont nombreux et importants. Les saxifrages et les épilobes jonchent les flancs.
Pour atteindre Tanquary, il faut traverser les rivières des vallées Rollrock et Mac Donald. Il est plus aisé de traverser la première car le delta est large. En revanche, le courant de la seconde est très puissant.
A Tanquary, un peu au dessus du fjord, se trouve d’innombrable sites archéologiques : emplacement de tente, piège à renard, cache de nourriture, mur de chasse.
Cet emplacement est également riche en faune. J’y ai rencontré loups, renards, caribous, bœufs musqués mais aussi plongeon catmarin, bruant des neiges et harelde boréale.


Jean-Marc Périgaud, Aventurier, Photographe et Guide Polaire