Le lac Strashnoto

Destination : Europe » Bulgarie | Montagne : Chaîne des Balkans ; Rila | Activité : Randonnée  | Agence : Allibert Trekking 


Seconde journée de randonnée dans le massif du Rila. Cap vers le lac Strashnoto, littéralement le lac de la peur avant de redescendre par la vallée glaciaire de Maliovitsa.
Posté le :


Carnet : Randonnée dans le massif du Rila
  • D+ : 837 m
  • D- : 837 m
  • Temps de marche : 5h45

Comme la veille, nous repartons non loin du pied des pistes de la station de Maliovitsa (1760 m). Mais au lieu de remonter la vallée glacière, nous empruntons un piste au nord qui nous conduit à une piste de ski.

Nous la quittons rapidement et grimpons au milieu des épilobes à feuilles étroites et des insectes qui nous tournent autour (moustiques, taons, abeilles et guêpes) en suivant les indications vertes. Si les fleurs et les feuillus ont déjà bien repoussés, un incendie a eu lieu ici et les pins Mugo n’ont pas encore repoussé. C’est quelques étages plus haut que nous marchons à travers une rangée de cet arbuste buissonnant dépassant rarement 3 mètres de haut.

Lac Yontchévo

Ce coin du massif de Rila est envahi par les fleurs : genévrier de Sibérie, gentiane bleue (plus petite que celle des Alpes), pensées, silènes à col, benoîte orangée… Des teintes multicolores sous un ciel bleu azur. Quel spectacle de la nature !

Le lac Yontchévo (2120 m) se dresse devant nous avec ses eaux bleues noires. Nous nous arrêtons sur son flanc pour grignoter un peu ; certains iront même se baigner avec une certaine délectation si j’en crois les gloussements de plaisir.

Lac Strashnoto

Nous ne pouvons nous éterniser car du chemin nous attend encore. La montée se poursuit par le sud en suivant le balisage bleu. Un petit passage nécessite de poser les mains une ou deux fois mais sans danger. Nous poursuivons, croisons un petit lac et tombons nez à nez avec la cabane de Strashnoto et son lac. Cet abri dispose d’environ 15 couchages et des couvertures. C’est étroit mais en bon état et la cabane est magnifiquement posée face au Goliam Kupen (2731 m). Si vous venez en ces lieux magiques, il est bon de savoir que « Strashnoto » signifie « peur » en bulgare. C’est qu’ici le tonnerre a déjà frappé le lac et les montagnards qui étaient alors sur place ont bien cru être en enfer. Avec le soleil radieux qu’il fait, nous nous croyons plutôt au paradis bulgare. C’est ici que nous pique-niquons. Momtchil nous conduit à une source que nous n’aurions sûrement pas trouvé sans sa présence. Un fin filet d’eau coule des éboulis rocheux au sud ouest du lac. En chemin, observation d’une Primula Deorum, la Primevère de Dieux, fleur endémique de Rila.

Primevère de Dieux

Cuisine bulgare

La richesse de la cuisine bulgare ne se limite pas à son yaourt. Voici quelques plats que vous aurez la chance de déguster à l’occasion d’une halte dans une taverne, un hôtel ou un restaurant. Au retour d’une randonnée ou par temps chaud, le tarator (soupe froide à base de yaourt, concombres, aneth, ail et parfois noix) est un vrai régal. La salade Chopska est sans doute l’entrée la plus répandue (tomates, concombres, poivrons, oignons, fromage bulgare râpé). En plat, j’ai beaucoup aimé le kyopoolou, une purée d’aubergines et de poivrons grillés ainsi que le tchuchki byurek, un poivron frit farcis au fromage et parfois à la viande. Le banitsa, un gâteau salé farcis de fromage, se mange aussi bien au petit-déjeuner qu’à l’occasion de pique-nique. Pour découvrir d’autres plats sur la cuisine bulgare, je vous conseille le site www.cuisinebulgare.com. 

Tomates, concombres, sauce, pain, saucisson, jambon, fromage et pommes au repas. Le ventre plein, nous poursuivons vers l’est pour finir notre boucle de la journée en suivant le balisage rouge cette fois-ci. Nous longeons les deux lacs Prekorechki et continuons en direction du refuge Maliovitsa où nous sommes passés hier.

Momtchil nous fait quitter le sentier pour rejoindre plus en aval le sentier bleu de la vallée glaciaire de Maliovitsa. Il nous reste 45 minutes à descendre avant de pouvoir nous installer au bar du bas de la station et commander une bonne bière fraîche bulgare. 

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com