Le long de la rivière Merced

Destination : Etats-Unis » Amérique | Activité : Randonnée  | 


Nous quittons la paroi est du Half Dome pour nous hisser jusqu’au Merced lake qui se pare de couleurs automnales.
Posté le :


Carnet : Yosemite : Randonnée autour du Half Dome
  • D+ : 423 m
  • D- : 398 m
  • Temps de marche : 5h00

Il ne fait pas  bien chaud au petit matin

La nuit n’a pas été très bonne. L’humidité ambiante nous a glacé les os et le froid nous a pris au petit matin (4°c dans la tente). On se réveille donc assez tôt mais plutôt dans le cirage. Avant de prendre le petit-déjeuner, il nous faut faire la vaisselle que nous n’avons pas eu le courage de faire hier soir. Nous mangeons avec les doudounes et tentons de nous réchauffer avec un café et un thé.

La Merced river près du Little Yosemite Campground

Bye bye le Half Dome

Nous quittons le campement de Yosemite assez tard (après 10h00) tellement nous sommes au ralenti. Nous regardons pour la dernière fois la face d’ascension du Half Dome que nous ne ferons pas faute de temps mais elle constitue une très belle option à notre parcours. Vieux de plus de 87 millions d’année, le Half Dome possède une paroi quasi verticale (93%) sur sa face ouest qu’emprunte les grimpeurs. La pente est nettement moins raide par le chemin qu’emprunte les randonneurs. Les 200 derniers mètres sont toutefois à éviter pour les personnes sujettes au vertige car il faut grimper sur du rocher lisse en s’aidant de câbles métalliques arrimés solidement au sol par des poteaux.

Le Half Dome par la face de la voie normale

Lente montée jusqu’au Merced Lake

Toute la journée, nous suivons de façon plus ou moins proche les rives de la Merced river, d’abord par la Lost valley, puis par Echo valley qui s’écoule jusque dans la vallée de Yosemite. L’essentiel de notre progression est en zone forestière. Nous traversons des forêt de séquoias et des espaces brûlés par de vieux incendies.

La faune est assez peu visible depuis hier. Point d’ours noir en vue ni même de cerf. Seul le pic glandivore se laisse facilement entendre par son martèlement permanent à la Woody Woodpecker pendant que le lézard des palissades tente de siester sur un rocher face au soleil. Ce lézard à la peau granuleuse est d’ordinaire orné de macules grises ou brunes, avec des dessins oranges sous les membres et des taches bleue sur les flancs. Le mâle exhibe également des taches bleues sous la gorge.

Lézard des palissades

Nous avançons lentement, peut-être parce que nous savons que la journée n’est pas trop longue. A moins que cela ne soit le décalage horaire et la courte nuit qui se fassent ressentir. Nous prenons le repas sur une petite plage à hauteur du second pont qui figure sur la carte de la National Geographic. Le plus dur de la journée a été fait.

Nous finissons la journée de marche en déroulant tranquillement jusqu’au campement situé à l’extrémité du Merced lake (2180 m) dont les flancs commencent à prendre de belles couleurs automnales. Celui-ci dispose aussi de food storage, ce qui nous a évité de transporter un bidon pour y stocker la nourriture. Mais point de sanitaire ici. Nous ne serons que trois tentes : un anglais et une californienne marchant tous deux seuls, partageront le camp avec nous.

Remontée de la vallée en suivant le cours de la Merced river

Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com