Le long des citernes

Destination : Turquie » Moyen-Orient | Activité : Randonnée  | 


Depuis Ovacik, la randonnée grimpe sous la montagne de Babadag et surplombe la station balnéaire d’Ölüdeniz, traverse les villages de Kozağac et de Kirme avant de se terminer à Faralya en amont de la vallée des Papillons.
Posté le :


Carnet : Lycian Way

Ovacik – Faralya

  • D+ : 594 m
  • D- : 619 m
  • Distance : 11,6 km
  • Temps de marche : 5h15

Départ du Lycian Way

Le début du GR démarre à Ovacik à quelques kilomètres au sud-est de Fethiye. Pour nous y rendre, nous prenons le dolmus (bus collectif) qui se rend à Ölüdeniz (4TL). L’arrêt est situé derrière la grande mosquée de l’Atatürk caddesi. Nous montons dans le premier et demandons à descendre au Sultan Motel à Ovacik où commence le balisage selon le topo-guide de Kate Clow. Le dolmus nous dépose puis repasse nous prendre deux minutes plus tard. Il existe deux Sultan Motel à Ovacik. Demandez bien celui qui se situe à la sortie de la ville en direction d’Ölüdeniz. Cette fois, on nous dépose au bon endroit. La trace GPS le dit !

Ölüdeniz

Le sentier démarre sur une piste forestière et se met à grimper en douceur sous la pinède. Belle vue sur la station branchée d’Ölüdeniz en contrebas. Hôtels à gogo sertis de petites tâches bleues.

Nous quittons la piste pour un ancien chemin en balcon. Nous passons devant plusieurs anciennes citernes à l’eau plus ou moins limpide. Filtre et/ou cachets de Micropur indispensables. L’été, certaines citernes peuvent être à sec. Heureusement qu’elles sont là car le massif calcaire ne contient pas beaucoup de rivière ou de source en surface.

Nous faisons une hale le midi près de l’une d’elle. A l’ombre d’un chêne, nous mangeons nos plats lyophilisés. Nous nous arrêtons près de deux heures et prenons bien soins de nous imposer un rythme de vacancier. Des parapentistes passent au dessus de nos têtes. Ils décollent de la montagne de Babadag (1975 m) et atterrissent sur la plage d’Ölüdeniz.

Le chemin part dans l’intérieur des terres et grimpe jusqu’au village de Kozağac qui signifie source limpide. Pas grand monde dans le village, des grandes habitations en construction (de futures hôtels ?) et une source très claire comme on pouvait le penser.

Nous récupérons une piste jusqu’à Kirme. Le village est construit autour de terrasses étagées constituées de champs d’oliviers et de vignes. A la sortie du village, rencontre avec un berger qui garde quelques chèvres près d’une source.

Berger turc

Nous récupérons un sentier et poursuivons plein sud vers la Méditerranée. Il reste 4 km pour rejoindre le village de Faralya en surplomb de la magnifique vallée des Papillons.

Hôtels et pensions offrent des hébergements variés : familial ou plus chic avec piscine. Nous jetons notre dévolue chez Georges House, une pension familiale florissante si l’on en croit les récents bungalows construits. Simple, propre et lits confortables (40 TL la demi-pension).

Coucher de soleil sur la méditerranée

Le soir, nous apprécions le coucher de soleil en sirotant une bière.

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com