Le Palais – Sauzon (23,5 km – 6 h)

Destination : France » Bretagne | Activité : Randonnée  | 


Le Palais – Sauzon (23,5 km – 6 h) - Première étape du Tour de Belle île en mer à pied...
Posté le :


Carnet : Tour de Belle île en mer

Belle île en mer est la plus grande des îles bretonnes. On la surnomme la bien nommée. Il faut dire que ses falaises de schistes, ses petites criques dont beaucoup ne sont accessibles qu’à pied, ses plages de sable blond et fin et ses vallons intérieurs la place au rang des merveilles de Bretagne. Belle île en mer est une terre de contraste qu’il est agréable de découvrir en marchant. En 4 jours bien remplis, nous avons fait le tour de l’île avec portage des sacs à dos. Il vous est possible de découper la randonnée en cinq jours en divisant la seconde journée en deux étapes. Deux nuits en camping et une nuit en gîte. Petit récit de la première randonnée organisée par l’association Voyages et Randonnées sous un temps magnifique.

Jour 1 : Le Palais – Sauzon (23,5 km – 6 h)

Le bateau approche de la côte. La citadelle du Palais s’impose petit à petit. Il est 10h15 lorsque nous posons le pied sur Belle-île en mer. Après un premier arrêt dans une supérette pour les achats de nourriture du midi, la randonnée débute à proprement parlé. Il fait chaud, trop chaud même (26°)…

Franchir l’écluse au fond du port d’échouage et pénétrer dans la Citadelle Vauban par les douves jusqu’à la porte du donjon : entrée du musée. ( 0,7 km )

La citadelle fut construite à la fin du XVIIième siècle sur les vestiges du château des Gondi. En 1960, son rachat a permis de faire des travaux considérables pour la sauver de l’abandon. Il paraît que sa visite est passionnante. Mais, nous n’avons fait que passer.

1. / 0,9 km

Sitôt franchie la passerelle, à la sortie de la Citadelle, emprunter un escalier, sur la droite qui débouche sur le sentier côtier menant à la plage de Castoul.

2. / 0,9 km

400 m plus loin, on atteint un petit barrage encastré au fond d’un vallon. Sur la droite, une antenne en impasse révèle un beau point de vue sur la rade de Le Palais; Sur la gauche, un chemin rejoint plus haut la route qui mène au Sémaphore de Taillefer : ACCES INTERDIT ( terrain militaire ). Fort désarmé en 1940.

3. / 1,5 km

Prendre sur la gauche le chemin d’exploitation, le sentier bordé de landes et de cultures est entaillé par 4 petits vallons de fougères, on accède à l’anse de Port-Fouquet. (Fortin du 19ème siècle transformé en résidence).

Rapidement nous pouvons constater que l’île n’est pas plate. Pas de grands dénivelés puisque le point culminant est à 72 m mais de petites montées et descentes qui scient les jambes. Nous nous arrêtons souvent pour nous désaltérer.

4. / 2 km

Contourner le fortin à l’écart de la côte que l’on retrouve 1 km plus loin, sur la droite une antenne en impasse rejoint la pointe des canons surplombant une crique sableuse. Poursuivre jusqu’à Port-Jean :
le terrain y est varié ( hautes landes, valleuses…). L’Anse est barrée par un retranchement du 18ème siècle.

5. / 2,2 km

Rejoindre la crique de Port-Poyet. Le sentier, après avoir contourné une propriété, émerge sur une pointe rocheuse : la Pointe de Kerzo ( beau point de vue ).

6. / 1,8 km

Deux vallons au relief accidenté entaillent le plateau; on surplombe par endroits deux criques sableuses accessibles uniquement par mer : on longe un "puit" et on débouche sur la crique de Port-Blanc sur le versant est du port de Sauzon. (vestiges d’une batterie du 17ème siècle…Ancien abri du canot de sauvetage ).

7. / 2,5 km

Rejoindre le fond de l’aber et par le haut du versant ouest, remonter vers Sauzon.

L’arrivée au camping, appréciée par le groupe, offre une vue splendide sur le port coloré de Sauzon. Nous montons les tentes et faisons les achats pour le repas du soir. Nous continuons vers la pointe des poulains et le fort de Sarah Bernardt. Malheureusement, les grandes marées ne nous ont pas permis d’approcher la pointe.

Port de Sauzon – Petite sieste avant de nous rendre à la pointe des Poulains

8. / 1 km

Longer les quais jusqu’au fond du port de plaisance puis remonter au nord vers la pointe de Cardinal ( fortin datant de 1861 ). Beau point de vue sur la côte Nord-Est.

9. / 0,7 km

Poursuivre vers l’Ouest pour retrouver la petite plage de Port-Puns; la lande est ici partout omniprésente.

10. / 1,4 km

Gravir une pente abrupte en retrait d’un hameau; le sentier suit les sinuosités, plonge vers un promontoire pour descendre 200 m plus loin sur la plage de Port-Deuborh. ( Anse barrées par un retranchement du 17ème siècle ).

11. / 2 km

Le terrain est maintenant peu accidenté, coupé cependant par 3 valleuses; une curiosité en passant : une propriété bordée d’hortensias bleus (l’été) ; sur la droite, un menhir et une croix tournée vers le large. Franchir la crique de Port-Penhöet en l’abordant par l’amont. Après avoir contourné par l’intérieur une maison blanche aux tuiles rouges, on parvient à la Pointe des Poulains. (face à la côte Ouest, le fortin de Sarah Bernhardt).

De toutes les célébrités qui ont fréquentées Belle île en mer, Sarah Bernardt est sans doute celle qui laisse le plus grand souvenir. Elle y vint pour la première fois en 1894 et tomba directement sous le charme de l’île. Elle acheta le fort de la pointe des Poulains où elle vint y passer chaque été jusqu’à sa mort en 1923.

12. / 1,1 km

On peu accéder à l’ile des Poulains à marée basse et en faire le tour. (phare érigé en 1868 – portée 23 miles ).

13. / 2, 5 km

Longer le mur d’enceinte de l’ancienne propriété " Sarah Bernhardt" sur 400 m environ. A l’entrée d’un terrain de golf, sur la droite le sentier rejoint la côte sauvage. Une antenne de point de vue au Nord vous amène à 200 m jusqu’aux bancs de Sarah Bernhardt. Suivre la sente vers le Sud en longeant le terrain de golf puis, après être passé devant le "puit" de Baguen-Hir, on découvre au niveau d’une ancienne batterie, la magnifique perspective qu’offre l’anse de Ster-Vraz et son affluent Ster-Ouen. En face, le promontoire de Koh-Kastel ( réserve ornithologique). Descendre sur la plage de Ster-Vraz.

14. / 2,3 km

Prendre sur la gauche le chemin d’exploitation qui monte vers Bortifaouen et, par la route, retrouver Sauzon.

Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com