Les clochetons de Ouanoukrim

Destination : Maroc » Afrique | Montagne : Haut-Atlas | Activité : Ski de Randonnée  | 


Les clochetons de Ouanoukrim - Ski de randonnée dans le Haut Atlas
Posté le :


mardi 27 février: les clochetons de Ouanoukrim

Ptit dej 7h et départ pour le couloir des clochetons, d’abord en crampons sur la neige dure puis Pierrot fait la trace à ski jusqu à la partie haute du couloir qui se raidit. Là, Padré et moi montons à pied en suant ce qu’il faut. Nous voilà en haut, encore un peu d’escalade en rochers, ça change un peu, et nous profitons de la vue du haut du 1er clocheton (le 2ème est assez inaccessible sans un minimum de matos escalade). Au sud, des collines rougeoyantes attirent le regard. Le temps est toujours magnifique, rien à redire.

Descendre à skis n’est pas si difficile que nous nous l’étions imaginé.Seules les parties hautes et basses sont vraiment raides. Moi je flippe un peu au départ car très peu habituée à ce genre de sport. Mais j’ai oublié qu’on descend face est et qu’il est préférable de farter un peu avant de partir. Je botte ignoblement et galère sur toute la partie la plus raide. Plus bas je tombe dans la neige plus profonde et voit avec horreur partir mon ski dans la pente. Et oui, pour des questions de sécurité je viens de changer mes fixes et n’ai pas eu les attaches avec les nouvelles… Plus bas skier sera plus intéressant mais arrivés près du refuge, voilà que je déchausse à nouveau en voulant faire un virage. Le ski part droit dans la pente, s’arretera-il? Oui par miracle il vient se planter un peu plus bas sous le regard surpris et amusé des marocains qui prennent le soleil à la terrasse du refuge. Pas possible de continuer comme ça, la première chose que je fais en rentrant est de bricoler des lanières à l’aide de 2 sangles de pierrot et 2 mousquetons. Bilan donc: une descente mitigée dans une neige changeante et parfois très travaillée. Quelques galères mais le plaisir d’une sortie réussie avec une météo parfaite.

Ce soir, c’est partie de uno avec 2 gardiens du refuge (très entrainés) et un groupe de 4 suisses sympas. Les gardiens nous proposent de nous fournir en nourriture pour aller quand même au refuge Lepinet. Décidément c’est trop tentant, changement de plan, demain c’est le Toubkal puis départ pour le refuge Lepinet jeudi par le col Tadat, vendredi le Tazarharht et samedi on redescent directement à Imlil sans repasser par le refuge Toubkal. Tant pis, on portera mais ce serait trop dommage de ne pas aller voir un peu par là-bas.

A propos de l'auteur

       Nathalie, vétérinaire en Haute Garonne et fan de montagne et de grands espaces. Picarde d'origine, j'ai émigré en 2004 vers des horizons plus ensoleillés et vallonés. J'ai maintenant le loisir de partir m'évader dans les pyrénées quand le coeur m'en...



http://vetonat.blog4ever.com/

quinze + 6 =