Les Pieux – Cherbourg

Destination : Normandie » France | Activité : Randonnée  | 


Une journée de marche plutôt laborieuse : balisages plus qu’incertains, beaucoup trop de bitume à notre goût et des ampoules qui deviennent douloureuses. Bref, une étape finale en demi-teinte pour nous aujourd’hui.
Posté le :


Carnet : Tour de la Hague

Les Pieux – Cherbourg

Le ciel est couvert au petit matin. Après un bon petit-déjeuner bien avalé, nous reprenons le sentier. Johanne s’est momifier le pied pour protéger ses principales ampoules. Nous sortons des Pieux et passons sous la départementale par un boviduc. Avant le hameau de costil, nous prenons à gauche sur une petite route de campagne (pas de balisage). Elle mène à la D 650. Au rond point, nous suivons la route vers Cherbourg sur environ 200 mètres. Il y a décidément trop de bitume à notre goût depuis le début de la journée et à l’étude du topo-guide, ça ne fait que commencer…

Nous prenons à droite sur une piste qui longe quelques champs de blé et des serres de production de tomates. Nous coupons la D 331 et arrivons face à l’ancienne coopérative de Benoistville. Au second croisement, nous montons par le sentier de terre. Les pieds commencent à chauffer sérieusement… Je sens les ampoules qui arrivent…

Nouvelle traversée de départementale (la D 56) qui rejoint plus loin la D 408 que nous empruntons à droite sur quelques centaines de mètre avant de s’enfoncer sur un chemin qui passe à proximité du château de Sotteville. Construit entre 1593 et 1610, il devait probablement comporter à l’ origine quatre pavillons, dont deux subsistent. Le décor est caractéristique de l’ école cotentinaise (meneaux sans mouluration de section carrée, frontons triangulaires, lucarnes doubles en plein cintre sous frontons triangulaires, bandeaux horizontaux prolongeant les appuis ou les linteaux de fenêtres, etc.).

Eglise de Saint Christophe du Foc

Les sentiers en sous-bois sont appréciés des randonneurs à pied, à VTT et à cheval. Hélas, on y croise aussi des quads et des motos qui progressent à grande vitesse.

Nous passons le moulin, l’ancien lavoir et sortons, aussi vite que nous sommes entrés, du hameau de la Planche aux Maîtres par un chemin qui mène au village de Saint Christophe du Foc. Son Eglise du XVe siècle dispose de deux statuts de Saint Jean Baptiste et Saint Jean Christophe classées au titre objet des Monuments historiques. Le lieu-dit de Foc de bas recèle également un manoir du 16e siècle, inscrit partiellement aux Monuments historiques. Il a été reconvertit en gîte de séjour.

Le sentier coupe plus loin la D 650 et traverse le hameau es Contes. A sa sortie, nous prenons un chemin de terre à) droite (pas de balisage) qui conduit à Virandeville, village de 800 âmes dont le Prieuré de Sainte-Croix fut fondé en 1197.

Jusqu’à Sideville, nous coupons à plusieurs reprises la D 650 puis longeons le bois du Mont du Roc avant de nous enfoncer définitivement dans Cherbourg-Octeville.

Chateau de sotteville

La Carte IGN Les Pieux – Barneville Carterets est indispensable car le balisage est incertain en plusieurs endroits.

Nous avons peu apprécié cette dernière étape pour différentes raisons :

  • Trop de départementales et routes bitumées ;
  • Fin d’étape sans intérêt ;
  • Des pieds qui souffrent : je finirai la journée avec 5 ampoules, moi qui n’en n’ai plus eu depuis de nombreuses années…

 

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com