Les portes du Haut Mustang

Mon impatience de rejoindre le Mustang est à son comble lorsque que je quitte Pokkara à bord d’un avion à hélices de 19 places. Un petit saut de puce pour remonter la vallée de la Kali Gandaki (la plus profonde au monde), coincée entre les Annapurnas et le Daulagiri. L’exploit que réalisa Herzog dans les années 50, premier homme à dépasser  l’altitude des 8000 m, me revient à la mémoire. Cette chaîne aux sommets enneigés est vraiment extraordinaire. Le contraste de la blancheur des glaciers qui descendent avec les vallées cultivées d’un vert profond est saisissant. Ce vol, pour une fois trop court, se termine à Jomoson par un atterrissage quelque peu chaotique sur une piste en terre battue.

Le trek peut commencer, il n’y a plus maintenant qu’à prendre la direction du Nord, en remontant la vallée de la Kali Gandaki. Le paysage qui s’offre devant nos yeux est grandiose : succession de montagnes aux couleurs ocres tombant dans la rivière qui, à cette époque de l’année charrie des eaux noires boueuses et tumultueuses.

L’arrivée sur le 1er village de Kagbéni est marquée par la présence de champs verts qui contrastent avec la couleur de terre omniprésente. Les drapeaux de prières flottent un peu partout sur le toit plat des maisons ; nous sommes déjà en territoire bouddhiste lamaïste.

Au hasard des rues, des enfants exhibent de leur poche la fameuse petite pierre noire fossile, témoignage de la présence d’océans en des temps très anciens. Ailleurs, au détour d’une ruelle je tombe sur la dépouille d’un mouton que l’on vient d’égorger et dont on lave les entrailles. Chaque centimètre d’intestins est scrupuleusement palpé, nettoyé : surtout ne pas se trouver dans le vent!. Un peu plus loin, des femmes en grande conversation ont l’air de sermonner une jeune fille qui se défend vivement. Tous ceux présents y vont de leur commentaire, une belle cacophonie !

A la sortie du village, marquée par un mur de moulins à prières, une pancarte attire mon attention ; elle interdit aux touristes non munis d’un permis spécial d’aller plus loin : me voila arrivée aux portes du haut Mustang.

Pas un brin d’herbe à l’horizon, seul un chemin qui se dessine, telle une ligne étroite,  me permet de penser que d’autres villages doivent être implantés quelque part dans les vallées alentour car les pentes qui se jettent dans la Kali Gandaki sont trop raides pour la moindre culture.


Texte photos : Marie-Laure Vairelles, photographe (reportage et montage)

A propos de l'auteur

 28 années à parcourir la planète, un pied sur chaque continent, une prédilection pour les marches dans les Alpes et l'Himalaya, mais aussi les deserts et les Andes... témoigner de la diversité des cultures de notre planète. Architecte d’intérieur de formation, j’ai parc...



http://www.artphotomailo.com

11 + seize =

Khopra Trek au Népal

Népal / Khopra Trek : Annapurna et Dhaulagiri à 360°

Vidéo de mon trekking sur le Kopra Trek dans le massif des Annapurna. Il offre des points de vue exceptionnels sur les massifs des Annapurna et du Dhaulagiri. Une alternative plus qu’intéressante aux classiques Tour des Annapurna et Balcon des Annapurna. Le récit : http://ow.ly/Wpma304t78IAvec Allibert Trekking

Publiée par I-Trekkings - blog randonnée & outdoor itinérant sur samedi 24 septembre 2016

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez
+1
×

Partez en voyage/rando Photo en Indonésie (Sumatra & Bali) avec Grégory Rohart, fondateur d’I-Trekkings. 13 jours de voyage. Au programme : 5 jours de randonnée, ateliers photos quotidiens, rizière, orangs-outangs, volcans, rencontres avec les Batak.