Les Pyrénées : en route pour les étoiles

Destination : Occitanie » France | Montagne : Pyrénées | Activité : Randonnée  | 
Nombre de jours : 6 jours | Dificulté : 3 | Type d'itinéraire : Ligne | 
Ecosystème : Montagne | Hébergement : Chambre d'hôtes, Gite d'étape, et Hôtel
Meilleures Périodes : Juin, Juillet, Août, et Septembre
Court récit de 6 jours, depuis Lourdes jusqu'à La Mongie, traversant cols et vallées. Randonnée avec portage, en solitaire. Suit d'abord le parcours fléché du GR101, puis celui du GR10 avant de s'embarquer dans le "vaisseau des étoiles". Dépaysement garanti.
Posté le :


Les pages du carnet :

25/10/2007

Une itinérance doit être réfléchi avec minutie, intelligence et… préparation. A exclure d’office les improvisations et les coups de tête à la dernière minute. Ne serait-ce une bonne paire de chaussures, protégeant les malléoles, peut éviter beaucoup de désagréments et de vilaines blessures.

Mon retour dans les pyrénéens me faisait l’effet d’une véritable déclaration d’amour pour cette région attachante. Revenir signifiait une attirance pour ses paysages grandioses, sa chaîne montagneuse, son histoire riche et son Pyrénéisme.

Un plaisir mêlé à une certaine appréhension, étant donné que je reprenais ma vieille et fâcheuse habitude : partir seul. Quand bien même, ces circonstances m’ont poussé à mieux étudier mon parcours, à choisir chaque étape en fonction de leur difficulté, de leurs curiosités locales. Au bout de mes peines, une récompense. Voilà la raison de mes efforts pédestres depuis Lourdes jusque dans la vallée de Barèges, en l’espace de cinq jours.

L’automne, avec la fin des orages et avant les perturbations d’hiver, est traditionnellement très ensoleillé. Certaines de mes étapes devaient mettre en évidence cette affirmation, toujours est-il que la neige s’invita aussi à ma randonnée.

Cet itinéraire spécial a connu plusieurs remaniements, dûs en partie à l’indisponibilité de certains refuges ou gîtes hors saison. Mon activité professionnelle très dense m’a contraint à quitter Paris de nuit. Un couple et deux personnes ont partagé ma cabine.

Départ difficile depuis Paris-Austerlitz. Le train prévu en partance à 23h15 a subi près de deux heures de retard. Une annonce par micro a fait état de la découverte d’un corps sans vie sur les voies. Résultat : tous les trains étaient bloqués en gare. Cette circonstance exceptionnelle me mit en émoi : mon arrivée à Lourdes en serait inévitablement retardé et ma première étape compromise.

© Fédération française de la randonnée pédestre

© Fédération française de la randonnée pédestre

Bibliographie :

Carte de randonnées “Pyrénées, n°4 – Bigorre”. Rando Editions.
TopoGuides “Pyrénées Centrales et tour du Val d’Azun”. Editions FFRandonnée.

manael
A propos de l'auteur

Je suis un passionné de montagne. J'aime prendre de l'altitude, à l'instar de ceux qui prennent du recul. Ma pratique du trek se compose en solitaire depuis de nombreuses années, en semi-autonomie sur plusieurs jours, souvent l'été, rarement l'hiver. Photographe passionné, j'apprécie de faire des reportage-photos pour exprimer la beaut...



http://carnets.ankryan.net