Les sept collines justicières

Destination : Indonésie » Asie | Activité : Randonnée  | 


Les sept collines justicières - Trekking Rinjani
Posté le :


Sembalun Lawang – camp du Rim II

  • D+ : 1720 m
  • D- : /
  • Temps de marche : 8h00

Les porteurs préparent leur palanche

5h00 du matin pétante. Jay, notre guide de l’ethnie Sasak, passe nous prendre à notre hôtel. Les yeux à demi ouvert, nous nous enfonçons dans le véhicule et tombons raides morts jusqu’à Sembalun Lawang. Situé sur le versant oriental du volcan Rinjani, le village est le point de départ du trekking.

Le temps d’avaler un thé et un pancake à la banane que nous partons défier les pentes du volcan en compagnie de Régina et Marcus, un couple d’allemand originaire de Berlin. Passage par le Rinjani Trek Center. Développé avec l’aide du gouvernement néo-zélandais depuis 1999, le Rinjani Trek Centre incarne sous un même toit l’industrie touristique du parc national et gère les relations avec les communautés locales.

Première vue sur le Rinjani

Le village est entouré de cultures : bananes, tomates, oignons, ails, mangues, jack fruits, fraises mais point de riz. La région est la plus aride de Lombok et la céréale est trop gourmande en haut pour pousser correctement ici.
Pos 1. 1435 m. Première halte pour se désaltérer et manger une barre de céréales sous la cahute qui fait office d’abri contre le soleil. Premier constat : il fait chaud, très chaud même. Tous les randonneurs croisés ruissèlent à l’unisson. Un de nos porteurs, tongs aux pieds, nous rejoint avec sa palanche lourde de 30 kg sur l’épaule droite ; une poule vivante pend à l’extrémité d’un des paniers. Elle nous servira de repas pour le dîner.

Le Rinjani fut créé, selon la légende, lorsque des singes jouant avec la lune la cassèrent en trois morceaux et les laissèrent tomber sur la terre : un morceau devint le mont Merapi à Java, un autre le mont Agung à Bali et le dernier le mont Rinjani à Lombok. Mais des trois volcans le Rinjani est le plus beau me dit Jay. "Really" lui dis-je ? "Yes my friend. Rinjani I love you". Dans un chuchotement presque imperceptible, il m’ avouera "Rinjani is my wife. We have two sons : sunset and sunrise".

Pos 2. 1520 m. C’est l’arrêt pour le lunch. Déjà dis-je à Jay. « Après c’est trop l’enfer pour s’arrêter manger ». Quelques marcheurs qui font la randonnée dans le sens inverse se posent eux aussi ; ils sont aussi poussiéreux que « les gueules noires » remontant de leur mine de charbon. La pression monte pour ceux qui débutent le trek comme nous.

Les 7 collines

Pos 3. 1800 m. Ici débute une nouvelle randonnée. Sept collines toutes plus raides les unes que les autres se succèdent. L’air est suffocant, la chaleur est accablante, la poussière vole. Au terme d’un effort soutenu, après avoir juré un nombre de fois incalculable, tous les trekkeurs atteignent le bord du cratère à 2630 mètres. Un certain nombre est complètement exténué. Contrairement à d’autres treks à travers le monde, le Rinjani est grimpé par beaucoup de randonneurs néophytes. Ces sept collines, tels des justiciers, achèvent les derniers espoirs des randonneurs peu sportifs. Ils ne regarderont le stratovolcan que depuis le camp du Rim II. Trop épuisés pour envisager l’ascension du lendemain.

Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com