Locmaria – Le Palais (17,3 km – 5 h)

Destination : France » Bretagne | Activité : Randonnée  | 


Locmaria – Le Palais (17,3 km – 5 h) - Quatrième et dernière étape du tour de Belle île en mer à pied...
Posté le :


Carnet : Tour de Belle île en mer

Jour 4 : Locmaria – Le Palais (17,3 km – 5 h)

Départ tardif du groupe ce matin. La fatigue commence à se faire sentir. Il faut dire que nous sommes chargés comme des mules. L’arrivée sur la pointe de Kerdonis est très jolie. Nous pénétrons à nouveau dans la côte en dedans, c’est-à-dire face au continent.

Regagner la plage de PORT-MARIA par le vallon. ( 2,5 km )

1. / 2,5 km

La sente s’élève jusqu’à l’entrée nord de la crique, suit le plateau de landes, franchit 2 vallons dont le second est très escarpé avant de rejoindre la Pointe de Kerzo ( ancienne batterie ). Poursuivre, tentôt en surplomb de la falaise, tantôt en s’enfonçant ( par 3 fois ) dans des vallons. Abandonner la zone côtière, par la route, on atteint Port-Andro.

Magnifique plage située près d’un camping; En cet endroit, en 1761, les troupes anglaises débarquèrent, occupant par la suite l’Ile durant 2 années. A droite, on relève un ancien fortin.

2. / 2,5 km

Rejoindre au N/E, la pointe de Kerdonis. Le phare de Kerdonis tout proche, d’une portée de 16 miles, il est reconnaissable à son éclat rouge.

Le prédicateur des mers en action…
3. / 2 km

Contourner un fortin avant de retrouver la côte. Le sentier, bordé de landes, longe le front de mer en surplomb de nombreuses petites plages de sable. La falaise, face à la côte"en dedans" est peu élevée.
Tout le long d’un trajet n’offrant aucune difficulté majeure, l’on découvre d’anciennes fortifications côtières constituées de levées de terre : pointe de Ste Foy, pointe de la Perrière, Port-Huelleb et la batterie de Kerouarc’h, la plus remarquable. Plus à l’Ouest, le fortin " La Biche " domine la plage du même nom.

4. / 2,5 km

Après être passé en retrait du fortin " La Biche " descendre vers la plage de Samzun que domine le pittoresque village du même nom dont on relève plusieurs maisons du 19ème siècles. La plage est protégée par un retranchement en maçonnerie avec passage vouté. Le sentier pentu d’abord, en plateau ensuite, descend vers la longue plage des Grands Sables (propice aux activités nautiques).

Plage de 1500 mètres environ, elle fut fortifiée aux 18ème et 19ème siècles pour contenir les invasions ennemies; les tentatives de débarquement des navires hollandais en 1674, puis des anglo-hollandais en 1696, échouèrent chaque fois.

5. / 700 m

Gravir au N/O la sente à forte végétation de landes; l’on parvient en retrait du fortin du Bugul. Une antenne au nord de cet ouvrage militaire donne accès à une ancienne batterie: beau panorama sur la côte N/E.

6. / 3 km

Poursuivre en surplomb de la falaise et descendre vers la plage de Port-Yorc’h. Gravir le sentier pentu du versant opposé, longer le front de merpour, à nouveau rejoindre en contrebas la petite plage dite " du Gros Rocher " à travers landes et fougères. Par un détour à l’intérieur des terres, on s’approche de la redoute du Gros Rocher, sur un îlot, vestiges d’une ancienne batterie du 19ème siècle (accessible à marée basse). Le sentier plat, mène à la belle plage fortifiée de Bordardoué (pratique des activités nautiques).

Pique-nique dans une petite crique peu avant la plage des grand sables. Sur la fin du parcours, c’est d’ailleurs les plages qui constituent l’attrait de cette partie de la randonnée.

7. / 2,3 km

Un peu plus loin, on découvre l’ancien fortin de Fort-Larron et "La belle Fontaine" : citerne couverte d’une contenance de 7650 hl construite sur les plans de Vauban pour alimenter en eau douce les navires. La sente très abrupte aboutit à la plage de Port-Guen.

8. / 1 km

Rejoindre par le front de mer, la pointe de Ramonette en terrain plat bordé d’épineux et de ronces. eviter le fortin du même nom, puis par la route, descendre vers la plage de Ramonette.

9. / 0,6 km

Remonter vers l’enceinte qui entoure Le Palais. Passer sous la porte de Locmaria et par la rue des Remparts, retrouver le Port de Palais.

Nous arrivons juste à temps à Le Palais pour boire un verre dans un café et monter dans le ferry. Une superbe randonnée d’une difficulté moyenne rendue délicate par la longueur des étapes et le poids des sacs à dos. Si les gîtes ne sont pas complets, préférez leur usage… pour une meilleure appréciation du trek.

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com