Magique, parfait

Destination : Islande » Europe | Activité : Randonnée  | 


Magique, parfait - Traversée de l'Islande à pied
Posté le :


13ème jour: Magique, parfait

LUNDI 28
Debout 6h45. Il fait gris mais je ne sais pas pourquoi j’ai espoir qu’il fasse beau. On part à 9h, après un groupe de 2 et un groupe de 7 randonneurs. On est en polaire et short! Puis le beau temps arrive, au moment où on part! ENFIN!!! On ne sait pas comment sera le chemin et les étapes: longues/pas longues… Dès le début le chemin est raide mais quels paysages!

C’est beau: champs de lave, fumeroles, prairies avec fleurs et moutons, rivière, rhyolite rouge. Toutes les couleurs: jaune, vert, orange, gris ,noir, blanc, rose, ne manque que du bleu… mais non: le ciel est bleu! On marche mais tranquillement. En s’arrêtant de temps en temps pour regarder les roches, pour prendre des photos. Toute la journée je me dis qu’on a vraiment de la chance.

On passe aussi sur de grands névés.

J’ai presque pas mal aux pieds. Un peu à l’ampoule déchirée. On est en short et T-shirt vers 11h. Puis soudain à 12h15, on arrive au refuge! Quelle surprise. Pourtant on n’a pas marché vite. On y bulle et mange pendant 1h15. Bien équipé le refuge.
Après avoir hésité on décide de continuer jusqu’au suivant: il fait beau, ce serait dommage s’il faisait mauvais demain. Il manquait une belle vue dégagée, eh voilà: on arrive sur une vue grandiose sur la vallée de Thorsmork. On regrette vraiment pas d’avoir fait (presque) la traversée dans ce sens. On termine par le plus beau, par de la montagne (j’adore) , par là où il y le plus de monde, ça fait du bien. On marche un certain temps avec un soloïste américain qui a décidé de continuer lui aussi. Dans le refuge, pas mal de monde parlait du mauvais temps dans le carnet. Un, notamment, remerciait l’Islande de l’avoir dégoutté du thon, de la rando, du mauvais temps, du soleil (car il annonce le mauvais temps), du camping, etc. Quand à nous, on est vraiment en forme!
On ramasse des jolis cailloux (obsidienne) qu’il est fabuleux de voir briller au soleil. J’en ramènerai bien un gros bloc mais… On termine par une superbe vallée qui mène au camping.

Le warden nous dit qu’il fait ce temps vraiment très rarement ici. Il a l’air de l’avoir autant apprécié que nous! Pas mal de vent ce soir, on verra cette nuit. La vie est belle. 21km faits aujourd’hui…en montagne! En 5h. Qu’est-ce qu’on trace sur le plat!
Ce soir tout va bien. On a l’impression de revivre, d’avoir réussi quelque chose. On reparle déjà de ce qu’on a vécu. Tout nous paraît facilement fait. On fait les bilans.
Matos inutile: chapeau, cartouches de gaz, plats lyo du midi, filtres à café (sature trop vite). Merci à Steph pour le sac de couchage et l’appareil photo, à Pa pour le GPS, à Adecco pour les sous, à Armel d’avoir créé l’étincelle. Mais on a conscience que ce n’est pas terminé. Il reste un col qui pourrait être difficile. On pense déjà à ce qu’on fera après: Thingvellir pourquoi pas. En stop? Pourquoi pas… Mais d’abord: pain, beurre, haribos, gâteaux, pâtes, riz, chips, viande, fruits, notre imagination est sans limite quand il s’agit de nous rappeler tout ce qu’on appréciera.

quatorze + seize =