Marpha – Ghasa

Destination : Népal » Asie | Montagne : Himalaya | Activité : Randonnée  | 


Marpha - Ghasa - Tour des Annapurnas
Posté le :


Marpha – Ghasa

Départ de Marpha pour une longue journée de marche. La vallée qui s’était un peu resserrée en arrivant sur Marpha, recommence à s’élargir en une grande étendue de galet. Les pins d’Himalaya apparaissent sur les flancs des montagnes. Nous avons de nombreux points de vue sur le Nilgiri et sur le Dhaulagiri.

Nous faisons une petite pause à Tukuche, connu pour son brandy semblable à celui de Marpha. Les fenêtres des habitations sont richement sculptées. Le terrain de football sur la place du village n’est pas vraiment un billard – entre les très nombreux cailloux, les monticules de terre, etc.

Après Larjung, la vallée devient encaissée, ce qui engendre des bouillons dans la rivière. Les sommets commencent à se couvrir de nuages, c’est les dernières photos du Dhaulagiri de la journée. Cependant le Nilgiri reste dégagé.

Pour le déjeuner à Kokhethanti, le restaurant choisit devait nous offrir un magnifique point de vue sur le Dhaulagiri et le Tukuche, mais le plafond nuageux nous prive de ce spectacle. « Parfois ça se dégage » – les membres du groupe qui étaient à la Réunion comprendront.

A Lete, le chemin est dallé, l’architecture change, les maisons se parent d’une avancée couverte. La végétation change et devient plus tropicale.

Nous connaissons notre première frayeur lors d’une traversée sur un pont suspendu. Car des mules se sont engagées sur le pont alors que nous étions au milieu, Kasi qui ouvrait la marche c’est mis à courir, nous avons suivi. C’est une expérience que de croiser des mules chargées sur un pont d’un mètre de large au dessus de plusieurs mètres de vide.

Peu après, dans une forêt d’eucalyptus, saules et bambous, j’entend du bruit dans le feuillage, puis j’aperçois une queue de ce qui semble être un singe. En s’arrêtant, nous observons des gibbons qui nous observent avec la même attention et la même surprise que la notre.

A Ghasa, le terme de notre étape, Kasi devient inquiet car nous passons devant les hôtels sans trace de Joker qui était parti réserver les chambres. De plus, le village est tout en longueur avec des passages dans la forêt sans aucune habitation.
En fait, notre hôtel est au bout du village, face à une cascade. Une habitude.

19 + 10 =