Marrakech

Destination : Maroc » Afrique | Montagne : Anti-Atlas ; Sahara | Activité : Randonnée  | Agence : Huwans 


Visite de Marrakech : la place Djemaa el Fna, les souks, le quartier des tanneurs, la Médersa Ben Youssef, le musée de Marrakech, la Koubba almoravide, le Dar Bellarj, le Palais de la Bahia, le Dar Tiskiwin, les Tombeaux Saadiens, la Ménara... Autant de monuments et vestiges qui témoignent de l'histoire de la ville rouge.
Posté le :


Carnet : Djebel Saghro et dunes de Merzouga

Les TanneursMarrakech

Aujourd’hui, j’ai décidé d’entamer une journée marathon. Je me lève tôt et prend un taxi pour le quartier des Tanneurs. C’est le lieu où les peaux de chèvres et de moutons sont travaillés pour réaliser de jolies souvenirs en cuir. Les peaux séjournent d’abord dans de la chaux afin que les poils se déposent, elles sont ensuite lavées, puis on les met pendant deux semaines dans de la fiente de pigeons pour les assouplir. Elles sont à nouveau nettoyées et on les trempe dans des bassins aromatisé à l’écorce de chêne pour enlever les odeurs. Un dernier bain dans une eau contenant du mimosa du Brésil et la peau est prête à être travaillée. De faux guides proposent leur service pour quelques dirhams. Ils ne sont pas indispensables mais apportent quelques explications sommaires sur les étapes de transformation.

Musée de MarrakechMédersa Ben Youssef

Je poursuit vers la Médina par le musée de Marrakech. Le palais qui abrite  le Musée de Marrakech a été construit par Mehdi Mnebhi à la fin du XIX siècle. Il reflète l’art architectural palatial de toute une époque. Les lieux abritent désormais des expositions d’art contemporain changeant chaque trimestre. Lors de ma visite, trois expositions cohabitaient : la première sur l’art judaïque, le seconde sur les bijoux berbères et la dernière sur les peintures et sculptures de Claire et Michel Thiam.

Koubba AlmoravideTout proche, je visite également la Médersa Ben Youssef. C’est un des joyaux de Marrakech. La structure actuelle de cette école coranique fut édifiée vers 1570 par les saâdiens et restaurée en 1950. A l’époque de sa splendeur, la medersa Ben Youssef pouvait héberger jusqu’à 900 étudiants dans les 150 cellules que compte le bâtiment. Cette caractéristique architecturale fait de cet édifice sacré la plus vaste medersa de tout le Maghreb.

Je poursuis par la Koubba Almoravide qui fait face au musée. Unique témoin architectural de l’époque almoravide à Marrakech, la koubba a été déterrée vers 1948 grâce à des fouilles archéologiques. C’est un petit complexe architectural destinait aux ablutions qui dépendait d’une mosquée. Ce monument se présente sous forme d’une somptueuse coupole que ceinturent les vestiges de petites cellules qui faisaient office de latrines. La coupole est édifiée au –dessus d’un bassin rectangulaire. L’intérieur du dôme est orné d’un décor faste dont les thèmes sont l’épigraphie, et l’arabesque floral.

En retournant sur la Médersa Ben Youssef, je me rends au Dar Bellarj. Avant la construction de cette maison appelée encore aujourd’hui Dar Bellarj et datant des années 30, il y avait un fondouk où se trouvait le dernier hôpital des oiseaux en Afrique du nord, et dans lequel vivait un sage homme dont le don et le savoir étaient de prodiguer les bons soins aux cigognes. Aujourd’hui, les grandes salles qui entourent le patio abritent des expositions temporaires (l’art de la calligraphie lors de mon passage).

Dar BellarjPalais de la Bahia

Je remonte vers la place Djemaa el Fna par les souks. Repas en commun au restaurant le Toubkal sur la place.

Dans l’après-midi, je commence mes visites par le Palais de la Bahia. une grande demeure ancienne et un ensemble de maisons furent rassemblées et aménagées en palais à la fin du XIXème siècle par l’architecte marocain El Mekki pour le compte du grand vizir Ahmed ben Moussa dit Ba Hmad (1841-1900). C’est une suite de cours, de jardins, de salons, de dépendances et d’annexes remarquables aussi bien par leur structure que par leur ornementation. Un des plus jolies monuments de Marrakech.

Tombeaux SaadiensJe poursuis par le Dar Tiskiwin. Créé par Bert Flint, un hollandais, installé au Maroc depuis 1957, le riad nous plonge dans l’art de la parure sur l’itinéraire Marrakech – Tombouctou – Marrakech. Intéressant bien qu’un peu technique.

Je me rends aux Tombeaux Saadiens. Situé à côté de la mosquée de la Kasbah, les tombeaux des saâdiens sont un des seuls vestiges restant de la dynastie saâdienne qui régna sur l’age d’or de Marrakech entre 1524 à 1659. L’ensemble comporte plusieurs koubbas autour d’un cimetière envahi de fleurs. Le mausolée le plus prestigieux est la salle des douze colonnes. Cette salle abrite la tombe du sultan fils Ahmed El Mansour. Les plafonds en cèdre et les stucs sont finement travaillés, les sépultures y sont en marbre de Carrare.

MénaraPour finir la journée, je me rends en taxi à la Ménara. Plantés d’oliviers souvent centenaires, le jardin de la Ménara concentre son charme dans sa partie centrale. Son vaste bassin central fut creusé au 12° siècle à l’époque Almohade. A l’une de ses extrémités trône un harmonieux pavillon saâdien qui fut construit à la fin du 19° siècle. On raconte que le jardin de la Ménara fut le lieu des rendez-vous galants des sultans.Aujourd’hui, c’est un lieu de balade pour toutes les couches de la société marocaine.

Retour sur la place Djemaa el Fna pour y prendre un repas. Attention, l’arnaque est bien rodée. On vous sert pain et entrée sans vous demandez si vous en voulez et on vous facture ensuite le tout.

Paul Bowles écrivait : “Sans la place Djemaa el Fna, Marrakech ne serait qu’une ville comme les autres”. Si ce n’est pas tout à fait vrai, ce n’est pas entièrement faux non plus.

Demain, je rentre en France : un autre monde, une autre culture.

Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com