Mayreste – La Maline

Destination : Provence Alpes Côte d'Azur » France | Montagne : Verdon | Activité : Randonnée  | 


Jour 3 de notre randonnée itinérante dans le parc naturel du Verdon entre Mayreste et la Maline. Lors de cette 3eme petite journée, nous suivrons le chemin du Bastidon puis nous rejoindrons le refuge CAF de la Maline.
Posté le :


Carnet : Randonnée dans le parc naturel régional du Verdon
  • 10km
  • D+ : 390m
  • D- : 295m

Les gorges du Verdon sont divisées en 2 secteurs, un secteur dit de Gorges, à proprement parlé, de la Maline à Rougon, que nous ferons demain et un secteur dit de Canyon, du belvédère de Mayreste à la Maline. Si le premier sentier part d’en haut et court dans les gorges pour en ressortir. Le second, appelé "sentier du Bastidon", lui, reste suspendu au canyon, suspendu, nous le verrons, est bien le mot à certains endroits. Sans grande difficulté technique pour un randonneur averti et entrainé, pour les personnes ayant le vertige, il peut être un peu délicat.

Nous avons voulu cette journée courte, car mon amie a un vertige paralysant et elle souhaitait dépasser ses peurs en faisant quand même le "sentier du Bastidon".

Nous savons que la journée sera courte en terme de kilomètres, nous prenons notre temps ce matin, nous profitons du soleil qui se lève et qui semble n’être que dans la gorge. Nous déjeunons tranquillement, nous rangeons le campement et nous démarrons.

Nous nous engageons sur le sentier du Bastidon, au départ, rien à signaler, un sentier qui serpente à flanc de versant, quelques vues plongeantes.

Un premier passage donnant le vertige, j’avance comme si de rien n’était et je ne lui dis rien, j’ai appris qu’encourager pouvait être stressant et que vouloir bien faire n’est pas perçu de la même manière sous une crise de vertige ; un pierrier avec rien en dessous, un peu de concentration et un passage haut la main : une première victoire sur le vertige. Nous continuons rapidement, le premier tiers du parcours est aisé finalement, nous arrivons au ravin de Ferné, en face, nous ne voyons aucun sentier, mais par ou ça peut bien passé !?

A partir de là, ça devient plus technique, plus sportif, plus engagé, un peu plus glissant. Je trouve que c’est vraiment un beau sentier en hauteur, mais je ne le dirais pas sur le moment. Certains passages sont glissants, les pierres roulent, le chemin se rétrécit, le tombant est plus vertigineux, la vue sur le canyon plus plongeante avec une alternance de montée et de descente. Certains passages « vertigineux » sont équipés de rambardes.

La suite est aussi technique, en descente, en montée, sur des sentiers à flanc de roches, à flanc de tombant.

Nous remarquons que nous n’entendons plus les motos, nous sommes protégés des bruits, le calme du canyon après 2 jours de marche. Nous ne croiserons personne sur ce sentier.
Une belle descente dans un pierrier, nous sommes dans le ravin de la Main Morte, une grosse montée pour rejoindre la route, et nous voilà sur la D123, le sentier du Bastidon est terminé.
Mon amie a vaincu sa peur du vide, je suis fier d’elle, elle est fière d’elle et elle savoure sa victoire. Pendant que nous marchons sur la D123, sans grand intérêt excepté quelques belvédères, mon amie me demande de lui parler du sentier de l’Imbut et du sentier Vidal (Sentiers vraiment vertigineux et techniques des gorges que nous n’avons pas prévu de faire) je lui explique, je lui raconte ce que j’en ai vu / lu … ok, rendez-vous pris pour l’année prochaine ! Elle m’épate !

La D123 continue, 6km interminable, il est 12h30, la chaleur est étouffante, nous marchons pour rejoindre le refuge de la Maline, c’est agréable de marcher sans réfléchir ou mettre les pieds… marcher sans regarder, sans être concentré réellement, c’est reposant, même si ce soleil de plomb est accablant, nous profitons des belvèderes de la route.

Nous arrivons au refuge de la Maline et sommes accueillis avec énormément de bienveillance et de sympathie. Une bonne quiche avec salade une bonne bière et nous savourons cette vue magnifique sur le Verdon et les gorges.

Nous passerons une après-midi repos, a se remémorer les passages du sentier du Bastidon avec les photos a l’appui. Demain nous attend un autre sentier mythique, le sentier Blanc-Martel. 

AlexRLille
A propos de l'auteur

Passionné par les voyages, et la découverte des pays, des capitales, des populations et de la cuisine étrangère, j'ai découvert le plaisir de la marche d'abord dans le Connemara, en Jordanie puis dans les parcs Américains (Bryce, Zion, Canyonland, etc...) Aprés 3 voyages quasi consécutifs de randonnées aux USA, j'ai franchi la ligne pour ...



http://AlexRLille