Méharée de Chinguetti au Banc d’Arguin

Destination : Mauritanie » Afrique | Montagne : Sahara | Activité : Méharée  | 


Damien Parisse revient sur la première méharée réalisée entre Chinguetti, l'ancienne cité caravanière et le Banc d'Arguin, là où commence l'Atlantique, en Mauritanie. Un périple saharien de 500 km à pied. Des dunes, des regs et la mer comme une récompense aveuglante face à l'effort mené.
Posté le :


Carnet : Méharée de Chinguetti au Banc d’Arguin

Soudain, un flash argenté sur ma gauche. Entre les deux dernières dunes, je l’ai vue, l’espace d’un instant, sans trop y croire à force de l’avoir imaginé. La minute est savoureuse, je prends mon temps et réajuste mon chèche, comme avant une rencontre solennelle. Quelques pas encore, pour atteindre le sommet de cette fameuse dune, et sur la platitude infinie, je découvre enfin la Baie de Saint Jean, nappe de mercure immobile et aveuglante. Le soleil commence à descendre de son zénith impitoyable et gagne l’ouest, m’aveuglant comme il le fait chaque après-midi depuis trois semaines. La minute est essentielle, elle a nécessité 500 km de marche. Cinq cent fois mille mètres de marche, pour les 21 bipèdes et les 33 quadrupèdes qui constituent notre caravane. Que d’efforts pour voir la mer !

Et pourtant, quelques mois auparavant …

« Mais pourquoi tu vas là-bas ? C’est plat, il n’y a rien ! » Cette remarque, je l’avais déjà entendue, mais cette fois, formulée par un collègue expérimenté, elle m’interpelle. Et les cartes me laissent septique. Avez-vous déjà vu des cartes précises de Mauritanie ? Pas celles de l’Adrar ni du Tagant, les autres, celles qui ne présentent qu’un rectangle jaune pâle, assorties de 2 ou 3 noms abscons, accompagnées d’un « eau saumâtre temporaire » de meilleure augure. Peu motivant non ? Et pourtant, nous y sommes allés. Il est vrai que cette absence de reliefs et d’informations ne concerne qu’un tronçon de l’itinéraire. A peine 250 km sur un périple de 500. Je reste sceptique, et prévient les éventuels candidats au voyage que la partie centrale du voyage sera « d’une grande monotonie, d’une belle monochromie ». Jolie périphrase qui ne rebute pas lesdits candidats qui sont d’ailleurs plus nombreux que je ne peux en emmener. Aussi, pour ceux qui n’ont pas pu venir et pour les autres, retour sur les événements.


Cette méharée a été réalisée avec Hommes et Montagnes, spécialiste du Tourisme d’Aventure et des Explorations dans les déserts, les montagnes du monde et le Grand Nord.

9 + 7 =