Montée vers Syabru

Destination : Asie » Népal | Montagne : Himalaya ; Langtang | Activité : Randonnée  | 

Montée vers Syabru - Langtang, Gosainkund et Helambu


Dimanche 21 octobre 2007 : montée vers SYABRU.

En fait, pas si difficile que cela : la perte d’altitude, l’habitude du régime alimentaire, une perte de poids non négligeable, tout est fait pour une étape rapide et sans histoires : superbe : les ruches sauvages, le site de « Bamboo » sous le soleil, les pentes sous SYABRU et les cultures en terrasses. Tout est magnifique sous le soleil… Nous retrouvons la civilisation, les gens … c’est la saison des récoltes, les légumes sèchent au soleil … sourires …. Et une arrivée en début d’après midi au lodge. Serge a mené un train d’enfer : notre guide peine à prononcer les expressions françaises utilisées en pareil cas … Nous l’excuserons volontiers après qu’il nous ait assuré de la possibilité de manger de la viande de mouton : c’est fête ….

Petite visite aux environs du lodge pour une multitude d’oiseaux (faisans, perdrix ??? mais nos appellations conviennent elles ici ?) Retour : à l’étage inférieur on s’acharne sur quelque chose, à l’odeur ce doit être de la viande, un peu âgée à priori … Sur le toit en tôle (rouillée)d’ en face, une cuisse d’animal (chèvre ??) manque … Nous ferons le lien un peu plus tard, à l’heure du repas …

Le village ensuite, pour d’autres rencontres et retour au lodge à l’heure de la bière accompagnée ce soir par de délicieux petits morceaux de viande très cuite et très épicée. Comme c’est jour de fête, il y a la sono dans le lodge : nos jeunes « guides-porteurs-amis » dansent, puis nous …. La musique est népalaise mais contemporaine, pas désagréable, mais il faut une certaine habitude … Un seul disque, en boucle, mais cela nous mènera à l’heure du repas….

Arrivée de la viande promise : nous faisons le lien avec nos visions antérieures, mais la viande est très cuite, très épicée et superbe. Notre appétit fait le reste … Nous avions tort de nous faire du souci : ça passera très bien, sans dommages …. Fin de repas un peu plus traditionnelle et discussion avec deux collègues est-allemands venus là pour un court trek (c’est fête et il y a quelques jours de congés …). Ils sont dans l’humanitaire, mais dans le cadre de leur « plan de carrière » …. J’aime bien l’idée que le contact avec un des pays les plus pauvres du monde et une démarche humanitaire soient intégrés dans la préparation des futurs cadres ….

quatre × 4 =