Moskenesoy

Destination : Norvège » Europe | Activité : Randonnée  | Agence : Huwans 


Moskenesoy - carnet de randonnée aux Lofoten
Posté le :


Carnet : Les Lofoten du nord au sud

La côte sud-ouest de Moskenesøy fait partie des paysages les plus fascinants des Lofoten. On y trouve quantité de lacs de montagne poissonneux entourés de montagnes abruptes. Jamais très loin, de petites criques paradisiaques font presque oublier les 10°C de la mer.

Après un court transfert nous arrivons à Fredvang, petit port de pêche typique des Lofoten. Nous nous installons pour trois jours, dans une confortable " Sjøhus " face à la mer (Lydersen Rorbuer og Sjøhus – Tel. 76 09 41 17 Fax 76 09 40 40).. En fin de matinée nous partons pour une balade qui nous amènera sur la plage de Knarvika (Plage de la Baleine). A notre arrivée, un cachalot en décomposition est échoué sur le sable. Cet endroit impressionne tant par son isolement que par les falaises de granite noir qui l’entoure. Il fut pourtant peuplé jusqu’au 19ème siècle par une famille de pêcheurs debaleines. De cette époque il ne reste aujourd’hui que quelques ruines éparses dans la lande.

Le lendemain matin, nous partons pour le village de Å. Å était un village traditionnel de pêche, spécialisé dans le poisson séché et notamment la morue. Actuellement c’est un village musée dans lequel il est possible de saisir ce que peut être la vie des pêcheurs dans les Lofoten. Le village propose deux musées : le Lofoten Stockfish Museum (pour tout savoir sur le stockfish) et le Norwegian Fishing Village Museum pour connaître la vie quotidienne dans les ports de pêche et la pêche à la morue dans les Iles Lofoten au cours des deux siècles derniers.

Il faut savoir que la morue prend une place importante dans l’économie et dans l’histoire des Lofoten. Entre janvier et avril, le skrei, variété de cabillaud, vient frayer les parages des Lofoten. de nombreux pêcheurs viennent de tout le nord de la Norvège pour pêcher d’énormes quantités de poissons qui seront ensuite salés et séchés à l’air libre. Au15ième siècle, Pietro Querini introduit le boknafisk en Italie, plat de morue à moitié séché. Voici la petite histoire de cette invasion culinaire. A l’automne 1431, Pietro Querini, noble vénitien, accoste en pleine tempête sur l’île de Rost. En février 1432, des pêcheurs retrouvent l’équipage en piteux état. Ils les hébergent jusqu’au printemps, date du retour en Italie. Du poisson séché leur est offert comme provision pour assurer le retour. Reçu en audience par le Pape, Querini présente la morue comme le poisson miracle. Depuis les italiens raffolent du boknafisk.

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com