Muktinath – Kagbeni

Destination : Népal » Asie | Montagne : Himalaya | Activité : Randonnée  | 


Muktinath - Kagbeni - Tour des Annapurnas
Posté le :


Muktinath – Kagbeni

Après une grasse matinée toute relative, nous sommes réveillé à 8 heures, pour une demi-journée en direction de Kagbeni. Au fur et à mesure de notre progression, nous découvrons la vallée aride de la Kali Gandaki. Les paysages sont complètement différents de ceux rencontrés de l’autre coté du col.

Sur le chemin, nous visitons le monastère de Jharkot, en restauration. Anup nous explique le bouddhisme et le cercle de vie.

Plus nous approchons de Kagbeni, plus nous ressentons le vent violent qui souffle dans la vallée. Je trouve les paysages époustouflants.

A Kagbeni, nous logeons au Mustang Hotel, qui propose des Mac Yak – dont le symbole est un grand M ressemblant à une chaîne de restauration rapide, mais nous n’aurons pas l’occasion de déguster cette spécialité, à la place nous mangeons des bujitos !
Dans la ville, je fais la visite du monastère avec Jacqueline, Bernard sous la direction d’Anup. Avec en prime un complément d’information sur le bouddhisme. Puis je déambule dans les méandres de la forteresse et de la ville. Au détour d’une rue, sur une place, des enfants jouent à un jeu de toupie dont la règle semble être de faire sortir la toupie adverse du cercle.

Lors de ma promenade, je tombe nez à nez avec Bhuwan, un de nos porteurs, étudiant en Business à Katmandou, qui fait porteur pendant les vacances pour gagner l’argent qui lui permet de continuer ses études. Cela lui permet aussi de visiter le pays, car c’est la première fois qu’il quitte Katmandou et sa vallée.

De retour à l’hôtel, qui pourrait être un **** tellement il est cosy, chambre avec salle de bain salon. Eglantine, Pierre-O, Olivier et Vincent offrent l’apéro au groupe – randonneurs, sirdars et porteurs. Rapidement les chants népalais résonnent, nous improvisons quelques chansons françaises, nous aurions besoin de répéter, même la Star’Ac et autre Nouvelle Star ne voudraient pas de nous. Les tables du salon sont écartées pour faire place aux danses népalaises. Kasi, Baale et Joker ont chacun leurs armes personnelles, de notre coté seule Eglantine fait fureur.

Aujourd’hui c’est la fête nationale au Népal, les porteurs et les sirdars feront la fête et joueront au Callbreak jusqu’à deux heures du matin.

dix-neuf − quatorze =