Nairobi – Chogoria – Mont Kenya Lodge

Destination : Kenya » Afrique | Activité : Randonnée  | Agence : Atalante 


Nairobi - Chogoria - Mont Kenya Lodge - Ascension du Mont Kenya
Posté le :


Carnet : Ascension du Mont Kenya

Altitude départ : 1990 m (à pied)
Altitude arrivée : 2950 m
D+ : 560 mètres
Temps : 2h00

Nairobi. 8h00. Je rencontre mes camarades d’ascension débarqué directement de l’aéroport de Nairobi. Ceux sont 4 amis ayant fait des études d’ingénieur ensemble plus un frère. Départ en minibus pour le village de Chogoria à l’est du Mont Kenya.Aux portes du parc national, les villages vivent de l’agriculture (café, haricots, bananes…). Comme toutes les régions montagneuses d’Afrique, le Mont Kenya donne naissance à deux fleuves – le Tana et l’Ewaso Ngir – et apporte l’eau nécessaires aux cultures et à l’irrigation. Le contraste est saisissant avec les savanes traversées en cours de chemin.

Nous prenons un pique-nique à Chogoria puis nouveau départ à l’arrière d’un pick-up, les uns serrés contre les autres. En route, le chauffeur nous dépose au coeur de la forêt. La fin se fait à pied en suivant la piste qu’emprunte les deux 4×4 avec à leur bord l’équipe locale.La piste traverse une épaisse forêt tropicale humide, puis une petite forêt de bambous. Quelques traces attestent de la présence d’éléphants et de buffles. Le ciel est toujours aussi gris.Plus haut, les arbres disparaissent au profit d’une herbe rase. Difficile d’y voir clair car nous sommes au coeur des nuages. Les premiers baraquements du camp se devinent. Ici une tête de buffles, là des arbres aux formes fantasmagoriques. Un paysage à la Tim Burton !

Installation au Mont Kenya Lodge (2950 m) dans de petits bungalows avec le confort nécessaire (lit, douche tiède, toilette, cheminée).
Nous sommes six à voyager. Pour nous accompagner, l’équipe locale se compose d’un guide francophone (James), d’un guide anglophone (Joseph), d’un cuisinier, de deux aides cuisinier et de 21 porteurs. Une expédition impressionnante qui n’est pas sans rappeler celles du 19e siècle, fusils et revendications religieuses ou politiques en moins.

Le soir, Joseph, notre guide anglophone, nous interdit formellement de sortir car les buffles rodent dans le coin. sur ces mots, chacun part se coucher, des rêves de montagne plein la tête.

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com