Namche Bazar – Jorsale – Monjo – Bengkar – Phakding – Ghat – Lukla

Destination : Népal » Asie | Montagne : Everest ; Himalaya | Activité : Randonnée  | 


Namche Bazar – Jorsale – Monjo – Bengkar – Phakding – Ghat – Lukla - Camp de base de l'Everest
Posté le :


0
(0)

16eme jour : jeudi 15 avril

Etape : Namche Bazar – Jorsale – Monjo – Bengkar – Phakding – Ghat – Lukla

Départ : 7h10
Arrivée : 12h50
Temps de marche : 5h40

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comme l’ensemble du secteur du tourisme, I-Trekkings subit de plein fouet la crise économique qui fait suite à la covid-19. Un petit coup de pouce de votre part serait apprécié. Comment ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (c’est aussi une façon de les soutenir. Merci de ne pas cliquer pour cliquer. N’achetez que si vous avez un besoin). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Le top 10 de nos partenaires par ordre alphabétique :

  • Allibert Trekking (randos & treks à travers le monde)
  • Alpinstore (boutique outdoor – Déstockage en cours. Jusquà -70% sur plus de 4300 produits)
  • Amazon (librairie et bazar)
  • Chamina Voyages (randonnées en France et en Europe)
  • Décathlon (boutique outdoor)
  • Ekosport (boutique outdoor – French days jusqu’au 29 septembre)
  • La Balaguère (randonnées dans les Pyrénées et à travers le monde)
  • Randonades (randonnées dans les Pyrénées)
  • Snowleader (boutique outdoor – Déstockage d’été. Jusqu’à -70% sur plus de 10 000 produits)
  • Trekkinn (boutique outdoor – Bons plans Jusqu’à -62% en ce moment)

Dénivelé positif : 388 m
Dénivelé négatif : 988 m
Dénivelé absolu : 1376 m

Et voilà, c’est mon dernier jour de marche, aujourd’hui je vais faire le chemin inverse que j’avais parcouru lors de mes deux premiers jours de trek. Je traverse le village de Namche au petit matin pour la dernière fois, puis j’amorce la descente en direction de Lukla. Sur le début du parcours, je me retrouve dans la descente où j’avais tant peiné à la montée, cette grimpette qui m’avait paru interminable et incroyablement raide. Dans ce sens là, le sentier me paraît beaucoup plus facile, c’est un simple petit chemin au milieu de la forêt, un sentier à vaches… heu… à yacks, pardon. Mais bon, la pente est quand même raide, je le sens dans les genoux. La route n’est pas très large, et je me retrouve pris dans un bouchon de yacks pendant un bon moment, sans pouvoir rien faire. Je retrouve le même paysage qu’à l’aller, que je reconnais bien, mais cette fois, je l’apprécie mieux. Je retrouve le rocher sur lequel j’avais fait une sieste et où j’avais fais la connaissance du Lama Tibétain. Je repasse également le pont suspendu où j’avais rencontré Hannah, le lodge où j’avais passé la nuit à Phakding. Plus je perds de l’altitude, plus je croise de monde, une grande quantité de groupes (en treks organisés pour la plupart), des porteurs toujours aussi chargés et des caravanes de yacks. Maintenant, je comprends mieux le nom de "l’autoroute de l’Everest", mais à une seul voie pour les deux sens ! Sur le pont de Bengkar, j’accroche un drapeau à prières jaune, où dessus, j’ai noté : "Everest – Camp Base – 5380 m – Simon Dubuis – 08/04/04" en souvenir de mon passage sur l’Everest. A la terrasse d’un lodge, je prends ma dernière pause, face aux montagnes, à contempler le paysage devant une tasse de thé et un paquet de coconut-cookies (ils remplacent mes spéculoos ici).

Sur la dernière partie du chemin, je ne reconnais plus du tout le paysage qui est complètement différent de ce que j’ai pu voir jusqu’à présent. Très verdoyant, avec des rizières un peu partout. Je me suis peut être trompé de route ? Suis-je parti en direction de Jiris ? (c’est la route qui permet de rentrer à Katmandou à pieds). Finalement, je finis par arriver à Lukla. Je me dirige à l’Himalaya Lodge qui m’a été conseillée par la gérante du lodge à Namche. Encore une fois, elle est très correcte, sûrement la plus "luxueuse" de mon trek, et il y fait chaud.

Une fois mon vol de demain matin, à six heures, confirmé auprés de la Yeti Air Line, je profite de mes dernières heures sur l’Everest à la terrasse du lodge. Puis arrive l’heure de ma dernière nuit, qui sera la plus mauvaise de toutes, mon repas a fait un demi-tour… Je finis mon trek comme je l’ai commencé, malade ! Mais hormis ces petits détails, il reste un trek magnifique, et l’une des plus belles randonnées que j’aie pu faire en montagne…

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

Simon Dubuis
A propos de l'auteur

Voici quelques années, je me suis échappé d'une vie qu'il faut souvent suivre au pas... Aujourd'hui je déborde d'énergie que je dépense dans la marche afin de parcourir des milliers de kilomètres pour découvrir les merveilles de la nature. Mes terrains de jeux préférés étant les montagnes et les zones désertiques, là où poussent le...



http://www.dubuis.net

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Timelapse du Moment : Le Wilder Kaiser, Tyrol, Autriche
Share via
Copy link