Parking de la Plagne – Chalet de l’Aulp du Seuil

Destination : France » Auvergne-Rhône-Alpes | Montagne : Alpes ; Chartreuse | Activité : Randonnée  | 


Parking de la Plagne - Chalet de l'Aulp du Seuil - Traversée des Hauts de Chartreuse
Posté le :


Carnet : Traversée des Hauts de Chartreuse
  • D+ : 1050 m
  • D- : 490 m
  • Temps de marche : 5h30
  • Trace GPS

Col de l'Alpette

Après avoir été déposé un véhicule au parking des Ayes sous la Dent de Crolles, nous démarrons ce week-end de randonnée au parking de la Plagne (1096 m) à quelques kilomètres du centre d’Entremont le Vieux.
Nous passons par le hameau qui dispose encore de son four traditionnel. La Plagne c’est aussi un cirque magnifique coincé entre le Mont Granier (1933 m) et le Pinet (1867 m). Par un sentier raide, nous montons au col de l’Alpette (1547 m). Il fait lourd, très lourd. Même sous le couvert des arbres, nous sommes ruisselants de transpiration. Au bout d’une heure de marche, nous sortons du tapis forestier et passons le col où une borne frontière entre la Savoie et le Dauphiné siège lourdement sur la pelouse.

Le GR descend à proximité de la cabane et de l’habert de l’Alpette. Environ 30 places, une cheminée et un poêle. Il ne serait pas raisonnable de s’arrêter maintenant. Le sentier remonte sur le versant opposé de la dépression à travers une belle forêt plutôt aérée. Nous laissons le chemin qui conduit au sommet du Pinet et continuons tout droit. Le sentier zigzague entre les dolines, monte et descend continuellement.

Mont Granier

Aux haberts de Barreaux en ruine, nous nous posons pour manger. Nous ne sommes pas partis depuis longtemps mais le dépôt de la voiture près du col du coq nous a fait démarrer la randonnée vers 11h00. Nous mangeons nos plats lyophilisés et partons à la recherche de la fontaine de la vieille toute proche. Nous y allons au GPS pour être sûr de la trouver du premier coup. En réalité, elle est assez facile à repérer. Elle sert aussi aux animaux en estive. La boue se mêle aux bouses de vache. Attention, terrain glissant ! Un fin filet d’eau coule et nous permet de remplir nos gourdes en une quinzaine de minutes. Autant dire qu’au milieu de l’été, la source doit être à sec !

Source de la vieille

Nous passons le trou de Ragne et continuons jusqu’au chalet de l’Alpe (ou habert Saint Vincent). L’hiver, une remise sert de cabane non gardée. L’été, le bâtiment est occupé par le berger et le bivouac est formellement interdit autour du chalet. Un panneau l’indique spécifiquement.

Traversée d'une zone de  lapiazNous traversons une zone de lapiaz. Le lapiaz est un sol calcaire découpé en surface ; il se crée par la cryoclastie ou par le ruissellement des eaux de pluie qui dissolvent la roche. C’est une manifestation typique d’un paysage karstique. Attention, toutefois car les trous peuvent atteindre plusieurs dizaines de mètres de profondeur et une chute pourrait très vite s’avérer dangereuse.

Nous descendons par le pas de l’Echelle qui n’est pas équipé de barreaux comme pourrait le laisser supposer son nom. Allez savoir pourquoi… Au pré de Pratcel (1450 m), nous suivons les traces du GR9 pour l’Alpette de la Dame que nous rejoignons une demi-heure plus tard. L’alpage est envahie par une petite centaine de vaches. Le ciels s’obscurcit de plus en plus.

Nous entrons dans la forêt du Seuil classée Réserve Biologique Domaniale Intégrale (RBI) et gérée par l’ONF. C’est une zone de protection renforcée sans équivalent en Isère. Créée par arrêté en 1998 (165,45 ha de superficie), son objectif consiste à suivre sur un intervalle de temps très long le processus d’évolution naturelle des écosystèmes forestiers. Il est interdit de sortir du sentier, encore moins de bivouaquer. Nous poursuivons vers le vallon de Marcieu que nous remontons. La carte indique une source au sud ouest de l’habert en ruine. Elle est à sec lors de notre passage.

Nous continuons à longer les crêtes de Mallissard jusqu’au chalet de l’Aulp du Seuil (1675 m). Le berger est absent. Pas de bêtes dans le secteur. Deux personnes ont investi la cabane proche du chalet. C’est un abri sommaire de 4 places : pas de bat-flanc ni de poêle. On préfère notre tente Mountain Hardwear Skyledge 2.1 pour passer la nuit. Un peu au nord du chalet, une source a été canalisée pour l’alimentation du bétail. Elle coule en continue et permet de remplir nos gourdes complètement à sec.

Bivouac
près du chalet de l'Aulp du Seuil

Une soirée classique de bivouac : montage de la tente au nord de la source, installation du tapis de sol et des sacs de couchage à l’intérieur, préparation de la popotte et nettoyage de chat. Une journée bien remplie. L’orage et la pluie se mettent à éclater quand nous nous glissons dans les sacs de couchage.

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com