Passage du Laurebina Pass et étape vers Tharepati

Destination : Népal » Asie | Montagne : Himalaya ; Langtang | Activité : Randonnée  | 


Passage du Laurebina Pass et étape vers Tharepati - Langtang, Gosainkund et Helambu
Posté le :


Mercredi 24 octobre 2007 – Passage du « LAUREBINA PASS » et étape vers THAREPATI

Départ sous un soleil retrouvé le long du lac (KUND) de GOSAINKUND. L’endroit est magique lorsqu’on imagine les milliers de pèlerins au bord de l’eau… Mais, pour l’heure, tout est calme, seul indice, le petit temple où notre guide fera ses dévotions et le chemin du tour du lac qui doit recevoir lesdits pèlerins … Au bout du lac, la montée commence dans une belle ambiance de montagnes et de neige croutée par le froid. De chaque côté du chemin, des lacs (plus d’une centaine paraît-il, nous n’en verrons qu’une dizaine …). Nous passerons le col (4.600 m.) vers le milieu de la matinée. Petite discussion : les lodges prévus pour l’arrêt du soir sont sommaires et notre guide penche pour une étape prolongée jusqu’à THAREPATI (col – 3.600 m alt et carrefour entre le chemin vers KTM et celui vers l’HELAMBU). Proposition acceptée bien sûr et nous continuons notre longue étape…

Effectivement, tout le jour, nous ne verrons que des lodges sommaires pour ne pas dire plus …. Repas de midi à PHEDI. Nous trouverons là un petit groupe de touristes avec chiens (2) affublés d’un manteau : les locaux sourient (nous aussi ..). Notre guide achète sur place un « coucouri » (orthographe approchée ..), sorte de grand coutelas apte aussi bien aux travaux en forêt qu’à des tâches plus guerrières …. Après une longue après-midi (la route paraît interminable …) nous arrivons, sous un portique orné de drapeaux et d’insignes maoïstes, à THAREPATI. Le lodge (toilettes et lieux d’aisances exclus) est correct. Après un repas du soir sans vrai problèmes (juste, un petit oubli de morceaux d’omelette dans l’assiette de pommes de terre et vite réparé d’un jet manuel et à la volée des petites lamelles d’œufs frits manquantes…). Pendant la veillée, nos touristes cynophiles s’installent et finissent par agrémenter la pâtée de leurs compagnons d’une boîte de thon. Un tel luxe pour des chiens rend le sourire des locaux un peu plus crispé …

12 − quatre =