Pelmo, la montagne des dinosaures

Destination : Italie » Europe | Montagne : Alpes ; Dolomites | Activité : Randonnée  | Agence : Espace Evasion 


Journée entière consacrée à faire le tour du Pelmo, l’une des montagne emblématique des Dolomites. En route, nous aurons peut-être la chance d’apercevoir des traces de dinosaures.
Posté le :


Carnet : Randonnée à travers les Dolomites

Tour du Pelmo

  • D+ : 1047 m
  • D- : 1047 m
  • Distance : 13,65 km
  • Temps de marche : 5h30

La Civetta, montagne emblématique des Dolomites

Il a plu une bonne partie de la nuit. On se lève sans trop y croire. Hier, on avait même évoqué la possibilité de rester au refuge si les prévisions météos restaient identiques. Finalement, si le ciel est toujours obstrué par des nuages d’altitude, on distingue clairement la Civetta au sud et le Pelmo juste au dessus du refuge.

Empreintes de dinosaures

On ne quitte le refuge que vers 9h30 par le sentier n°472 en direction du col de Crêpe Cavalière (1890 m). Avant de l’atteindre, on bifurque vers le Pelmo par un sentier raide qui monte dans les éboulis. Au pied de la face verticale du Sommet, des empreintes de dinosaures se sont figées dans la roche. En les découvrant, il est difficile d’imaginer que se sont des empreintes de trois espèces différentes de dinosaures : celosaure, ornitischien et prosauropode. Ils ont tous comme point commun d’être de petits spécimens de 80 cm à 3 mètres. S’ils étaient si petits, c’est qu’ils étaient les ancêtres des énormes dinosaures qui font le plaisir des enfants. On peut s’arrêter un moment devant ce rocher et aussi profiter de la superbe vue à 180° sur le valdi Zoldo et dans le fond les sommets de Belluno.

De retour sur le chemin n°472, on passe le col et on poursuit à travers les pins mugo, ce qui me rappelle pas mal de souvenirs de Bulgarie, et particulièrement des galères à ski de randonnée. On laisse tous les sentiers qui partent vers la vallée et on rejoint le refuge Venezia après 2h45 de marche. Pas de salle hors sac mais la gardienne est ok pour qu’on mange nos sandwichs à l’intérieur. On en profite pour prendre un coca-cola.

Refuge Venezia au pied du Pelmo dans les Dolomites

Pour poursuivre le tour du Pelmo, il faut emprunter le chemin qui monte au sommet des 3168 m de la citadelle des dinosaures. Mais attention à ne pas rester sur cette trace (sinon on va en haut) et bien suivre les traces rouges et blanches du sentier n°480. A partir du refuge, on quitte les paysages forestiers pour le monde minéral de la haute-montagne. On alterne passage de pierriers et chemins caillouteux. Deux main-courantes sécurisent des passages plus délicats avec du gaz. Randonneurs ayant le vertige, passez votre chemin. Mieux vaut avoir le pied sûr et éviter de faire le tour du Pelmo par mauvais temps. Le sentier poursuit par un chemin bien raide jusqu’à la forca Val d’Arcia (2476 m). Je l’atteinds le souffle un peu cours. De l’autre côté du col, un énorme névé envahie le val d’Arcia. Le soleil fait son apparition à ce moment là. La météo semble revenir au beau. Nous croisons les doigts.

Montée au col Val d'Arcia (2476 m)

Le Pelmo dans les Dolomites

La descente dans les éboulis n’est pas toujours évidente ni l’orientation d’ailleurs surtout avec de la brume. Nous rejoignons le chemin qui passe sous les falaises d’escalade. La pluie refait son apparition. Nous avions parlé trop vite. Nous finissons en courant pour être le moins mouillé possible. Une heure plus tard le soleil éclairait à nouveau le mont Pelmo. Une journée 4 saisons et une très belle randonnée pour bons marcheurs.

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com

quatre × 1 =