Phedi – Gosaïnkund

Destination : Népal » Asie | Montagne : Himalaya ; Langtang | Activité : Randonnée  | 


Phedi - Gosaïnkund - Carnet de trekking Helambu Langtang
Posté le :


0
(0)

Samedi 18 mars

Cette nuit, à l’intérieur du lodge, l’eau a gelé dans les gourdes …

SOLDES ETE 2021

Les soldes ont démarré et vont durer jusqu’au 27 juillet en France. Il y a d’excellentes occasions de faire de bonnes affaires voire même de très bonnes affaires. Afin de ne pas céder aux tentations déraisonnables des soldes, voici quelques règles à suivre pour acheter responsable :

  • Acheter des produits et vêtements dont vous avez besoin
  • Acheter des produits et des vêtements qui durent
  • Préférer les marques qui s’engagent pour l’environnement
  • Préférer les produits et les vêtements qui favorisent les circuits courts de production (made in France, made in Europe)

Voici quelques offres de nos partenaires :

Et si vous vous demandez comment soutenir I-Trekkings, lisez ceci.

Nous partons à 7 heures du matin, la journée va être longue, nous allons franchir le col de Laurebina (Alt. 4609 m)… Aucun chemin n’est visible, nous avançons à vue, les sherpas nous font les traces. Miracle, nous rencontrons un groupe qui se dirige vers Phedi, nous échangeons nos traces…

Enfin arrivés à Gosaïnkund (Alt. 4460m), Un peu de civilisation fait du bien, la neige atteignait par endroit un mètre de profondeur… Nous nous enfoncions… Ici, pas d’électricité, pas de douche chaude, ni même froide. A la nuit tombée, lorsque j’ai rejoint cette petite pièce qui faisait office de chambre, j’ai commencé à ressentir une angoisse monter en moi. La pièce était extrêmement petite et son unique fenêtre était bloquée par une congère, aucun horizon. J’avais l’impression d’être prisonnière. Je crois bien ne pas avoir dormi ou très peu. Plusieurs fois, je suis partie à la recherche d’eau. J’en ai trouvé, près des toilettes dans un seau… Je me suis raisonnée… Le guide avait dit de le réveiller en cas d’angoisse, je suis restée de longues minutes dans le couloir près de sa chambre debout les yeux fermés, habillée légèrement malgré le froid. Je n’ai pas osé le déranger dans son sommeil que j’enviais d’ailleurs. Je n’aurais pas dû laisser ma gourde vide, jamais plus… La soif m’a tenue toute la nuit… Sur le matin, j’ai réussi à tromper cette soif en suçant deux raisins secs, là je pense que j’ai fini par dormir…

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La vidéo du Moment : Tour du Lot à VTT

Share via
Copy link