Pic du Traversier

Destination : Provence Alpes Côte d'Azur » France | Montagne : Alpes ; Queyras | Activité : Ski de Randonnée  | Agence : UCPA 


Première belle journée de ski de randonnée à l’assaut du Pic Traversier. Plus de 800 m de dénivelé positif depuis le pont de Lariane. Quelle qualité de neige ! Un pur régal à ski cette peuf.
Posté le :


Carnet : Ski de randonnée dans le Queyras
  • D+ : 858 m
  • D- : 858 m
  • Temps de progression : 5h30

Montée au Pic Traversier

Avant de démarrer la journée à ski, nous mettons les peaux avant de partir. Rituel que nous renouvellerons tous les jours. Nous installons les skis dans le rack track et montons dans le fourgon.

Nous prenons la direction du refuge Agnel non loin de la frontière italienne et du Viso. Nous passons Fontgillarde et garons le véhicule au pont de Lariane (2024 m).
Sous les coups de 8h30, nous passons le pont et remontons le vallon de Longet. Le temps est au beau fixe : le soleil est éclatant, pas de vent et la température est très agréable.

Col du Longet

Jean-Philippe impose un rythme tranquille de l’ordre de 300 – 350 m à la montée. Ça permet à chacun de s’habituer à la glisse des skis avec les peaux tout en évitant de se cramer les poumons. Nous quittons les mélèzes et poursuivons jusqu’au col de Longet (2701 m). On se couvre et on y fait une pause de quelques minutes, le temps de faire quelques photos et de manger un morceau.

Jean-Philippe laisse la possibilité à chacun de poursuivre ou de rester à l’abri. Tout le monde poursuit en crête jusqu’au Pic de Traversier (2882 m) qui surplombe de belles corniches ô combien dangereuses. Mieux vaut ne pas trop s’y coller.
Il fait tellement bon qu’on prend le temps de manger un peu avant de retirer les peaux. On resserre les chaussures, on les met en position descente, on change de gants et on ajuste les vestes Goretex. Prêt ?

Sur les crêtes

Les premiers lacets sont périlleux, l’équilibre incertain. Jean-Philippe dégage une telle confiance que tout le monde le suit les yeux fermés. La neige est douce comme une crème pour bébé. Peu à peu chacun fait corps avec ses skis. La glisse devient plus facile, plus sympa. Les visages expriment la banane.

Plus bas, la neige plus délicate, moins agréable. Elle change vite et les spatules ont tendance à planter dans le manteau neigeux. On récupère donc la piste de ski de fond jusqu’au pont de Lariane.

A l’arrivée, exercice de DVA pour connaître les rudiments en cas d’avalanche. Si l’utilisation d’un DVA n’est pas très compliqué, une recherche demande méthode et organisation.

Exercice DVA

Mieux valait profiter de cette belle journée car Météo France prévoit un gros retour d’est avec 4/5 jours de neige d’affilé. On voulait la neige, on devrait être servi ! 

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com