Pico do Arieiro – Pico Ruivo

Destination : Portugal » Europe | Activité : Randonnée  | Agence : Allibert Trekking 


Pico do Arieiro – Pico Ruivo - Madère, le royaume des fleurs
Posté le :


Carnet : Madère, le royaume des fleurs

7 septembre : Pico do Arieiro – Pico Ruivo

6h00 de marche
Altitude départ : 1818 mètres
Altitude arrivée : 670 mètres
D+ : 700 m
D- : 1885 m

5h40. Le réveil sonne.

6h00. Petit-déjeuner.

6h30. Transfert en minibus pour le Pico do Arieiro (1818 m). Avant de s’embarquer dans le véhicule, j’ai le temps de faire quelques photographies nocturnes de Santa Cuz.

7h20. Début de la randonné depuis le parking du Pico do Arieiro. Le ciel est encore bleu noir, les étoiles brillent toujours et l’horizon se colorie peu à peu d’orange. Nous pénétrons sur le sentier en pavé jusqu’au belvédère Ninho da Manta. Nous y attendons le lever de soleil. Moment magique que nous immortalisons tous grâce à l’appareil photo. Panorama époustouflant sur l’océan, la chaîne des Picos et les vallées en contrebas. Photo de groupe au visage rougit par les rayons du soleil.

Nous continuons la marche pour rejoindre le Pico Ruivo (1861 m). Plusieurs sentiers conduisent au point culminant de Madère. Le départ du parking du Pico do Arieiro est considéré comme le plus spectaculaire. Cet itinéraire était emprunté bien avant les randonneurs par les Madriens pour passer du nord au sud. 43 mètres de différence que nous avons réalisé en 3h30. C’est que le chemin n’est pas plat. Dès le début de la randonnée, le sentier descend vers les crêtes, traverse le Pico do Gato (1780 m) par un court tunnel et remonte ensuite par de hautes marches jusqu’à un col. Qu’elles sont difficiles à passer avec ce sac d’appareil photo de 4 kg qui me tombe sur les cuisses ! Il existe normalement un autre sentier, plus court et moins ardu pour rejoindre le Pico Ruivo mais celui-ci était fermé lors de notre passage suite à un éboulement. Petite pause au col. Beau panorama sur la chaîne des Picos qui accueillent de mai à septembre une espèce de pétrel endémique à Madère. Il n’en resterait que 65 à 80 couples. Il est très difficile de les observer.

Le Pico Ruivo, vert d’arbres à bruyère, est face à nous. Plus à l’est se dresse le Pico do Encumeada de Santana. Le sentier descend un peu dans la vallée et offre quelques passages aériens protégés par des rambardes. Quelques abris, creusés à même la roche, ponctuent le chemin. Si aujourd’hui, ils sont utilisés comme urinoir, ils étaient autrefois des refuges utiles en cas de mauvais temps. Encore une montée, moins délicate à passer, pour arriver au sommet. Il est 11h15. Les nuages s’invitent et bouchent une partie de la vue. Retour sur la Casa do Abrigo au pied du sommet. Pause pique-nique.

L’après-midi, nous descendons vers Curral das Freiras, au cœur de la vallée des nonnes, par une jolie forêt de bruyères puis d’eucalyptus. La boucle est bouclée puisqu’il y a 12 jours nous partions de ce même village pour notre tour de Madère à pied.

La randonnée à Madère vient de s’achever. Les chaussures Vibram se rangent au placard. Demain, journée libre de Funchal.

Pico RuivoSommet du Pico Ruivo


Randonnée organisée par Allibert Trekking, spécialiste du trekking et des voyages d’aventure dans le monde

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com