Planaval – Refuge Mario Bezzi

Destination : Europe » Italie | Montagne : Alpes | Activité : Randonnée  | 

Planaval - Refuge Mario Bezzi - Traversée du Grand Paradis


Après le petit-déjeuner, nous embarquons tant bien que mal dans les véhicules qui doivent nous conduire au début du trek. Car le mini-bus qui devait nous prendre n’est pas là, le gérant de l’hôtel nous emmène, son père prendra quatre d’entre nous dans sa petite voiture. Nous longeons le lac artificiel de Valgrisenche. Les véhicules nous déposent au bord de la route, au départ d’un chemin qui conduit au refuge Mario Bezzi. Denise, Claude, Pascale, Alain et Jérôme suivront ce chemin, ils sont soit blessés, soit en convalescence. Le reste du groupe prendra un petit sentier qui part sur la gauche, dans la forêt, droit dans la pente. Néanmoins, pour tout le monde, il s’agit d’une étape "de repos", en fait, il n’y a pas de grosse difficulté, juste une grosse montée au départ et après le chemin est en balcon.

Le début de la montée traverse une forêt de pins et de rhododendrons en sous-bois. Après la forêt, les alpages, nous passons à coté d’une ferme-refuge, ce qui permet de faire une petite pause, le plus gros de la montée est fait, maintenant le chemin n’est plus qu’une succession de petite montée et de petite descente. Derrière nous, un magnifique panorama sur les montagnes qui surplombent la vallée.

Nous faisons un long pique-nique et une longue sieste à un petit col. L’après-midi sera en fait une succession de montées, descentes et des névés. En fait, l’étape ne sera pas si facile que ça, c’est pas vraiment une étape de repos.

Des marmottes qui mangent sur le chemin nous permettent de faire une petite pause photographique. D’autant plus facile que l’une d’entre elles ne semble pas trop vivace ou alors elle pose. Jacqueline tente une approche pour prendre une photo, il est très rare de pouvoir s’approcher autant d’une marmotte. Le chemin surplombe toujours le val de Valgrisenche, le refuge est en bas. La fin de l’étape est juste une grande descente. Finalement, tout le monde arrive un peu épuisé et frigorifié, le vent et la bruine ont fait leur apparition. Nous retrouvons le reste du groupe arrivé de bonne heure, ils ont pique-niqué sur la terrasse.

La grande salle bien chauffée se transforme en salle de jeux: barricades, belote et tarot. Après le repas, nous fêtons l’anniversaire de Denise.

4 × 5 =