Pologne

Destination : Ukraine » Slovaquie » Roumanie » Pologne » Europe | Montagne : Carpates | Activité : Randonnée  | 


Traversée de la Pologne d’Ouest en Est par le massif des Beskid Sądecki et des Beskid Niski quelque peu entachée par de fortes pluies. Espace Schengen oblige, nous devons faire un détour (de 100km !) par le massif des Bukovské Vrchy pour enfin rejoindre l’Ukraine.
Posté le :


  • 12 jours – 340 km – +14.000/-14.000m

De retour à plus basse altitude et en forêt, la météo est plus supportable pour moi. Plus de vent, plus de neige, plus de froid… Il ne reste que la pluie. Par contre pour Rémi qui arrive juste et qui n’a pas subi ce que j’ai eu dans le massif des Tatras, c’est la galère. Il opte également très vite pour le mode poncho.

Notre entrée en Pologne débute par le petit massif des Pieniny, petit parc national de renommée avec les sublimes gorges de la Dunajec. Mais malheureusement nous n’en profiterons pas. Ni des forêts, ni des villages, ni des églises en bois… que nous croisons sur notre chemin. Notre principale préoccupation est de trouver un endroit au sec pour le soir. Nous sommes tellement trempés que nous traversons les gués habillés et chaussures aux pieds. Ca ne fait pas de différence… Nous hésitons même à acheter des bottes… Les journaux font écho d’inondations dans d’autres régions du pays. A une altitude moyenne de 800 mètres, nous échappons au moins à cela.
Quand un beau matin, une semaine après avoir quitté le massif des Tatras, le soleil refait surface ! Le ciel est bleu, les oiseaux sont de retour, les forêts sont illuminées, les églises en bois sont resplendissantes et surtout, nous pouvons reprendre le bivouac ! C’est la fin du cauchemar, le rêve de randonneur est de retour.

Nous traversons le pays d’Ouest en Est par le massif des Beskid Sądecki et des Beskid Niski, en suivant le sentier des Beskides. Balisé rouge, il est le plus long sentier de Pologne. Un itinéraire de 520 kilomètres en moyenne montagne, facile à suivre, agréable et fréquenté. Nous y croisons plusieurs Polonais qui font l’intégralité du parcours durant l’été.

Depuis le départ, plus j’avance vers l’Est plus je trouve les locaux ouverts. Non pas qu’ils soient renfermés, mais les Slaves, il faut l’avouer, ont un peu un visage froid. Pourtant, derrière cette façade, toutes les personnes que j’ai pu aborder, sans exception, ont été chaleureuses et serviables avec moi. Les longitudes passent, les visages se réchauffent.
La Pologne est aussi le pays de sa Sainteté Jean-Paul II. Nous apercevons de temps en temps de petits monuments en hommage au Pape Polonais le long du sentier. Certains circuits deviennent mêmes des chemins de pèlerinage.

Notre traversée Polonaise s’achève dans le massif des Bieszczady, certainement la plus belle partie du pays. Deux petites crêtes d’une dizaine de kilomètres chacune qui se suivent. Dégagées, elles offrent un magnifique panorama.
Au bout, se trouve le village Wołosate terminus de Schengen. L’Ukraine n’est qu’à trois kilomètres de là, mais ce point de passage nous est interdit. Il nous faut rejoindre un poste de douane. Le plus près étant en Slovaquie, nous traversons pour cela le massif des Bukovské Vrchy jusqu’au sommet du Krzemieniec ou Kremenec ou encore Кременець selon le pays vers lequel on se tourne. A 1221 mètres d’altitude, marqué par un obélisque. Il est le point de jonction de la Pologne, la Slovaquie et de l’Ukraine.

C’est en stop, bus, et train que nous effectuons un détour de 100 kilomètres pour rejoindre le poste de douane afin d’obtenir le tampon Ukrainien indispensable sur nos passeports…

Simon
A propos de l'auteur

Voici quelques années, je me suis échappé d'une vie qu'il faut souvent suivre au pas... Aujourd'hui je déborde d'énergie que je dépense dans la marche afin de parcourir des milliers de kilomètres pour découvrir les merveilles de la nature. Mes terrains de jeux préférés étant les montagnes et les zones désertiques, là où poussent le...



http://www.dubuis.net