Prati – Usciolu

Destination : France » Corse | Activité : Randonnée  | 


Prati - Usciolu - GR20 Sud
Posté le :


Étape 3 – Samedi 26 mai : Prati – Usciolu.

La tactique fonctionne, on la garde. On se réveille le plus tôt possible et on part à la fraîche, de façon à éviter la chaleur, les éventuels orages (on a eu quelques gouttes au refuge précédent), les problèmes dus aux impondérables.

Cette étape est censée ne pas être trop difficile, beaucoup de crête et à nouveau pas de dénivelés impossibles… En fin de compte cette étape fut crevante ! On commence par une bonne montée (rondement menée), suivie d’un long parcours en crête en descente légère, pas vraiment dur mais interminable. Descendus tout en bas, au col de Laparo, il s’agit de remonter sur le même modus operandi. Une ascension que l’on imagine terminée plusieurs fois avant qu’un nouvel élément ne la rende un peu plus longue encore. Et pour terminer une descente à se casser les genoux. Pour tout corser : un petit-déjeuner négligé, et voici la recette d’une étape très pénible. Une étape accomplie "en accordéon", pour nos deux aventuriers, avec Sam qui prend régulièrement une avance considérable avant d’attendre Dédé, tandis que Dédé, en forme olympique dans le sprint final finit la descente sur les chapeaux de roues et arrive pole position au refuge d’Usciolu.

Une drôle d’étape donc, où il est plus encourageant de regarder derrière que devant. Les étapes du GR Sud sont bien plus longues en terme de kilomètres que celles du Nord, voir les distances parcourues réconforte donc parfois (bouh qu’elle était loin la croix du premier sommet, depuis l’autre côté de la vallée). Au menu donc du jour : cailloux, faux espoirs, vent assez fort, et drôles de piqûres d’insectes sur le mollet pour Sam. Malgré tout, nous arrivons premiers au refuge, où nous attend Francis, dans le refuge le mieux achalandé du GR20. Francis il a tout : boissons, confiseries, nourriture, produits frais, médicaments, chaussures de randonnée,… Un vrai petit supermarché, mais sans perdre l’authenticité. On est pas en gîte, on est en refuge et l’ambiance refuge est plus présente qu’ailleurs, comme en atteste le contact facile entre les randonneurs, ceux qu’on retrouve après une étape comme les Ardéchois, le Canadien, Dominique et Pierre les Ajacciens et les autres… Et puis alors le mythe du refuge d’Usciolu c’est la pétanque Corse (en encart) ! Francis, en tout cas, mets dans son refuge une ambiance super sympa. Son repas, loin d’être dégueu, est en plus arrosé d’une petite myrte qu’il offre à tout le refuge, du jamais vu (double dose pour les belges). C’est pour des soirées comme ça qu’on marche comme des cons pendant une journée…


La pétanque Corse !
La pétanque Corse est un sport qui gagne à être connu ! Les règles sont les mêmes que celles de la pétanque traditionnelle, ce qui change c’est le contexte. Déjà, il n’existe qu’une piste au monde, elle se trouve devant la terrasse du refuge d’Usciolu. Elle se joue avec Francis, et a pour enjeu une Pietra. Autre impératif : la bonne humeur, mais est-ce une règle de la pétanque Corse ou une règle chez Francis ? Toujours est il que la découverte de ce sport atypique est une véritable expérience qui en vaut le détour à elle seule, d’ailleurs Francis, tu le sais, un jour je reviendrai. Pour passer du statut de premier belge battu à celui de premier belge revenu se faire plumer 🙂

trois × trois =