Premières traversées de rivière

Destination : Kirghizstan » Asie | Montagne : Tian Shan | Activité : Randonnée  | Agence : Nomad's Land 


Premières traversées de rivière - Chong Kyzyl Suu - rivière Kashka Toer - Trekking dans le massif du Terskey Alatoo (Tian-Shan)
Posté le :


Carnet : Trekking dans les Tian-Shan du Terskey Alatoo

Chong Kyzyl Suu – rivière Kashka Toer

  • D+ : 490 m
  • D- : 75 m
  • Temps de marche : 3h30

Il y a deux jours, nous atterrissions au milieu de la nuit à Bishkek, la capitale du Kirghizstan. Quelques heures de sommeil avant de prendre la route pour les rives du lac Issyk Kul, littéralement le lac chaud, 2ème plus grand lac de montagne du monde après le Titicaca au Pérou et en Bolivie. C’est la principale attraction du pays. Kazakhs, russes et kirghizes sont nombreux à s’y rendre pour le farniente. Il faut dire que pour un lac situé à 1600 mètres d’altitude, la température de l’eau est particulièrement agréable (autour de 20 °C).

Tour de Burana

En route, petite halte à la tour de Burana à 70 km à l’est de la capitale. Vestige Karakhanide du 11ème siècle, il reste 24 mètres de l’ancien minaret et quelques tumulus. Un jardin de Tach Balbaldar, des statues funéraires d’origine ottomane, se visite derrière le petit musée.

Un peu plus loin, mise en jambe dans le canyon de Konorchek qui mène à un panorama surprenant semblable, dans des proportions plus restreintes, à des paysages du Colorado.
Après avoir rencontré un chasseur d’aigles à Bokonbaeva et passé une nuit dans une guesthouse de Tamga, nous démarrons le trek par une petite journée de marche le long de la vallée Chong Kyzyl Suu. On l’appelle ainsi en raison de la couleur rougeâtre de la rivière après la pluie.

Canyon de Konorchek

L’entrée en matière est facile mais inaugure déjà les nombreux passages de rivière de l’itinéraire. A trois reprises, nous devons déchausser pour traverser les cours d’eau. Je me retrouve une fois dans l’eau en voulant traverser un rondin de bois imbibé d’eau.

Il manque un cheval à l’appel pour porter les bagages. Sacha, notre guide, et Azamat, en repérage sur l’itinéraire, portent les sacs qui ne peuvent être transportés par l’ongulé. J’ai beau dire à Sacha que je peux le délester de quelques affaires. Il refuse catégoriquement. La journée est courte fort heureusement.

A la station géophysique de Chong Kyzyl Suu, construite en 1948 et reconverti un temps en station météorologique, des enfants trient la cueillette de champignons avant d’être vendus au marché de Kyzyl Suu en bas de la vallée.
J’apprends de la bouche d’Azamat que l’attribution des noms est simple ; tout dans les vallées portent le même nom : la montagne, la rivière, le village et parfois même les plats.

le pic d'Okus Baché en fin de journée

Nous posons le bivouac après une courte montée sur les bords de la rivières Kashka Toer à 2750 mètres d’altitude. En fin de journée, le ciel se dégage laissant entrevoir le pic enneigé du Okus Baché (tête de taureau), haut de ses 5230 mètres.

20h30 : extinction des feux. Une longue étape nous attend demain ! 
 


Trekking au Tian-Shan réalisé avec Nomad’s Land, spécialiste des randonnées et voyages d’aventures au Kirghizstan

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com