Randonnée dans le Neguev

Destination : Moyen-Orient » Israël | Montagne : Neguev | Activité : Randonnée  | 


Carnet d'une randonnée de 7 jours en autonomie dans la région du Neguev en Israël. D'une superficie de 13 000 km², le désert de Neguev couvre 60% de la surface d'Israël mais n'abrite que 8% de sa population, principalement des bédouins.
Posté le :


Carnet : Randonnée dans le Neguev
0
(0)

Israël ! A chacun de mes voyages en terre sainte, revient cette impression d’être au centre du monde. Tous ces lieux saints dont le curée du village nous rabâchait les noms au catéchisme, en nous montrant la carte de la Palestine : Jérusalem, Bethléem, Nazareth, le jourdain… me semblaient tout droit sorti d’une légende, d’ailleurs les histoires qui s’y rattachaient (résurrection et autre guérison miraculeuse), étaient dignes de contes fantastiques suscitant l’imaginaire de nos âmes (encore) chastes.

Pourtant ces lieux saints, revendiqués historiquement par différents peuples, sont bien réels et malheureusement toujours au cœur de l’actualité. Israéliens, Palestiniens se disputent ces territoires dans un conflit qui semble ne jamais trouver d’issu.
Tout ces faits ont suscité en moi l’envie de connaître ces territoires légendaires que je visitais pour la première fois en avril 2009. J’y suis depuis retourné plusieurs fois et chacune de mes visites m’apporte son lot de surprises, dont l’une a été de découvrir les sentiers de randonnée de l’Israël National Trail (tracé en vert sur la carte).

Je veux voir Jérusalem !

Lors de ma première visite, je rencontrais, au check point King Hussein bridge (Allenby pour les Israëliens) un jeune écossais au cheveux roux qui revenait de Syrie (et de ce fait allait rencontrer quelques soucis pour passer la frontière).

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comme l’ensemble du secteur du tourisme, I-Trekkings subit de plein fouet la crise économique qui fait suite à la covid-19. Un petit coup de pouce de votre part serait apprécié. Comment ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (c’est aussi une façon de les soutenir. Merci de ne pas cliquer pour cliquer. N’achetez que si vous avez un besoin). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Le top 10 de nos partenaires par ordre alphabétique :

  • Allibert Trekking (randos & treks à travers le monde)
  • Alpinstore (boutique outdoor – Déstockage en cours. Jusquà -70% sur plus de 4300 produits)
  • Amazon (librairie et bazar)
  • Chamina Voyages (randonnées en France et en Europe)
  • Décathlon (boutique outdoor)
  • Ekosport (boutique outdoor – French days jusqu’au 29 septembre)
  • La Balaguère (randonnées dans les Pyrénées et à travers le monde)
  • Randonades (randonnées dans les Pyrénées)
  • Snowleader (boutique outdoor – Déstockage d’été. Jusqu’à -70% sur plus de 10 000 produits)
  • Trekkinn (boutique outdoor – Bons plans Jusqu’à -62% en ce moment)

« A Jerusalem, me dit-il, je loge dans une guest house sur le mont des Oliviers, le propriétaire s’appelle Ibrahim, il est épatant, le prix est libre, tu manges, tu dors et tu laisses ce que tu veux ! » Ca tombait à pic ; j’étais parti pour « voir Jérusalem » mais n’avais aucun point de chute ; guidée par le désir de découvrir la ville sainte je n’avais pas planifié ces détails matériels. Arrivée à Jérusalem je déambulais sans but dans les ruelle de la vieille ville, puis un plan à la main décidais de me diriger vers le Mont des Oliviers, je passai un check point sans trop me posais la question du pourquoi de sa présence et me retrouvai sur une esplanade ou s’agglutinaient touristes et locaux, près d’un mur devant lequel la foule était plus dense. Le mur des lamentation ! Je contemplais un instant la scène, stupéfaite de me retrouver en ce lieu légendaire sans l’avoir chercher.


 Je trouvais finalement le mont des oliviers et la guest house recherchée, tenue par Ibrahim abu el hawa (http://jerusalempeacemakers2008.jerusalempeacemakers.org/ibrahim/index.html). Ibrahim est un peacemaker , il se déplace dans le monde entier pour faire des conférence avec une seule parole en bouche : la paix dans son pays. pas évident car étant palestinien vivant à Jérusalem-est, il n’a pas de nationalité et ne peux donc pas obtenir de passeport. Il a réussi à acquérir un « document de voyage » qui lui permet de voyager sans trop de problème.

Dans sa guest house, la maison de la paix, il accueille des personnes de tous les horizons peu importe leur nationalité ou leur religion. Le prix est libre. Séjourner à la maison de la paix est un voyage en soi de part la diversité des occupants que l’on y rencontre : Benny Zable, un artiste australien, venu peindre une fresque sur le mur séparant Israël des territoires palestiniens ; Robert, un professeur allemand, en ras-le-bol de sa profession, venu à pied en 5 mois ; Peter Luttenberger, ancien cycliste professionnel, venu de son Autriche natale à vélo avec pour but d’atteindre Singapour, et tant d’autres, simple voyageurs, ou travaillant dans l’humanitaire, ou encore venus à Jérusalem en l’attente de la venue toute proche du Messie (mais si ! mais si !).

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Timelapse du Moment : Le Wilder Kaiser, Tyrol, Autriche
Share via
Copy link