Randonnée de trois jours dans le Haut-Jura

Destination : France » Bourgogne-Franche-Comté | Montagne : Jura | Activité : Randonnée  | 
Nombre de jours : 3 jours | Dificulté : 3 | Dénivelé : +1800 m/-1800 m | Type d'itinéraire : Boucle | 
Ecosystème : Forêt et Montagne | Hébergement : Bivouac
Meilleures Périodes : Mai, Juin, Juillet, Août, et Septembre
Carnet d'une randonnée de trois jours dans le Haut-Hura, plus précisément dans le Parc Naturel Régional du Haut-Jura. Une boucle en itinérance au départ de Lajoux. Récit...
Posté le :


Carnet : Randonnée de trois jours dans le Haut-Jura

Connaissant bien la région, j’ai voulu organiser une randonnée facile pour un groupe d’ami. L’objectif de la randonnée : leur faire découvrir le Haut-Jura, ses paysages, ses particularités…

Randonnée de trois jours dans le Haut-Jura

Cette randonnée s’est déroulée mi juillet, période particulièrement propice pour randonner dans le Haut-Jura : la météo est en général assez clémente, la végétation est à son maximum et permet de faire de nombreuses observations (avis aux passionnés !) et d’avoir des paysages verdoyants. L’itinéraire prévoit 3 journées de marche (environ 8 heures de marche par jour) avec des dénivelés assez faibles (entre 500 et 700 m par jour). Chaque jour est ponctué par des particularités paysagères.

Jour 1 : De Lajoux à la Cernaise

  • D+ : 600 m
  • Temps de marche : 7h

Après les préparatifs de dernières minutes, il est 10 h lorsque nous partons. Le temps est maussade mais tend à aller vers le beau, nous partons l’esprit tranquille de Lajoux, village situé au cœur du Parc Naturel Régional du Haut-Jura.

Nous descendons dans des chemins forestiers jusqu’à Clavière ou nous empruntons un circuit tracé récemment (absent des cartes IGN) : le circuit des Diots pour arriver sur le bélvédère de la Tendue.

Celui-ci offre une vue panoramique magnifique à presque 360 °. Nous pouvons observer l’ensemble du parcours qui reste à faire : moment de doute dans les rangs !

Nous repartons vers les Grès où un autre panorama s’offre à nous.

Après une descente mouvementée, nous observons le Chapeau de gendarme, site géologique peu commun puisqu’il se distingue par l’amplitude de ses plis (il s’étend sur quelques dizaines de mètres seulement). Nous remontons ensuite en direction de la Cernaise pour achever notre première journée par une fraîche soirée à observer les feux d’artifices de Saint-Claude.

Jour 2 : de la Cernaise à la Borne au Lion

  • D+ : 700 m
  • Temps de marche : 8 heures

Départ à 9 heure ce matin, nous marchons côtes à côtes de trailers que nous croiserons à deux reprises : nous n ‘avions pas prévu que le trail de l’UTTJ (Un Tour en Terre du Jura) passerait par là ce week end… Après une demi journée de marche forestière, nous pique-niquons le long du Merdasson qui, contrairement à son nom, est une très belle rivière dans un site magnifique !

Nous reprenons la route direction les Bouchoux et la Croix des couloirs. Nous montons le long de falaises calcaires où nous prenons le temps d’observer la faune (beaucoup d’orthopthères et de papillons) et la flore, notamment les espèces liées au parois rocheuses et aux éboulis d’altitude comme Sedum dasyphyllum ou encore Sideritis hyssopifolia avant d’arriver à la Croix des couloirs.

Après cette pose nous rejoignons le site de la Borne au Lion, au pied du cret de Chalam. Le site est magnifique et très riche d’un point de vue historique : posée en 1613, la borne permettait de séparer le royaume de France, d’Espagne et la Savoie. Ce site sera également un haut lieu de la résistance franc-comtoise durant la seconde guerre mondiale.

Jour 3 : De la Borne au Lion à Lajoux

  • D+ : 400 m
  • Temps de marche : 8 heures

Nous commençons la journée par l’ascension du Cret de Chalam qui offre un panoramasà 360 degré avec une vue sur les Alpes.

Cette journée permet de parcourir les alpages jurassiens, notamment la combe de Malatrait qui est caractéristique des alpages du Haut-Jura. Elle est exploitée de manière caractéristique : le fond de la combe abrite des zones humides (et même quelques petites tourbières !) et des prairies riches autrefois fauchées tandis que les bords de la combe sont pâturés. L’ancien chalet d’alpage est toujours présent sur la combe, ce qui affirme le caractère Haut-Jurassien ce se site !

Une fois que nous avons traversé les prairies de cette combe, nous nous enfonçons dans des pré-bois de plus en plus dense. Ces prés-bois sont des forêts claires et pâturées de manière extensive. Ils constituent un habitat de choix pour de nombreuses espèces comme le grand Tétras.

Nous traversons Bellecombe sous un grand soleil pour passer le carrefour la Simard. En nous retournant, nous avons le plaisir d’observer la haute chaine du Jura. Nous remontons ensuite sur Cariche et rejoignons Lajoux.

Après une belle et longue journée de marche nous arrivons au point de départ, content de ces 3 journées riches en découvertes naturalistes et paysagères pour la plupart des participants !

luc39
A propos de l'auteur

Passionné depuis toujours par la nature, j'aime découvrir la faune, la flore et les paysages par le biais de randonnées itinérantes à diverses saisons. Que ce soit en hiver grâce aux trek  en ski ou en raquette, ou à la belle saison à pieds et à vélo, je parcours à mon rythme de naturaliste passionné les sommets et combes des montagnes...



http://luc.berrod@gmail.com