Randonnée en kayak sur le lac du Bourget

Destination : France » Auvergne-Rhône-Alpes | Montagne : Alpes | Activité : Canoë, Kayak & rafting  | 
Nombre de jours : 3 jours | Difficulté : 2 | Dénivelé : +0/-0 | Type d'itinéraire : Boucle | 
Ecosystème : Lac | Hébergement : Camping
Meilleures Périodes : Mai, Juin, Septembre, et Octobre
Récit & trace GPS de mes 3 jours de randonnée en kayak sur le lac du Bourget. Embarquez pour une véritable micro-aventure à la pagaie. Dépaysement garanti !
Posté le :



Télécharger la "Trace GPS de ma randonnée en kayak sur le lac du Bourget" (Téléchargement :21 fois)
4.7
(15)

A deux pas de Lyon et Genève, à un saut de TGV de Paris et Marseille, les grands lacs des Alpes offrent un décor unique. Réunis sous l’appellation lacs Savoie Mont Blanc, ils sont un superbe terrain de jeu pour s’initier à l’itinérance à la pagaie ou s’offrir un weekend de flânerie et de dépaysement complet. En kayak de mer, j’ai récemment pagayé sur les eaux du Léman. Et c’est à présent les côtes du lac du Bourget qui accueillent mes pérégrinations aquatiques.

Sur le canal de Savières

La mise à l’eau des kayaks se fait dans le petit port de plaisance de Chindrieux, sur la rive Nord. Quelques foulques poussent leur cris aigus en se chamaillant comme si nous n’étions pas là. Plus circonspecte, une poule d’eau et son poussin s’enfuient en prenant le large. Nous les laissons tranquilles et entamons notre randonnée en kayak sur le lac du Bourget “au rase caillou” le long de la côte nord. L’alternance de petites falaises et de boisements laisse vite la place à la roselière, à perte de vue. Nous sommes ici aux portes du marais de Chautagne, une immense zone humide qui relie les eaux du Rhône au lac. Un petit canal s’y faufile et nous décidons d’y laisser glisser nos kayaks. Long de 2,4 miles nautiques (4,5 km), le canal de Savières invite à la flânerie. Les eaux sont calmes, et, d’un méandre à un autre le paysage de roselières laisse peu à peu la place aux arbres majestueux. Nous avons la sensation de progresser dans une de ces forêts galeries du bassin de l’Amazone ou du Congo. Les lianes, ronces, lierres, clématites, … qui pendent de la canopée renforcent l’illusion et le chant “tropical” du loriot revenu d’Afrique pour nicher ici complète l’immersion. En rive droite, les maisons de pierre du village de Chanaz nous rappellent à la réalité savoyarde de notre aventure du weekend. Le charme indiscutable de cette petite cité de caractère justifie d’une halte prolongée. Pour notre part, nous passerons la nuit au camping directement accessible depuis l’eau.

La côte sauvage

Le lendemain, le jour n’est qu’à peine levé quand nous quittons le camp. La nature s’offre à nous seuls et nous glissons à nouveau sur les eaux du canal jusqu’à retrouver celles du lac. Cap au Sud, nous progressons alors au plus près de la côte ouest qui voit se succéder petites falaises et boisements plongeant directement dans l’eau. Le paysage montagneux, tout autour, est inouï. Le Mont du Chat, dernier soubresaut méridional du Jura s’observe à notre droite. A l’horizon, la Chartreuse et les Bauges déploient leurs reliefs comme un écrin pour la beauté du lac. Les eaux du Bourget sont aujourd’hui calmes et nous laissent le temps de savourer la silhouette de l’abbaye de Hautecombe qui grandit coup de pagaie après coup de pagaie. Unique bâtiment le long de cette côte sauvage, cette abbaye royale construite par les moines cisterciens est particulièrement connue pour être la nécropole de la Maison de Savoie. De tout l’ensemble, c’est la tour Marie-Christine qui attire le plus le regard. Posée au bord de l’eau, comme un phare sur un éperon rocheux, cette tour mêle brique rose et calcaire blanc.

Non loin, une minuscule plage de galets, accessible aux seuls kayaks, offre une halte avec vue sur ce monument du XIXe siècle, dans le plus pur style “architecture troubadour”. Le bleu du lac, le vert des forêts, le ballet aérien hypnotique des milans noirs, … comment ne pas céder à la tentation d’accrocher les hamacs pour quelques heures ! Après un savoureux casse-croûte de petites verrines composées de produits locaux, la suite de notre randonnée en kayak sur le lac du Bourget se déroule sans difficulté. Il faut simplement être conscient que les 6 miles nautiques qui nous séparent de notre fin d’étape sont peu propices aux haltes. L’arrivée au camping est alors d’autant plus bienvenue qu’il est situé juste à côté du marais du Bourget du Lac. Un espace préservé par le Conservatoire du littoral et qui offre un sentier de découverte pour se dégourdir les jambes. Les amoureux de nature pourront même profiter d’un observatoire pour admirer l’activité de la faune à la tombée du jour !

Retour par Aix-les-Bains

La dernière étape de notre micro-aventure en kayak nous fait passer le long de l’esplanade d’Aix les Bains. Les berges de la rive Est du lac du Bourget étant largement occupées par les routes, nous choisissons, dès après, de prendre le large pour savourer à nouveau le silence. Un choix qui serait difficile à justifier si nous devions nous économiser. Avec le vent du nord qui s’est levé, notre progression au milieu du lac est bien plus physique. Mais la vue sur le massif jurassien qui s’ouvre à nous et la rencontre avec quelques grèbes huppés nous donne de l’énergie. Chaque coup de pagaie nous fait grapiller de précieux mètres et au terme de quelques bonnes heures d’efforts, c’est la silhouette du Château de Châtillon, qui domine notre port de départ, qui sonne la fin de notre randonnée en kayak sur le lac du Bourget.

Carnet pratique – Randonnées en kayak sur le lac du Bourget

Comment y aller ?

En transports en commun, le lac est accessible via les gares d’Aix les bains (accès direct), de Chindrieux ou du Bourget-du-Lac (car en correspondance de Chambéry Challes les Eaux). Les personnes transportant leurs propres kayak en voiture peuvent atteindre le lac via l’A43 (sortie la Motte Servolex) et l’A41 (sortie la Motte Servolex ou Aix les bains).

Quand pagayer sur le lac du Bourget ?

Le printemps et l’automne sont nos saisons préférées. La quiétude, les lumières sur les reliefs qui semblent tomber dans le lac sont incomparables. L’hiver, souvent rude, imposera une organisation plus lourde du fait de la fermeture de nombreux hébergements, de conditions logistiques et de sécurité plus complexes. Mais naviguer avec les sommets étincelants de neige est une expérience exceptionnelle.

Quels itinéraires ?

Un weekend de trois jours est idéal pour parcourir l’itinéraire décrit, sans stress.

  • Port de Chindrieux – Chanaz : 3,5 miles (6,5 km)
  • Chanaz – le Bourget du lac  : 12 miles (22 km)
  • Le Bourget du lac – Port de Chindrieux : 9,5 miles (17,5 km)

Le tour du lac est réalisable en deux jours en sautant l’étape du canal de Savières.

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comment soutenir I-Trekkings ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (Merci de ne pas cliquer pour cliquer. N’achetez que si vous avez un besoin). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Le top de nos partenaires par ordre alphabétique :

  • Allibert Trekking (randos & treks à travers le monde)
  • Alltricks (boutique outdoor – Plus de 7 500 produits en  déstockage)
  • Alpinstore (boutique outdoor – Jusqu’à -55% sur plus de 4 000 produits en déstockage)
  • Cimalp (marque française outdoor – Vente flash jusqu’à -50% sur la gamme Trail)
  • Décathlon (boutique outdoor)
  • Ekosport (boutique outdoor – Découvrez tous les bons plans jusqu’à-50 %)
  • I-Run (boutique outdoor – Découvrez les offres éphémères sur les montres connectées, les smartphones… et les offres déstockées)
  • Hardloop (boutique outdoor – plus de 12 000 produits toujours en promo)
  • La Balaguère (randonnées dans les Pyrénées et à travers le monde)
  • Lyophilise.fr (boutique de plats lyophilisés et de matos de bivouac)
  • Snowleader (boutique outdoor – plus de 10 000 produits en déstockage jusqu’à -70%)
  • Trekkinn (boutique outdoor – + de 6 000 bons plans avec des réductions de + de 50% )

Difficultés

Par temps calme, l’itinéraire ne présente pas d’autre difficulté que celles d’étapes assez longues. D’importantes sections sans abri ni atterrissage possible doivent inciter à la prudence par météo défavorable.

Où dormir ?

Comme souvent en kayak, lorsque le bivouac est difficile à envisager, les campings sont la meilleure solution. Ils permettent de conserver son embarcation sous surveillance, d’étendre et aérer le matériel rendu humide pendant la navigation. Les campings de Chanaz et du Bourget du lac  sont situés idéalement sur l’itinéraire. Le camping de Chindrieux est, quant à lui, une base arrière bien agréable pour passer une nuit avant de se mettre à l’eau !

Quel équipement ?

Retrouvez tous nos conseils équipement en kayak dans notre check-list pour une randonnée kayak de mer. Notez que la température très basse de l’eau au printemps et en hiver font qu’un bon équipement, isolant, étanche, est un élément de sécurité indispensable. Sur le Bourget, il est conseillé d’embarquer les équipements de sécurité obligatoires en mer. Enfin, un chariot pour kayak complètera agréablement cette liste et vous évitera de fatigants portages des berges jusqu’aux campings.

Où louer son matériel ?

Malheureusement les professionnels de la région ne semblent pas encore avoir pris la mesure de l’intérêt du kayak de mer. Seuls quelques engins de plage, complètement inadaptés à un projet comme le nôtre sont disponibles à la location. Par chance, Yannick VERICEL, guide professionnel de kayak, fréquente ces eaux et propose son accompagnement et des kayaks de qualité.

Sécurité – santé

Comme toute activité de pleine nature, le kayak doit être pratiqué en pleine connaissance des risques liés à son environnement (noyade, hypothermie, insolation, ophtalmie, …) mais également de son propre niveau technique et physique. Retrouvez nos 10 conseils pour améliorer sa sécurité en kayak de mer. La météo du Bourget peut être capricieuse, le vent y souffler fort et soulever des vagues importantes. De telles conditions peuvent s’avérer problématiques sur les sections sans abri, au milieu d’une traversée ou le long des falaises. Il est donc indispensable de prendre régulièrement la météo locale et savoir renoncer en cas de conditions défavorables ou de signes de vent et intempéries non annoncés. ! Posséder et porter les équipements de sécurité obligatoires (gilet d’aide à la flottaison, écope, feux de signalisation, …) est rendu obligatoire par le règlement de police de navigation du lac du Bourget.

En été, comme sur tous les lacs d’Europe, si vous présentez des démangeaisons après la fin de la baignade et notez l’apparition d’éruptions cutanées, c’est qu’on vous a pris pour un canard ! Une larve microscopique, la cercaire – appelée communément “puce de canard” car elle parasite ces malheureux volatiles – s’est, dans votre cas, trompée de cible et pénètre sous votre peau. Elle y mourra rapidement mais peut provoquer des démangeaisons durant quelques heures parfois plusieurs jours et jusqu’à un mois. L’important est de ne pas se gratter, le fait de se gratter pouvant provoquer des infections. Appliquer une crème pour soulager en cas de fortes démangeaisons (demander conseil à son pharmacien) et appliquer des compresses froides. Si les symptômes persistent plus d’un mois, consulter un médecin. Il n’existe pas de traitements préventif mais on peut conseiller de se doucher après le bain et se sécher énergiquement avec un linge. Éviter de se baigner longuement dans les eaux chaudes et peu profondes. Hormis ces désagréments, il n’y a pas de risque sanitaire particulier.

Réduire son impact environnemental

Situé sur le corridor de migration du Rhône, à la rencontre des influences continentales et alpines, le lac du Bourget est un site remarquable pour la biodiversité européenne et en particulier les oiseaux. Nombreux sont ceux qui s’arrêtent en cours de migration automnale ou pour passer l’hiver loin des rigueurs arctiques. On peut ainsi assister à des rassemblements de plusieurs centaines, parfois milliers de canards colverts, nettes rousses, fuligules morillons, milouins et de foulques. Au printemps, c’est la faune des roselières et des boisements humides qui regagne le lac pour y nicher. Pour leur éviter tout dérangement – qui provoque la consommation d’une énergie précieuse – et réduire tout risque sanitaire, il est capital de se tenir éloigné des rassemblements d’oiseaux. L’ensemble du site est considéré comme d’importance européenne. L’accès aux roselières du Nord et Sud du lac est strictement interdit. Enfin, rappelons-nous que le lac du Bourget est un écosystème presque fermé. Tout déchet, toute pollution en affecte durablement la santé. Récupérer ses déchets est un minimum. Éviter d’en produire est encore mieux, ramasser ceux qui traînent une bonne idée. Préférer les produits d’hygiène et santé naturels est également un geste positif pour réduire la pollution des eaux

En savoir plus ?

Le site Savoie Mont Blanc est une précieuse source d’informations pour organiser son séjour.

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 4.7 / 5. Nombre de votes : 15

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

Randonnée en kayak sur le lac du Bourget
L'Oeil et la Plume
A propos de l'auteur

Reportages d'itinérances à pied, à la pagaie et à ski-pulka...



https://500px.com/p/oeiletplume
2 Responses

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La vidéo du Moment : Tour du Lot à VTT

Share via
Copy link