Randonnée en Norvège : Les fjords vus d’en haut

Destination : Norvège » Europe | Activité : Randonnée  | Agence : Allibert Trekking 
Nombre de jours : 4 jours | Dificulté : 4 | Dénivelé : +3800 m/- | Type d'itinéraire : Boucle | 
Ecosystème : Campagne | Hébergement : Gite d'étape et Hôtel
Meilleures Périodes : Juin, Juillet, Août, et Septembre
Randonnée en Norvège dans la région des fjords du sud-ouest. Sauvages et indomptés, les fjords vu d’en haut impressionnent. Récit d’une semaine de randonnée entre Bergen et Stavanger avec un passage par Trolltunga, Preikestolen et Kjerabolten.
Posté le :


Une nature sauvage et indomptée, des paysages à couper le souffle : les rudes fjords de Norvège m’impressionnent. Vus d’en haut, ils sont encore plus spectaculaires. Evidemment, les randonnées pour parvenir à ces extraordinaires balcons ne sont pas toujours de tout repos. Récit de quelques randos entre Bergen et Stavanger, dans le sud-ouest du pays, à commencer par la découverte du célèbre « Trolltunga ».

Trolltunga

Trolltunga, le plongeoir suspendu au-dessus du fjord

Sacré plongeoir : une barre suspendue au-dessus de 700 mètres de vide, face au lac de Ringedalsvatnet qui étire son bleu étincelant. Un endroit mythique. C’est le « Trolltunga », « la langue de troll », sans doute le rocher le plus célèbre de Norvège. Sa photo circule parfois sur le net et je l’ai toujours contemplée avec beaucoup d’admiration pour le modèle qui y pose, mêlée à une pointe de frousse, tant l’endroit est vertigineux.

Curieusement, maintenant que j’y suis, cela me paraît moins effrayant. Le promontoire –de fait, il a vaguement la forme d’une langue– est assez large, incurvé vers le haut. En restant bien au milieu, je ne vois pas le vide. Courageux mais pas téméraire, je ne m’approche donc pas du bord. Et me garde bien de m’y asseoir, les jambes ballantes, comme le font certains…

Un millier de marches taillées par des sherpas népalais

Seul, face au vide, j’ai droit à la photo souvenir que prend un membre de mon groupe resté plus haut sur la falaise. Un moment inoubliable. Mais je ne m’éternise pas… car il y a du monde derrière qui veut en faire autant. Certains dimanches d’août, il y a parfois jusqu’à deux heures d’attente avant de prendre son tour !

Pourtant, le « Trolltunga » est perdu en pleine nature, non loin du Hardanger fjord –le deuxième plus long du pays–, en bordure du parc national de Hardangervidda. Venir jusqu’ici n’a rien d’une petite promenade digestive. Comme mes camarades, j’en fais la dure expérience.

Ce sera même notre journée la plus longue et la plus difficile. Pas loin de dix heures de marche pour 22 km au total. L’aller et le retour se font par le même trajet avec un peu plus de 800 m de dénivelé, seulement. Mais la dernière descente met les jambes à rude épreuve : un bon millier de marches en pierre, d’ailleurs taillées par des sherpas népalais. Le matin, elles se laissent avaler sans difficulté. Le soir, c’est une autre histoire…

Si le « Trolltunga » se mérite, le chemin est un régal pour les yeux. Les paysages changent plusieurs fois, du tout au tout. Avec entre autres un étonnant plateau poli par les glaciers. Quelques ruisseaux serpentent à même la roche, c’est du plus bel effet. Plus loin, un lac d’un bleu profond se découpe, inaccessible, au fond d’un cratère.

Avec sa nature grandiose, la Norvège est un étourdissement de chaque instant. Pour nous, la griserie commence déjà à Bergen. Une belle ville, fidèle à sa carte postale : des maisons de bois colorées se mirant dans les eaux du port. Le quartier de Bryggen, cet ancien comptoir de la ligue hanséatique qui date du XIIIe s – l’époque où Bergen est la capitale–, est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Un régal pour les photographes qui s’en donnent à cœur joie. Alentour se croisent encore d’autres rues pavées avec de respectables demeures toutes habillées de bois.

Des saumons de près d’un mètre

En quelques minutes, par la grâce du téléphérique d’Ulriken, nous nous retrouvons sur les hauteurs de Bergen, loin de la civilisation. Dès les premiers mètres se présente un tableau bucolique à souhait : des vallons où paissent des moutons, parfois quelques maisonnettes aux couleurs vives installées au bord de petits lacs alimentés par de nombreux ruisseaux. Une mise en jambe sympa, un avant-goût prometteur de ce qui nous attend dans des contrées plus reculées.

Les jours suivants, les trajets de liaison en descendant par la route vers le sud sont l’occasion d’agréables découvertes. Quelques traversées en ferry viennent pimenter le voyage. Les paysages sont toujours différents : tantôt des vergers –la pomme est partout– dévalant vers les fjords, tantôt de hautes cascades bondissant sur les falaises. Pour faire bonne mesure, des torrents tumultueux.

Près de Sand, un joli village blotti autour de son port de pêche dans la région de Ryfylke, les amateurs viennent ainsi de loin pour se mesurer au saumon sauvage dans la rivière Suldalslågen. Régulièrement sont sortis des spécimens de près d’un mètre de long ! Ceux que j’ai vus derrière la vitre de la passe à poissons de Sandsfossen deviendront peut-être aussi imposants.

Le fjord de la lumière

Un autre rocher emblématique est le « Preikestolen ». Peut-être moins connu que le « Trolltunga » bien que facile d’accès, mais encore bien plus spectaculaire. Une vaste dalle, presque carrée, posée comme un balcon au-dessus d’un panorama splendide. Celui que j’ai préféré.

De part et d’autre s’allonge sur près de 30 km le Lysefjord, le fjord de la lumière, le bien nommé. Les rayons de soleil plongent entre les nuages en direction des eaux uniformément bleues. De temps en temps, le sillage d’un bateau de croisière –vu de là-haut, il me parait ridiculement petit– vient les souligner d’un trait blanc. Ses passagers voient le mur qui se dresse face à eux : un aplomb de 600 mètres, strictement vertical. Au sommet du « Preikestolen », la chaire du prêtre, je ne peux que la deviner.

Au fond du Lysefjord, se trouve encore une autre attraction, le « Kjerabolten », le rocher suspendu : une énorme boule de pierre coincée entre deux falaises. De fortes pluies survenues le lendemain nous y font renoncer. C’est donc l’image sereine de cette « chaire du prêtre » que je garde devant mes yeux.

Envie de poursuivre l’aventure en Norvège ? Découvrez ce road trip au sud de la Norvège par Astrid.

Informations pratiques

Office de tourisme de Norvège

Ce reportage a été effectué avec Allibert Trekking, sur la base de la randonnée « Les fjords vus d’en haut » 8 jours. La Norvège est l’une des destinations préférées de ce grand du voyage à pied : il y propose pas moins de 31 séjours, guidés ou en liberté. Depuis les îles de Lofoten jusqu’aux fjords du sud en passant par le ski de rando et les aurores boréales dans les Alpes de Lyngen, ce serait bien le diable si vous ne trouvez pas le vôtre dans la liste !

Guide Lonely Planet « Norvège » 23,50 €

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !



Partir en randonnée en Norvège

  • Lumières et couleurs des Lofoten665 €
  • L'été lapon au cap Nord765 €
  • La traversée des îles Lofoten1065 €
  • Voir les autres voyages de Allibert Trekking

  • Fjords et merveilles1235 €
  • Senja, Vesterålen et Lofoten1275 €
  • Les fjords du Sud1455 €
  • Multiactivités sur l'île de Senja1515 €
  • A vélo en terre viking1565 €
  • Grand tour des archipels du Nord1695 €
  • Raquette et ski nordique entre fjords et montagnes1725 €
  • Les fjords du Sud norvégien1745 €
  • Spectaculaires îles Lofoten1795 €
  • Des fjords aux Lofoten1875 €
  • Petits Vikings aux îles Lofoten1895 €
  • Laponie et cap Nord1895 €
  • Embarquement pour les fjords du Nord1945 €
  • Balade en Lofoten1945 €
  • Raquettes et aurores boréales en Lofoten1995 €
  • Raquette au Jotunheimen et au Rondane2195 €
  • Raquettes et aurores boréales sur l'île de Senja2245 €
  • Traversée du Hallingskarvet en ski nordique2495 €
  • Des Lofoten à Senja à raquettes2545 €
  • Ski nordique Jotunheimen et Rondane2545 €
  • Ski de rando dans les Alpes de Sunnmøre2695 €
  • La Norvège en traîneau2695 €
  • Ski et aurores boréales sur l'île de Senja2695 €
  • Ski et aurores boréales aux îles Lofoten2695 €
  • Trek sur Senja, Kvaløya et Alpes de Lyngen2745 €
  • Trek : la route historique du Jotunheimen2795 €
  • Les fjords vus d'en haut : Trolltunga et Kjerag2795 €
  • La grande traversée des îles Lofoten2795 €
  • Ski de printemps dans les fjords norvégiens 2995 €
  • Ski et aurores boréales dans les Alpes de Lyngen2995 €
  • Archipels du Nord : Senja, Vesterålen et Lofoten3095 €
  • Haute route du Jotunheimen en ski de rando3195 €
  • Des grands fjords aux îles Lofoten3245 €
  • Des Lofoten au cap Nord3345 €
  • Fjords et Lofoten : l'attraction polaire3995 €
  • Soleil de minuit aux Lofoten1935 €
  • Les lumières du Nord2335 €
  • Raquette et aurores à bord du Southern Star2690 €
  • Autotour et randonnée en liberté aux îles Lofoten510 €
  • Autotour et rando d'Oslo à Bergen à travers les Fjords Norvégiens en liberté556 €
  • Autotour et randonnée : Bergen, fjord de Geiranger et Aalesund en liberté608 €
  • Entre toundra et taïga à VTC790 €
  • Oslo, le tour du fjord à vélo860 €
  • Les îles Lofoten875 €
  • Fjords et sentiers 1499 €
  • Fjords et vertiges du sud1649 €
  • Rando kayak dans la baie d'Efjord1649 €
  • Parc national de Jotunheimen1295 €
  • L'Extraordinaire tour du Jotunheimen1645 €
  • Lacs et Fjords des Lofoten1845 €
  • Voir les autres voyages de Grand Angle

  • Sentiers des îles Lofoten
    et soleil de minuit
    1695 €
  • Sentiers des îles Lofoten
    et soleil de minuit
    1795 €
  • Les îles Lofoten2295 €
  • wolff
    A propos de l'auteur

    Journaliste professionnel venant de la presse régionale, j'ai toujours aimé bouger. Au fil de mes pérégrinations, j'ai découvert le voyage à pied et à vélo, que j'apprécie énormément. Et plus j'en fait, plus j'en redemande !...



    La vidéo du Moment : El Cinquè Llac