Randonnée sur le balcon des Ecrins

Destination : Provence Alpes Côte d'Azur » France | Montagne : Alpes ; Ecrins | Activité : Randonnée Raquettes à neige  | Agence : Visages Trekking 
Nombre de jours : 4 jours | Dificulté : 2 | Dénivelé : +2737 m/-2579 m | Type d'itinéraire : Ligne | 
Ecosystème : Montagne | Hébergement : Gite d'étape
Meilleures Périodes : Janvier, Février, et Mars
Récit d'une randonnée sur le balcon des Ecrins le long des vallées de la Durance et de Freissinières. Une itinérance de 4 jours qui s'est très vite transformée en randonnée printanière, nous obligeant à troquer nos raquettes pour nos bonnes vieilles chaussures de montagne. Beaux panoramas sur les Ecrins et le Queyras !
Posté le :


Les pages du carnet :

Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Trace GPS Balcon des Ecrins   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Trace GPS Balcon des Ecrins

Vallon du Couleau

  • D+ : 480 m
  • D- : 190 m
  • Temps de marche : 4h00

8h00. Le flot des vacanciers dévale le quai de la gare de Montdauphin-Guillestre chargé de lourds sacs de voyage. Les uns viennent pour skier sur les stations de Risoul ou Vars ; les autres pour s’adonner aux joies de la raquette à neige.
L’hiver n’a pas été très neigeux en cette année 2011 ou plutôt les successions de vagues de chaleur ont eu vite fait de faire disparaître la neige, du moins sur les versants exposés plein sud.

Objectif de la journée : longer la Durance, le deuxième affluent du Rhône après la Saône, par son balcon sud. Nous partons les raquettes accrochées sur le sac à dos. Elles ne le quitteront pas de la journée. Nous ne sommes pourtant qu’au début du mois de février. Une escapade de quatre jours en raquettes qui se transforme en randonnée printanière alternant marche pédestre et progression en raquettes.

Dans la matinée, nous avons donc démarré la marche du gîte de Saint-Alban par un sentier forestier. A l’adret, une belle rangée de pins ; à l’ubac ce sont les mélèzes qui dominent le flanc de la montagne. Il est facile de les reconnaître car ce sont les seuls conifères qui perdent leurs aiguilles pendant l’hiver.

Le sentier, nous aurions pu le nommer le chemin des fientes tant le nombre de crottes de grives draines sont importantes. « Pour les reconnaître, il suffit d’observer les petites boules de guix dont est friand l’oiseau » nous précise Colette, accompagnatrice moyenne montagne pour l’agence Visages.

Après les églantiers et les genévriers, nous pénétrons dans le vallon du Couleau aux eaux tumultueuses. A son extrémité, le pic de Rochelaire (3108 mètres) et sa cime enneigée nous rappelle que plus haut l’hiver règne encore en maître.

Nous récupérons le GR50. La vue s’ouvre sur la Durance et le Queyras qui tapisse l’horizon en toile de fond. Le gîte de Pinfol est en vue. Encore 5 mn.. Juste le temps de glisser sur une plaque de glace et de se déchirer l’épaule. Une journée qui finit plus mal qu’elle n’a commencé.

Dicton local : longue maladie et division sont la ruine d’une maison.


Randonnée le balcon des Ecrins organisée par Visages, spécialiste des voyages et randonnées dans les Alpes du sud et dans le reste du monde.

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com